PRIMEURS 2018 : Plus que quelques jours pour en profiter !

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Chambertin Grand Cru 2001

Domaine Trapet Jean-Louis, Bourgogne rouge

Chambertin Grand Cru 2001 Domaine Trapet Jean-Louis, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

354,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Description du vin

"Chambertin !... Son nom est d'une prestigieuse évocation. Le lieu est un des plus nobles qui soit. Cette noblesse, active et vivante renouvelle chaque été au soleil, le miracle de la nature". Gaston Roupnel.

Jours après jours, saisons après saisons, les hommes et femmes du domaine oeuvrent pour faire vivre ce royal terroir. Ce finage assure, d'ailleurs le plus long règne de l'histoire. Sa première évocation date de 630, où le Duc Amalgaire donne aux religieux de l'abbaye de Bèze son vignoble d'élite. Un peu plus tard, en 1219, l'abbaye de Bèze située au nord-est de Dijon cède son domaine au chapitre de la cathédrale St Mammès de Langres. C'est à cette époque qu'apparait la mention de "boschus de campo Bertuyn", bois de Chambertin voisin immédiat du Clos de Béze. Il s'agit alors d'un champ possédé par un certain Bertin. Au cours des siècles qui suivront, de nombreux propriétaires façonneront cette merveilleuse terre.

"Les hommes changent mais la terre reste". Cette somptueuse terre où coule le sang bleu du Pinot Noir, est d'une composition géologique complexe. Le bas est marno-calcaire avec de superbes argiles à grande surface interne. La partie haute est beaucoup plus blanche et marneuse, ce qui a pour conséquence de ralentir le cycle végétatif et de conférer à ce vin joyau, un équilibre royal et rare ! Ce vin de Chambertin ouvre un univers infini, illimité, insaisissable, l'un des plus riches qui soit !

Domaine Trapet

Histoire du domaine

Domaine Jean Trapet, l’éloge de la lenteur
Producteur attentionné, sensible à la biodynamie, Jean-Louis Trapet aura signé la valorisation du domaine familial. Si la récente succession qui a touché le domaine a donné une partie des vignes aux cousins Rossignol, Jean-Louis Trapet cultive toujours trois Grands Crus et deux Premiers Crus. Quant au style de ses vins, ils portent la Bourgogne au sommet. En idéaliste convaincu de la biodynamie, il mène avec son épouse alsacienne Andrée un vignoble qu’il aime qualifier de vivant. Le sens de l’hospitalité du couple, invite à sa table les hôtes de passage et de marque. Ici le vin prend la parole pour exprimer toute sa noblesse.

De la Bourgogne et de l’Alsace
La naissance du domaine est datée à l’orée des années 20 du précédent millénaire. C’est donc en 1919 qu’il a été fondé par Jean Trapet. Depuis, il n’a jamais cessé de tirer vers le haut les vins et crus de la Bourgogne. Avec quinze hectares, ce domaine cultive en majorité des pinots noirs et un hectare et demi de chardonnay. Parmi ces parcelles, on compte les Grands Crus Chambertin, les Chapelle-Chambertin et les Gevrey Chambertin.

La biodynamie pour principe
La biodynamie est pratiquée au domaine depuis le milieu des années 90, période à laquelle Jean-Louis Trapet a épousé l’Alsacienne Andrée Gayer, héritière du domaine de Riquewhir en Alsace. Parmi les vins les plus prestigieux de la région, la gamme des Gevrey précède la brillance du Chambertin. Ces pinots noirs de haute volée donnent une image magnifiée des crus et de l’appellation.