SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Armailhac 2000

  • 5 ème Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Etiquette légèrement abimée

66,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
66,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 89/100

Wine Spectator
Noté 92/100

Jean Marc Quarin
Noté 89/100

La Revue du Vin de France
Noté 16/20

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

 

d'Armailhac

Commentaires du Château
Dirigé avec efficacité par l’équipe de Mouton Rothschild, Château d’Armailhac Cinquième Grand Cru Classé représente une excellente affaire, un assemblage très élégant de Pauillac à un prix alléchant. Château d’Armailhac qui a gagné en structure ces dix dernières années, comporte un bon pourcentage de cabernet sauvignon. Racé et charpenté, il traverse sans mal les âges.
Histoire du Château
Un registre communal de 1680 nous indique que les frères d’Armailhacq, Dominique et Guilhem, étaient propriétaires de parcelles à Pauillac. Une période de plantation intense est alors lancée et le Médoc se couvre de vigne. Le domaine alors appelé Mouton d’Armailhac s’étend sur 52 hectares à la fin du XVIIIème siècle.
En 1844 Madame Darmailhacq revend à Lafite les Carruades du Pouyalet. En 1855 le château Mouton d’Armailhac est classé Cinquième Grand Cru à Pauillac. En 1878 c’est le comte Adrien de Ferrand qui reprend le domaine, celui-ci couvre alors 70 hectares de vignes. En 1931 le jeune baron Phillipe de Rothschild devient le propriétaire effectif du domaine après en avoir acheté les actions. Cinquième Grand Cru Classé à la qualité reconnue, le vin de Mouton d’Armailhacq porte le nom de Mouton Baron Philippe, puis celui de Mouton Baronne Philippe jusqu’au millésime 1988. L’année suivante la baronne Philippine décide de rendre au château son identité d’origine, Château D’Armailhac.

Aujourd'hui

C’est Phillippe Dhallui qui occupe le poste de directeur général depuis 2004. Ce dernier est conseillé par les célèbres œnologues Jacques et Eric Boissenot.