SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Calon Segur 2005

  • 3ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

117,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 8

Quantité Prix total
117,60 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 90/100

La Revue du Vin de France
Noté 18/20

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

     
Notation RobertParker.com
Rating : 94 / 100
Drink Date : 2020 - 2050
Reviewed by : Neal Martin
Issue Date : 28th Oct 2016

Tasted from an ex-château bottle at BI Wine & Spirits Calon-Segur dinner in London, the 2005 Calon Segur is on par with the wonderful 2000. The only real difference is that this needs more time in bottle. It has a captivating nose: blackberry and boysenberry fruit coming at you at full pelt; dried blood and bacon fat developing as secondary aromas just behind. There is fine delineation here - an underlying mineralité sure to surface with time. The palate is very intense and disarmingly youthful, almost ferrous on the entry with layers of ripe black fruit that segue into an earthy finish (with a curious light tang of Marmite on the aftertaste!). It is a fabulous Calon Ségur, though the millennial wine might ultimately possess greater precision. We will see. Tasted March 2015.
Notation James Suckling
Score : 94 / 100

Tight and dense still but so integrated and seamless in texture. Aromas of chocolate, hazelnuts, dried spices and currants. Full body, superfine tannins and a texture that is so caressing and beautiful. Drink or hold.
Publish Date: Wednesday, November 18, 2015
Notation Wine Spectator
Score: 93
Issue: Mar 31, 2008

Has a beautiful nose of crushed berry, spices and nutmeg, with a hint of coffee. Then turns to licorice. Full-bodied, with supersilky tannins and a long finish of vanilla, berry and cinnamon. Beautifully crafted. Best after 2014. –JS

Calon Ségur

Commentaires du Château
Calon-Ségur est le plus septentrional des crus classés du Médoc, c’est aussi un des châteaux les plus anciens de la région. Les vins de Calon sont faits pour la garde, ils sont fermes avec une grande structure tannique. C’est une qualité que l’on peut attribuer à leurs sous-sol de marne calcaire qui se trouvent très proches de la couche de graves Garonnaises. Les vins de Calon représentent l’évolution du style, une puissance contenue, maîtrisée, posée sur une fraîcheur aromatique éclatante, un grand vin de garde qui se déguste à tout âge.
Histoire du Château
Le château le plus septentrional du Médoc, et aussi un des plus anciens, peut se prévaloir d’un illustre passé. Si les historiens soupçonnent que le nom de Calon vient du terme « Calones », qui désignait de petites embarcations durant l’époque Gallo-Romaine, c’est avec le Marquis de Ségur et le XVIIe siècle que l’histoire viticole du château commence réellement. Ce dernier, propriétaire alors de Lafite et Latour, était surnommé le « prince des vignes ». La phrase mythique qu’il a prononcée au sujet du château est à l’origine de la forme de cœur qui orne ses étiquettes : « Je fais du vin à Latour et à Lafite, mais mon cœur est à Calon. » En 1778 Etienne-Théodore Dumoulin achète la propriété. Il va créer avec une partie de ces terres, une nouvelle exploitation, bientôt connue sous le nom de château Montrose. Convaincu du potentiel de cette nouvelle exploitation, il revend le domaine à la famille Lestapis qui agrandit peu à peu le domaine. Cette dernière se voit récompensée de ses efforts et le château Calon-Ségur obtient le rang de 3èmè cru classé en 1855. Dès 1894, c’est la famille Gasqueton qui est à la tête du domaine. Cette dernière préserva l’identité des lieux avec élégance jusqu’en 2012. Denise Gasqueton dernière propriétaire de la famille, a dirigé une vaste campagne de replantation dans les années 90. Augmentant la densité de plantation (passant de 5600pd/ha à 7272 et 10000) ainsi que la proportion de cabernet –sauvignon, dominant et essentiel dans les grands médocs.

Aujourd’hui

En 2012 la filiale Suravenir du Groupe Crédit Mutuel rachète la propriété ainsi que le château voisin, Capbern-Gascqueton. Sous la houlette du président du Groupe Crédit Mutuel, c’est Laurent Dufau, médocain et ancien du Baron de Rothschild qui dirige le domaine et inspire plusieurs changements : « On se doit ici de vivre avec son temps, mais dans le respect de l’héritage ». Avec l’impulsion des nouveaux propriétaires, le château se modernise et plusieurs rénovations des bâtiments et de la cave sont mises en place. Du dehors, rien de semble avoir changé, cependant Calon Ségur se transforme de l’intérieur, cherchant comme depuis ses débuts à produire le plus grand vin de Saint-Estèphe.