SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Cheval Blanc 2008

  • 1er Grand cru classé A Saint-Emilion, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

510,00 € TTC | HT

bouteille
par 6 bouteilles

Quantité Prix total
3 060,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 93/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 95/100

Jean Marc Quarin
Noté 96/100

La Revue du Vin de France
Noté 18.5/20

Vinous
Noté 95/100

Jancis Robinson
Noté 16.5+/20

   
Notation RobertParker.com
The 2008 Cheval Blanc (55% Merlot and 45% Cabernet Franc) is a winner from this underrated, classic vintage. Notes of forest floor, Asian plum sauce, black currants, sweet cherries and spice are followed by a medium to full-bodied wine with deep fruit, admirable purity, and a long, textured finish. There is not a hard edge to this wine, and in all likelihood, it can be drunk now or cellared for two decades.
Notation Wine Spectator
Offers blackberry and flowers on the nose, with hints of prune and spices. Full and chewy, with vanilla and rose petal. This is muscular and angular now, but the finish lasts a long time. —J.S. (April 2009)
Notation James Suckling
I am really impressed with this. It is powerful and rich with so much blueberry, vanilla and spice on the nose and palate. It's full and very spicy, and fruit on the palate, but remains refined and subtle. Rich and polished tannins. This needs at least five years of bottle age to come around.
Notation Quarin
Depuis janvier 2008, Pierre Lurton met les bouchées doubles dans le vignoble pour donner à ce vin une dimension nouvelle. Tous les visiteurs remarqueront le rehaussage du palissage, la modification du système de taille. Même la façon d'effeuiller a été changée cette année. Quant aux chais, les vinifications se veulent encore plus douces et pourtant Cheval Blanc n'est pas un adepte des vins musculeux. Avec 23 hl/ha de rendement, des merlots à 13,7° naturel, des cabernets francs à 13° naturel, des IPT de 80 et un PH à 3,62 ; voici un vin à la densité nouvelle. Il est encore discret au nez, mais sa bouche offre un charme redoutable. Très velouté, très savoureux, d'une pulpe exquise, corpulent, le vin s'achève long, sur une texture serrée et une réelle profondeur de goût. C'est superbe. L'assemblage, 50% merlot et 50% cabernet franc, est très récent et pas encore fondu. Production : 50 000 bouteilles.
Notation RVF
Si quelques millésimes récents de Cheval Blanc nous avaient laissés sur notre faim, le 2008 signe le retour du cru au plus haut niveau. Une nouvelle équipe technique rajeunie est en place autour de Pierre Lurton avec la volonté affichée de remettre le cru dans la course à l'excellence. C'est chose faite avec le millésime 2008. Issu d'un minuscule rendement de 25 hl/ha, le vin, composé à parts égales de merlot et de cabernet franc, retrouve tout son lustre, avec son grain unique et son soyeux fabuleux. Un vin d'une grande précision, minéral à souhait, aux tanins parfaitement fondus. Il évoque le 1998, la dernière grande réussite de la propriété. Le second vin, Petit Cheval, est également de très belle facture, avec beaucoup de rondeur. A suivre de près.
Noté 18,5-19,5/100
(Avril 2009)

Cheval Blanc

Commentaires du Château
Cheval Blanc règne incontestablement sur Saint Emilion, son assemblage surprenant dominé par le cabernet franc lui permet un style et une élégance enviés sur toute la rive droite. Bien qu’exempt de cabernet sauvignon, ce Premier grand cru classé A reste un vin de garde d’exception qui traverse les années, les décennies même, pour à terme, nous offrir des bouquets très complexes où le moka se mêle à la truffe en passant par la framboise.
Indispensable pour l’amateur de grands crus, ce vin légendaire peut garder des concentrations étonnantes sur des millésimes très anciens. L’iconique Cheval Blanc 1947 en est la preuve parfaite : ce vin considéré comme l’un des 5 plus grands vins au monde a traversé plus d’un demi-siècle pour émerveiller les heureux dégustateurs de ce vin légendaire.
Histoire du Château
Il y a plus d’un siècle et demi, la propriété faisait partie du grand domaine de Figeac, autre monument du Libournais. Elle se sépara en deux temps lorsque 15 ha de vignes furent cédées à la famille Ducasse. Les enfants Ducasse agrandiront le vignoble et se partageront les actions de la Société civile du Cheval Blanc, dès lors nouveau nom du domaine. C’est durant le 18e siècle que vient l’idée ingénieuse d’assembler le merlot, cépage traditionnel de la région, avec le cabernet-franc, le style Cheval Blanc est né!

Durant le 19e siècle, les vignerons du Libournais voient leurs voisins médocains s’élever au rang de cru classé, bien que la qualité des merlots de Saint-Emilion tardera à remporter un succès équivalent. La nature prendra sa revanche avec la crise du phylloxéra qui sera bien plus clémente avec Cheval blanc, qui produira des vins de qualité constante, alors que ses voisins affrontèrent la catastrophe. Cet évènement permettra à Cheval blanc de se retrouver sur les comptoirs du monde entier et d’enfin obtenir la reconnaissance qui lui est due.

Si le 19e siècle a souri au Médoc, le 20e lui, est sans nul doute celui de Saint-Emilion. En 1954, les crus du village sont classés et Cheval Blanc obtient l’illustre rang de Premier grand cru classé A. Il ne sera égalé que par Ausone jusqu’à ce que la révision de 2012 permette à Château L’Angélus et Château Pavie d’accéder, eux aussi, à l’élite.

Aujourd'hui

Le château Cheval Blanc appartenait aux descendants de la famille Ducasse jusqu’en 1998 où Bernard Arnault et le Baron Albert Frère, reprennent ensemble le domaine. Le nom d’Arnault n’est pas sans rappeler le groupe de marques de luxe LVMH (Dior, Krug, Moët et Chandon, Château d’Yquem). Ce dernier en insufflant un nouvel élan à Cheval blanc a renforcé encore un peu plus son éclat et sa renommée.