SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Mouton Rothschild 2012

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

420,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
420,00 € TTC

Notation RobertParker.com
Avril 2015
94/100

As for the 2012 Mouton Rothschild, one can’t help but love the artist’s label, in this case done by Miquel Barceló, of two rams fighting for superiority. Representing only 49% of the crop, this blend of 90% Cabernet Sauvignon, 8% Merlot and 2% Cabernet Franc has an inky bluish/purple color, which is far darker than its nearby neighbor, Lafite Rothschild, or even Pontet-Canet. Multi-layered, with rich, concentrated, crème de cassis fruit, a medium to full-bodied mouthfeel, and stunning purity, this is a major success in 2012. Definitely a bigger, richer wine than rival Lafite Rothschild, Mouton’s 2012 seems to have more density as well. The tannins, however, remain soft and well-integrated. This wine should drink well for 25-30 years and is somewhat of a sleeper for a 2012 first-growth Médoc.


Pour ce qui est du Mouton Rothschild 2012, on ne peut qu’admirer la fresque artistique qui orne l’étiquette, créée par Miquel Barcelo, représentant un combat entre deux béliers. Ne constituant que 49% de la vendange, cet assemblage de 90% de cabernet, 8% de merlot et 2% de cabernet-franc a une couleur d’encre bleue-violette, bien plus foncé que ses voisins, Lafite-Rothschild ou bien Pontet Canet. Présentant plusieurs couches, ce vin est riche, concentré, un fruit dominé par la crème de cassis, une bouche modérément charpentée, d’une pureté impressionnante qui fait de lui un des plus grands succès de 2012. Sans aucun doute un vin plus massif et riche que son voisin Lafite-Rothschild, ce Mouton 2012 semble aussi plus dense. Les tannins restent, cependant, souples et bien intégrés. Ce vin devrait bien se boire durant les 25-30 prochaines années, un premier cru du Médoc de 2012 pas comme les autres.

Mouton Rothschild

Commentaires du Château
« Premier je suis, second je fus, Mouton ne change »

Sans aucun doute le plus flamboyant des quatre fantastiques du Médoc, aussi bien dans son style que dans son habillage. Mouton Rotschild a toujours été résolument plus moderne que ses voisins, recherchant toujours la concentration et la richesse. De par son côté artistique, ce merveilleux Pauillac attire l’œil sur les vins de Bordeaux, il est depuis longtemps un porte-drapeau pour les châteaux de la région. On ne peut en espérer de meilleur…
Château Mouton Rothschild Premier Grand Cru Classé est dominé par le cabernet sauvignon. Il est généralement puissant avec une robe presque opaque et de couleur pourpre. La crème de cassis, le graphite, le chêne et les épices composent un bouquet au spectre aromatique très large qui se déclinera, avec les années et même les décennies, sur des notes plus évoluées de tabac, de fumé et de cèdre.
Histoire du Château
L’histoire du château commence en 1853 lorsque le Baron Nathaniel de Rothschild acquiert le Château Brane-Mouton, tour à tour possédé par la fameuse famille de Ségur et les barons de Brane, Mouton Rothschild est né. Le domaine attendra le début des années 1920 et l’arrivée du Baron Philippe pour connaître un essor conséquent. Sa contribution au monde du vin est inestimable. Sa première décision de poids est l’embouteillage au château, un concept nouveau à une époque où le vin était livré aux négociants en barriques. Cette décision, qui fait bientôt l’unanimité à Bordeaux, implique forcément une plus grande capacité de stockage. Pour allier l’utile à l’agréable, le Baron Philippe demande à l’architecte Charles Siclis de concevoir le spectaculaire « Grand chai ». En 1945, le Baron sollicite l’artiste Philippe Julian pour illustrer les bouteilles du millésime de la victoire, une idée de génie qui entamera une tradition unique dans le monde du vin. Une histoire d’amour, qui ne se terminera pas de si tôt entre l’art et le vin, est alors entamée.
Par un long combat le Baron Philippe obtient la modification de Mouton Rothschild au classement de 1855 et il accède, en 1973, au rang de Premier Cru Grand Cru Classé. Il rejoint ainsi une élite à laquelle il était logiquement destiné.

À la disparition du baron en 1988, Philippine de Rothschild reprend les rênes et poursuit le rêve de son père. Elle crée d’ailleurs, en 1993, un second vin « le petit mouton » élaboré avec le même soin que son grand frère. Ce dernier est issu des plus jeunes vignes du domaine. Cette seconde sélection confirme le souci de qualité de la famille Rothschild et le grand vin ne s’en trouve que plus concentré.

Aujourd'hui

En septembre 2006, une caisse de Mouton Rothschild 1945 est vendue 290 000$ à Bervely Hills lors d’une vente aux enchères, Mouton devient alors le vin le plus cher du monde.

Les millésimes fantastiques de la dernière décennie confirment le potentiel incommensurable de ce château qui produit chaque année, ornée d’une œuvre originale, une des bouteilles les plus convoitées au monde.