SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Carruades de Lafite 2005

  • 2ème vin de LAFITE ROTHSCHILD Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

342,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
342,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 89/100

Wine Spectator
Noté 89/100

Jean Marc Quarin
Noté 89/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

   
Notation Quarin
Noté 15.75 en 2007-03 en barrique au château
Vin tout en douceur de chair et extrêmement gracieux en bouche. Finale très savoureuse. C'est un des Carruades les plus raffinés que je goûte. Attendre 2012 et avant 2025.

Carruades Lafite

Commentaires du Château
Il s’agit du second vin du Château Lafite Rothschild. Avec des caractéristiques proches du grand vin, Carruades de Lafite comporte une plus grande proportion de merlot dans son assemblage. Ce cépage charmeur lui confère une plus grande accessibilité dans sa jeunesse et un bouquet fin et fruité. Les parcelles spécifiques à sa production se situent sur le « plateau des Carruades » et touchent la croupe du château, elles ont été acquises en 1845.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974 et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …