SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Beaucastel Blanc 1992

  • Châteauneuf-du-Pape, Vallée du Rhône Blanc
  • Couleur : blanc
  • Flaconnage : Bouteille

62,40 €  56,16 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 89/100

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

- 10 %

Beaucastel

Histoire du Château
Château de Beaucastel, modèle de la biodynamie

Véritable référence à Châteauneuf-du-Pape, Château de Beaucastel est un modèle de la biodynamie en France. La propriété est composée d’un vignoble d’un seul tenant sur un sol spectaculaire de galets roulés. Beaucastel cultive donc les treize cépages historiques de Châteauneuf-du-Pape en biodynamie. Et cela aboutit à 4 vins : le Côte du Rhône (rouge et blanc), le Châteauneuf-du-Pape (rouge et blanc), le Châteauneuf-du-Pape Blanc Roussanne Vieilles Vignes et enfin, l’emblématique « Hommage à Jacques Perrin ».
La famille Perrin s’attache chaque année à produire des vins alliant puissance et élégance. Des vins marqués par des arômes de fruits rouges, de mûre, de thym, d’épices… Car les vins de Beaucastel offrent une bouche souple et fraîche, soutenue par des tanins alliant finesse et maturité.
On dit qu’à Beaucastel, on ne subit pas l’influence du grenache, on le dompte ! Il en est de même pour le mourvèdre de la cuvée prestige qui joue un rôle presque aussi grand que le grenache. C’est de ce bavardage incessant avec son environnement que s’est forgée la réputation de Beaucastel.

Sur les traces du Château de Beaucastel

Remonter l’histoire du domaine nous conduit en 1549. Cette année-là, Pierre de Beaucastel achète une grange et quelques terres. Ce n’est que par la suite qu’une maison de maître sera édifiée, les armoiries de Beaucastel sculptées dans la pierre. Autre date marquante, lorsqu’en 1687, Pierre de Beaucastel est fait Capitaine de la ville de Courthézon par le roi Louis XIV.

Le respect de la terre

C’est au début du siècle dernier que Pierre Tramier reprend le domaine et le lèguera à son gendre, Pierre Perrin. Par la suite, le fils de Pierre, Jacques Perrin saura mettre le domaine au sein de l’élite de Châteauneuf. Avec un domaine novateur qui dès les années 50 se sera converti à la culture biologique, puis dans les années 70, la biodynamie sera instaurée avec conviction, ce vignoble devient une égérie des grands vins de la Vallée du Rhône.
Aujourd’hui, Jean-Pierre et François, ses fils, ont repris le domaine. Et c’est avec la 5ème génération du nom que l’histoire se poursuit désormais. Le respect de la terre a toujours été le fil rouge du domaine. Cette philosophie de vie a donné force et élégance à des vins très estimés.