Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Cos D'Estournel 1985

2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge

Cos D
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

156,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com

Bordeaux Book, 3rd Edition # B1
Jan 1998
Robert Parker 93
The 1985 from cask could have been a lighter version of the 1982 and 1953 vintages. Forward, with a fabulously scented bouquet of pain grille and concentrated red and black fruits (especially black cherries), it is rich, lush, long, and medium to full-bodied. Very fragrant, with gobs of sweet black fruits, minerals, and spice in both its flavors and aromatics, this is one of the most forward wines from Cos. Anticipated maturity: now-2010. Last tasted 4/97.

Notation Wine Spectator

Score: 93
Issue: Sep 15, 1996
Dark, rich and deeply concentrated. California-like, with its opulent coffee, herb, cedar, currant, coffee, mineral and spice flavors. Reaching a nice drinking plateau, but has substance, depth and a long, full finish.--Cabernet Challenge. –JL

Commentaires

Eté chaud et sec. Septembre et octobre plombés de soleil.
Des vendanges parfaites, un raisin idéalement mûr. Robe légèrement évoluée. Nez puissant de fruits rouges, de vanille et de cèdre. Superbe entrée en bouche, pleine de fruits qui évolue vers une structure pleine ; charnue. Beaucoup de matière et de gras. Très agréable aujourd’hui.

Cos d'Estournel

Commentaires du Château

Entre Pauillac et St-Estèphe, la colline de Cos s’élève à vingt mètres au-dessus de la gironde, elle profite d’un microclimat qui évite les excès, chaud comme froid, des températures. Sur un socle de calcaire, les graves déposées lors du quaternaire permettent un drainage parfait qui, couplé à ce climat si spécial, constituent le terroir parfait pour amener le cabernet sauvignon à une maturité homogène. Les millésimes de Cos d’Estournel sont incroyablement réguliers en terme de qualité. Leurs vins possèdent une richesse et une grande profondeur de fruit, qui équilibrée par des tanins mûrs et très fins permettent une bonification longue qui peut durer, pour les meilleurs, plusieurs décennies.

Histoire du Château

L’histoire du Cos est indissociable de celle de Louis Gaspard Marquis d’Estournel, car cet homme , né sous le roi Louis XV et mort durant le Second Empire , n’eut qu’une passion dans sa vie : Cos D’Estournel. Il reconnait rapidement le potentiel des vignes dont il hérite en 1811, celles-ci se situent près du village de Cos. Le vin de Cos d’Estournel qu’il vinifie à part, remporte très vite un franc succès en France comme à l’étranger. La portée de cette réussite s’étend jusqu’en Inde, ce qui lui vaut le surnom de Maharadja de Saint-Estèphe. Célébrant ses conquêtes lointaines il agrémente ses chais de pagodes exotiques, qui donneront, plus tard, le nom du second vin du château.

En 1853 le marquis quitte ce monde alors que son domaine fut, un an auparavant, vendu au banquier londonien Martyns. Il ne vit donc pas la consécration de son château au rang de second grand cru classé lors de l’exposition universelle à Paris en 1855.

En 1889 les frères Hostein acquièrent le domaine qu’ils revendent ensuite à Fernand Ginestet, grande figure du négoce bordelais, en 1917.

Aujourd’hui

Les descendants de Ginestet cèdent le domaine à Monsieur Michel Reybier en 2000.
Depuis le millésime 2005, le Château produit un vin blanc « Cos d’Estournel blanc », en petite quantité. Sous l’impulsion de ce nouveau propriétaire, un nouveau chai et un nouveau cuvier, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, sont inaugurés en 2008.

Son dernier propriétaire, tout comme son premier, Louis Gaspard D’Estournel, poursuit cette œuvre avant-gardiste toujours à la recherche de l’excellence…