SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Beaucastel 2001

  • Châteauneuf-du-Pape, Vallée du Rhône Rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

98,40 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 96/100

Jancis Robinson
Noté 17/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 151
Feb 2004
Robert Parker 96
Drink: 2008 - 2025


Beaucastel has been on a terrific qualitative roll over the last four vintages, and the 2001 Chateauneuf du Pape (which Francois Perrin feels is similar to the 1990, although I don’t see that as of yet) is a 15,000-case blend of 30% Grenache, 30% Mourvedre, 10% Syrah, 10% Counoise, and the balance split among the other permitted varietals of the appellation. This inky/ruby/purple-colored cuvee offers a classic Beaucastel bouquet of new saddle leather, cigar smoke, roasted herbs, black truffles, underbrush, and blackberry as well as cherry fruit. It is a superb, earthy expression of this Mourvedre-dominated cuvee. Full-bodied and powerful, it will undoubtedly close down over the next several years, not to re-emerge for 7-8 years. Anticipated maturity: 2008-2025.

Beaucastel enchaine les réussites depuis quatre millésimes, et le 2001 (que François Perrin compare au 1990) a permis de produire 15000 caisses de cet assemblage de 30% Grenache, 30% Mourvedre, 10% Syrah, 10% Counoise complété par les autres cépages de l’appellation. D’une couleur d’encre rubis violette, ce Beaucastel offre un bouquet de cuir neuf, cigare, herbes grillées, truffe noire, sous-bois ainsi que des mûres et de la cerise. C’est une superbe expression terreuse du Mourvèdre qui est dominant dans cette cuvée. Corsé et puissant, il va certainement se fermer pendant 7 ou 8 ans avant de se rouvrir. Maturité anticipée : 2008-2025
Notation Jancis Robinson
17/20
Notation Bettane & Desseauve
19/20
Superbe millésime, dont l’élégance de texture et de bouquet s'associe parfaitement à une formidable vigueur. c'est à notre sens l'un des plus grands Beaucastel de ces quinze dernières années.
Bettane & Desseauve
Guide Hachette
Quelle fraîcheur pour ce 2001, produit de l'agriculture biologique ! La robe est d'un rouge franc avec des nuances violines. Le nez est jeune avec des parfums de fruits frais et de cuir qui s'harmonisent bien. Le fruit (fraise, cerise) se retrouve en bouche sur une très belle base tannique. Un bon équilibre, de la chaleur et une note vanillée composent une bouteille à conserver une décennie.
Dégustation Millésimes
Le nez est tout se suite très expressif et dominé par des aromes d’évolution. On perçoit du cuir de neuf, du tabac blond, et des notes de goudron sous un e trama fruitée de purée de cerise. La bouche est ronde et bien équilibrée, un joli moelleux enrobe des tanins fins et murs. On y retrouve un profil assez tertiaire qui «évolue vers des notes de garrigues et d’épices, c’est très bien fini et extrêmement complexe. Un vin très abouti qui vit ses meilleures années, la finale est longue et s’achève sur des notes de réglisse.

Beaucastel

Histoire du Château
Château de Beaucastel, modèle de la biodynamie

Véritable référence à Châteauneuf-du-Pape, Château de Beaucastel est un modèle de la biodynamie en France. La propriété est composée d’un vignoble d’un seul tenant sur un sol spectaculaire de galets roulés. Beaucastel cultive donc les treize cépages historiques de Châteauneuf-du-Pape en biodynamie. Et cela aboutit à 4 vins : le Côte du Rhône (rouge et blanc), le Châteauneuf-du-Pape (rouge et blanc), le Châteauneuf-du-Pape Blanc Roussanne Vieilles Vignes et enfin, l’emblématique « Hommage à Jacques Perrin ».
La famille Perrin s’attache chaque année à produire des vins alliant puissance et élégance. Des vins marqués par des arômes de fruits rouges, de mûre, de thym, d’épices… Car les vins de Beaucastel offrent une bouche souple et fraîche, soutenue par des tanins alliant finesse et maturité.
On dit qu’à Beaucastel, on ne subit pas l’influence du grenache, on le dompte ! Il en est de même pour le mourvèdre de la cuvée prestige qui joue un rôle presque aussi grand que le grenache. C’est de ce bavardage incessant avec son environnement que s’est forgée la réputation de Beaucastel.

Sur les traces du Château de Beaucastel

Remonter l’histoire du domaine nous conduit en 1549. Cette année-là, Pierre de Beaucastel achète une grange et quelques terres. Ce n’est que par la suite qu’une maison de maître sera édifiée, les armoiries de Beaucastel sculptées dans la pierre. Autre date marquante, lorsqu’en 1687, Pierre de Beaucastel est fait Capitaine de la ville de Courthézon par le roi Louis XIV.

Le respect de la terre

C’est au début du siècle dernier que Pierre Tramier reprend le domaine et le lèguera à son gendre, Pierre Perrin. Par la suite, le fils de Pierre, Jacques Perrin saura mettre le domaine au sein de l’élite de Châteauneuf. Avec un domaine novateur qui dès les années 50 se sera converti à la culture biologique, puis dans les années 70, la biodynamie sera instaurée avec conviction, ce vignoble devient une égérie des grands vins de la Vallée du Rhône.
Aujourd’hui, Jean-Pierre et François, ses fils, ont repris le domaine. Et c’est avec la 5ème génération du nom que l’histoire se poursuit désormais. Le respect de la terre a toujours été le fil rouge du domaine. Cette philosophie de vie a donné force et élégance à des vins très estimés.