SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Ausone 1983

  • 1er Grand cru classé A Saint-Emilion, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Niveau très légèrement bas, Etiquette abimée

390,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
390,00 € TTC

Notation RobertParker.com
"A very successful vintage for Ausone, this wine seems to be close to full maturity, but knowing the history of this chateau, it is not unforeseen that it can last another 50 or more years. The wine shows a dark garnet color with considerable amber at the edge. Sweet notes of fruitcake, spice box, underbrush, licorice, and jammy red and black fruits tumble from the glass. The wine is medium-bodied, round, nearly opulent by the standards of this chateau, with a spicy, somewhat pinched finish."
Notation Wine Spectator
"Big fruity Bordeaux with loads of raspberry and jam character. Full-bodied and tannic, but round and medium in finish. Needs time; only beginning to come out."
Notation Jancis Robinson
"Light bodied but wonderfully fresh and ethereal with a rich undertow of great St-Émilion terroir. Lifted and extremely refreshing with mellow sweetness on the nose. Hugely understated. Difficult to think of anyone making St-Émilion like this today. Very, very long. Easy to overlook. Last bottle of a case, needless to say,"
Notation Quarin
"Couleur très évoluée moyennement intense. La note de fruits très mûrs et une pointe oxydative me font deviner qu’il s’agit de 1983. Le vin se montre rond en bouche, mais il manque de définition, de précision. Longueur moyenne et agréable néanmoins."

Ausone

Commentaires
Ausone est un beau château perché sur les pentes de la colline de Saint-Emilion, sous les remparts médiévaux de la ville. Un des rares Premier Grand Cru Classé A de Saint-Emilion. Ausone a aussi été le premier, avec Cheval Blanc, à obtenir ce rang prestigieux en 1955. Son vignoble, protégé par des rochers, s’étend sur seulement 7 hectares. Si on le compare aux superficies gargantuesques des vignobles médocains, on comprend alors la confidentialité, la rareté de son nectar.
L’enchantement qu’est ce lieu pittoresque, situé à l’entrée du village de Saint-Emilion, classé au patrimoine mondial de L’Unesco, égale presque la grandeur du vin qui y est produit. Un grand vin qui se cache derrière sa jeunesse… Clair à l’œil, un peu dur en bouche, on se laisserait presque tromper devant ce qui est, très clairement, un des meilleurs vins de Bordeaux. Les années délieront sa langue, les tanins garantissant son vieillissement s’assoupliront tandis que son bouquet d’épices, de cèdre et de confiture de fruits noirs se révèlera doucement.
Histoire du Château
Le château Ausone doit son nom à un poète latin qui vécut à Saint-Emilion et Bordeaux durant le IVe siècle : Decimus Magnus Ausonius. Durant tout l’histoire du château, seulement trois familles ce sont succédées à sa tête. : la famille Lescours dans un premier temps (13e-17e siècle), la famille de Lescure durant le 17e siècle , et la famille Chatonnet-Cantenat, dont les Dubois-Challon et Vauthier sont issus, à partir du 18e siècle. Si la propriété existe depuis l’antiquité, il faudra attendre la fin du 19e siècle et l’exposition universelle de 1867 pour voir les vins d’Ausone reconnus à leur juste valeur. C ‘est tout le vignoble de Saint Emilion qui est récompensé durant cette période et le château Ausone en est déjà l’une des figures de proue.

À la fin du 19e Marie-Suzanne Challon et son époux font édifier le château actuel. Leur fille, Cécile Dubois Challon, épousera un Vauthier. Comme le reste du vignoble français, le château Ausone surmonte les crises viticoles et financières puis les guerres durant la fin du 19e siècle et le début du 20e siècle. Au sorti de cette période difficile a lieu le classement des vins de Saint-Emilion en 1955. Le château Ausone arrive seul en tête avec Cheval Blanc, ils accèdent tous deux directement au rang de Premier Grand Cru Classé A, jusqu’au nouveau classement de 2012 où Pavie et Angélus les rejoignent.

Après plusieurs années de conflits de succession entre les Dubois Challon et les Vauthier, Alain Vauthier devient finalement l’unique propriétaire du vignoble à la fin des années 1990.

Aujourd’hui

En 2004, à la mort d’Hélyette Dubois-Challon, Alain Vauthier retourne vivre à Ausone, sa maison d’enfance. Sa fille, Pauline Vauthier, fraichement diplômée en viticulture et œnologie, arrive au domaine en 2005. Après y avoir été ouvrière agricole pendant deux ans, elle est désormais à la tête du domaine, accompagnée par les conseils bienveillants de son père, qui, bien sûr, ne sera jamais loin d’Ausone. Toujours dans une optique de préserver la pureté du terroir, Ausone est passé à la viticulture biodynamique en 2010. Amoureuse de son terroir et son microclimat unique, Pauline veille désormais sur Ausone, pour qu’il soit toujours, à Saint-Emilion comme ailleurs, le symbole de l’élégance, la pureté et de la sensualité.