SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Château de Gaube 43,2° 1964

  • Bas Armagnac, DARROZE Francis Bas Armagnac
  • Flaconnage : Bouteille

252,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
252,00 € TTC

Armagnacs Darroze

Commentaires
Les Bas-Armagnacs Francis Darroze sont des eaux-de-vie « sauvages », d’une richesse absolue, au nez et en bouche. Leurs couleurs varient d’ambre clair, ambre foncé au chêne ciré. Ils ont une palette aromatique infinie, avec des longueurs impressionnantes, aux notes délicates de fleurs, de fruits secs, d’épices, de miel et de musc au delà du pruneau ou du fruit confit.
Des arômes de pruneau, coing, noisette, vanille, violette, tilleul, cannelle apparaissent au gré des années.
Histoire de la maison
L’histoire commence avec Jean Darroze et son restaurant de Villeneuve-de-Marsan. Amoureux de son Sud-Ouest et de sa tradition séculaire, ce cuisinier-culte de la gastronomie landaise initia son fils Francis à l’art culinaire, aux grands vins, aux fines eaux-de-vie gasconnes.

C’est en cultivant ce goût pour la tradition, pour l’authenticité, que Francis Darroze, en parcourant avec son père, oenophile averti et exigeant, ce terroir fameux du Bas-Armagnac et en goûtant des trésors cachés au fin fonds de petits domaines, devint un véritable dénicheur d’Armagnacs de propriétaires. Il crée sa société de négoce en 1974. Son fils Marc, œnologue de formation, mis ses pas dans les siens en 1996. Tous deux complémentaires, tous deux « chasseurs de trésors », comme les a surnommés Martine Nouet dans son livre « Eaux-de-vie : le guide », ont sillonné les terres d’Armagnac depuis toutes ces années à la recherche de cet or liquide qu’ils vous proposent. Chasseurs de trésor tout d’abord par goût, mais aussi pour satisfaire une clientèle fidèle à la recherche d’eaux-de-vie de qualité, ils furent ensemble des découvreurs d’Armagnacs.

Aujourd’hui, Marc Darroze veille seul sur l’entreprise, Francis Darroze ayant pris une retraite active bien méritée. Il continue l’œuvre de gardien, parfois d’antiquaire initié par son père pour nous rendre ces trésors accessibles.