SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Carbonnieux Blanc Graves 2010

  • cru classé Pessac-Léognan, Bordeaux blanc
  • Couleur : blanc
  • Flaconnage : Bouteille

45,60 €  36,48 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Wine Spectator
Noté 89/100

James Suckling
Noté 93-94/100

La Revue du Vin de France
Noté 16.5/20

Jancis Robinson
Noté 15.5/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

- 20 %

Carbonnieux

Détails Domaine
Le château Carbonnieux produit un des meilleurs vins blancs de l’appellation Pessac-Léognan. Il s’inscrit dans la lignée des grands vins de garde des Graves. Grand cru des Graves depuis 1953, le vin blanc du Château Carbonnieux,dominé par le sauvignon blanc et complété avec du sémillon (35%), propose une superbe pûreté. Il dévoile une expression fine, un très joli gras et beaucoup de profondeur.

Histoire du Château
Jean de Ferron, issu d’une puissante famille de la bourgeoisie bordelaise achète la terre de Carbonnieux en 1519. Sa politique d’acquisition est poursuivie par ses successeurs et le château Carbonnieux, alors célèbre, est la figure de proue des propriétés familiales.
Après 2 siècles et demi passés entre les mains des Ferron, une nouvelle ère se profile pour Carbonnieux lorsque les moines de Sainte-Croix rachètent la propriété. Ce cru devint vite la grande affaire des moines bénédictins qui n’hésitent pas à s’endetter pour faire fructifier ce cru au potentiel déjà immense. Derrière Haut-Brion, Carbonnieux se situe en tête des vins blancs des Graves et même de Guyenne.
Durant la révolution, ce bien sera confisqué et vendu comme bien national à Elie de Bouchereau sa famille y résidera 87 ans. Les frères Bouchereau avaient, avant la crise du Phylloxéra, constitué au château Carbonnieux une collection unique au monde de cépages français et européens. Les Bouchereau cèdent la propriété en 1878. Classé comme grand cru des Graves, pour ses rouges et ses blancs, en 1953, c’est en 1959 que ce rang est définitif. Durant cette période, c’est la famille Perrin qui est aux commandes du domaine. Marc Perrin s’attèle à la restauration de la propriété, le domaine passe de 45 hectares en 1945 à 92 hectares de nos jours, le château lui aussi est réhabilité. La nomination d’Anthony, son fils, comme gérant en 1983, coïncide avec d’autres modernisations, notamment dans le chai. Il est aussi un précurseur de l’appellation Pessac-Léognan, il a fait connaitre les vins de cette belle appellation, à travers ceux du Château Carbonnieux bien sûr, sur toute la planète. Finalement il a su transmettre son savoir et sa passion à ses fils, Éric et Philibert, qui de nos jours dirigent le domaine.

Aujourd'hui

Ce sont désormais les fils d’Anthony, Eric et Philibert, qui dirigent le domaine et étaient accompagnés jusqu’ en 2016 par le célèbre Denis Dubourdieu.
Philibert voit d’un très bel avenir pour les vins rouges du château : « Si les vins blancs firent longtemps la notoriété de Carbonnieux, les rouges la leur disputent aujourd’hui ». Son frère Eric loue aussi les progrès accomplis pour arriver à un rouge d’une grande classe, et ce grâce à « un équilibre entre puissance et finesse, à cette émotion, cette harmonie mystérieuse ».

Carbonnieux Blanc

Commentaires du Château
Le château Carbonnieux produit un des meilleurs vins blancs de l’appellation Pessac-Léognan. Il s’inscrit dans la lignée des grands vins de garde des Graves. Grand cru des Graves depuis 1953, le vin blanc du Château Carbonnieux, dominé par le sauvignon blanc et complété avec du sémillon (35%), propose une superbe pûreté. Il dévoile une expression fine, un très joli gras et beaucoup de profondeur.
Histoire du Château
Jean de Ferron, issu d’une puissante famille de la bourgeoisie bordelaise achète la terre de Carbonnieux en 1519. Sa politique d’acquisition est poursuivie par ses successeurs et le château Carbonnieux, alors célèbre, est la figure de proue des propriétés familiales.
Après 2 siècles et demi passés entre les mains des Ferron, une nouvelle ère se profile pour Carbonnieux lorsque les moines de Sainte-Croix rachètent la propriété. Ce cru devint vite la grande affaire des moines bénédictins qui n’hésitent pas à s’endetter pour faire fructifier ce cru au potentiel déjà immense. Derrière Haut-Brion, Carbonnieux se situe en tête des vins blancs des Graves et même de Guyenne.
Durant la révolution, ce bien sera confisqué et vendu comme bien national à Elie de Bouchereau sa famille y résidera 87 ans. Les frères Bouchereau avaient, avant la crise du Phylloxéra, constitué au château Carbonnieux une collection unique au monde de cépages français et européens. Les Bouchereau cèdent la propriété en 1878. Classé comme grand cru des Graves, pour ses rouges et ses blancs, en 1953, c’est en 1959 que ce rang est définitif. Durant cette période, c’est la famille Perrin qui est aux commandes du domaine. Marc Perrin s’attèle à la restauration de la propriété, le domaine passe de 45 hectares en 1945 à 92 hectares de nos jours, le château lui aussi est réhabilité. La nomination d’Anthony, son fils, comme gérant en 1983, coïncide avec d’autres modernisations, notamment dans le chai. Il est aussi un précurseur de l’appellation Pessac-Léognan, il a fait connaitre les vins de cette belle appellation, à travers ceux du Château Carbonnieux bien sûr, sur toute la planète. Finalement il a su transmettre son savoir et sa passion à ses fils, Éric et Philibert, qui de nos jours dirigent le domaine.


Aujourd’hui

Ce sont désormais les fils d’Anthony, Eric et Philibert, qui dirigent le domaine et étaient accompagnés jusqu’ en 2016 par le célèbre Denis Dubourdieu.
Philibert voit d’un très bel avenir pour les vins rouges du château : « Si les vins blancs firent longtemps la notoriété de Carbonnieux, les rouges la leur disputent aujourd’hui ». Son frère Eric loue aussi les progrès accomplis pour arriver à un rouge d’une grande classe, et ce grâce à « un équilibre entre puissance et finesse, à cette émotion, cette harmonie mystérieuse ».