Profitez de 15% de remise sur l'ensemble des cuvées du Domaine Saint Andrieu

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Corton Charlemagne Grand Cru 2017

Domaine Joseph Drouhin, Bourgogne blanc

Corton Charlemagne Grand Cru 2017 Domaine Joseph Drouhin, Bourgogne blanc
  • Couleur : blanc
  • Flaconnage : Bouteille

162,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 8

Quantité Prix total
162,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 93-95/100

Burghound
Noté 92-94/100

James Suckling
Noté 96/100

Vinous
Noté 90-92/100

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

Joseph Drouhin

Histoire du domaine

Joseph Drouhin, l’icône de la Bourgogne

Joseph Drouhin exprime aujourd’hui la perfection de l’élégance. D’abord le style Joseph Drouhin découle d’une exigence élevée, et cela s’exprime de la baie au fût. Installée à Beaune, la maison Joseph Drouhin s’étend de Chablis jusqu’au Mâconnais. Elle est présente sur 90 appellations.

Le vignoble de 130 hectares est conduit en viticulture biologique. Et la biodynamie est bien installée dans les pratiques. Les bois de tonnellerie utilisés pour l’élevage sont choisis avec précision. Pour la maison Joseph Drouhin, le séchage est primordial, car il participe à la signature des vins. Fins et harmonieux, les vins sont d’une richesse infinie.

Pour que chaque climat donne son expression, l’élevage est millimétré. Chez Joseph Drouhin, le travail accompli reste très élégant en blanc comme en rouge. Et cette quête donne aux terroirs la possibilité de s’exprimer. La maison est richement pourvue en terroirs de blancs, notamment en Montrachet et Beaune « le Clos des Mouches ». Joseph Drouhin exploite 75 % de chardonnay, le tiers restant en pinot noir. Les terroirs y révèlent une somptueuse complexité. Certains des crus de Joseph Drouhin peuvent vieillir plus de quarante ans.

Une maison centenaire

Quand Joseph Drouhin arrive à Beaune, il a vingt-deux ans. Et dès 1880, il fonde la maison Joseph Drouhin. Aujourd’hui plus que centenaire, celle-ci est restée familiale. Toute sa vie, Joseph Drouhin va s’attacher à élaborer des vins de qualité. Et quand son fils Maurice lui succède, il poursuit cet objectif à l’identique.

Maurice Drouhin fera alors l’acquisition de parcelles de crus d’exception dont le légendaire Beaune le Clos des Mouches. Mais il mettra aussi la main sur une parcelle du Clos de Vougeot. Lorsqu’en 1957, Robert reprend la suite de son père, il va donner au domaine sa dimension actuelle. Il se tourne alors vers les vignobles de chablis dont il pressent le potentiel.

Des pionniers du bio

Le domaine Drouhin a montré la voie de la viticulture raisonnée en Bourgogne. Puis, il a été un exemple du bio en Bourgogne, fin des années quatre-vingt. Quant à la biodynamie, elle a été pratiquée dès la fin des années quatre-vingt-dix.

Dans la foulée, un laboratoire d’œnologie est créé dans la maison. Et cela avec Laurence Jobard, première femme œnologue de la Bourgogne. Désormais Philippe, Véronique, Laurent et Frédéric, les quatre enfants de Robert et leur mère Françoise Drouhin, mènent le domaine. Place donc aux arrière-petits-enfants de Joseph.