SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Corton la Vigne Au Saint 2012

  • Domaine Meo Camuzet, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

192,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
192,00 € TTC

Notations

Vinous
Noté 93-95/100

   

Domaine Méo-Camuzet

Commentaire du vin
Domaine Méo-Camuzet, Prince du pinot noir

À Vosne-Romanée, au cœur des terroirs de Grands Crus bourguignons et de la Côte de Nuits, le domaine Méo-Camuzet a fait son nid. Dans le respect des climats de Bourgogne il y cultive passion et rigueur au quotidien car c’es ce travail et ce sol qui va donner toute son expression au pinot noir.

Sublimer les qualités gustatives de ce cépage, c’est toute l’ambition de Méo-Camuzet. Serrés dans leur jeunesse, les pinots noirs de Méo-Camuzet s’ouvrent sur des bouquets fabuleux. Ils mêlent fruits rouges, cerise et fraise des bois, à des notes fumées. Puis, des arômes grillés s’y mélangent au cuir.
Histoire du domaine
La transmission à Jean-Nicolas MÉO

Le berceau de la famille MÉO se situe à Selongey, au nord de la Côte-d’Or. Au milieu du XIXe siècle, les enfants MÉO se consacrent aux études. Ils sont ingénieur, polytechnicien ou instituteur. Pourtant Marcelle Lamarche-Confuron est issue d’une vieille famille vigneronne de Vosne. Elle est la mère de Jean MÉO. Et grâce à elle, la famille va s’implanter à Vosne-Romanée. Car son cousin Etienne CAMUZET (1897-1946) y est vigneron, mais encore maire du village et député de la Côte-d’Or. Etienne CAMUZET achetera le château du Clos de Vougeot en 1920.

Il va le transmettre à la Confrérie des chevaliers du Tastevin. L’homme n’avait pas son pareil pour dénicher de grands terroirs. Aussi à sa mort, sans héritier direct, Jean MÉO reçoit ses terres. Autant dire des trésors. Jean MÉO travaille alors au bureau du Général DE GAULLE. Aussi, il place le domaine en métayage.

Lorsque son fils Jean-Nicolas MÉO atteint ses 20 ans, il lui confie les rênes du domaine. Jean-Nicolas MÉO alors étudiant à l’ESCP, une business school, accepte le challenge. Il apprend le travail de la vigne, le vin puis la vinification. Jean-Nicolas MÉO va dès lors pouvoir compter sur les conseils Henri JAYER (1922-2006). Une chance, car ce vigneron bourguignon produit alors les pinots noirs les plus réputés de la Bourgogne.

L’ère Jean-Nicolas MÉO

En 2008, les derniers métayers partent en retraite. Jean-Nicolas MÉO a déjà l’expérience pour reprendre le domaine à pleines mains. Dès 2003, il s’associe néanmoins à ses sœurs afin de créer une société de négoce. Et celle-ci sera baptisée Méo-Camuzet, Frère et Sœurs. C’est lui qui a développé la vente en bouteilles du domaine ainsi que ce négoce florissant. Avec sa femme Nathalie et ses enfants, il compte bien écrire la suite de cette histoire.