PRIMEURS 2018 : Plus que quelques jours pour en profiter !

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Cos D'Estournel 1990

2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge

Cos D
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

252,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 2

Quantité Prix total
252,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 89/100

James Suckling
Noté 92/100

Jean Marc Quarin
Noté 93/100

Vinous
Noté 95/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

Commentaires

Les conditions climatiques étaient parfaites.
Couleur très sombre. Nez intense, fruité, toasté avec des notes de caramel, d’épices, de muscade, de santal et de menthol. Bouche imposante, parfaitement structurée, racée, éclatante. Des tanins doux et serrés. Finale soyeuse et persistante. Vin de garde.

Notation RobertParker.com

Wine Advocate # 109
Feb 1997
Robert Parker 95
Drink: 1997 - 2017


In contrast to the 1989, the 1990 is a spectacular wine, and, along with the 1986, 1982, and 1953, one of the four finest Cos d'Estournels made in the post-World War II era. Bruno Prats believes it is the finest wine he has ever made. In the most recent tasting, the 1990 was even better than in the past, charming me as well as other tasters with its flashy display of opulent Merlot (about 40% of the blend) mixed with ripe Cabernet Sauvignon. It was one of the more forward 1990s in the tasting, which no doubt accounted for its precocious showing. This super-concentrated wine possesses a roasted herb, sweet, jammy black fruit-scented nose, with noteworthy opulence and succulence. Pure and full-bodied, this concentrated wine conceals more tannin than it is presently revealing. The wine is open, flattering, and impossible to resist. It will continue to mature for 15-20 years.

Cos d'Estournel

Commentaires du Château

Entre Pauillac et St-Estèphe, la colline de Cos s’élève à vingt mètres au-dessus de la gironde, elle profite d’un microclimat qui évite les excès, chaud comme froid, des températures. Sur un socle de calcaire, les graves déposées lors du quaternaire permettent un drainage parfait qui, couplé à ce climat si spécial, constituent le terroir parfait pour amener le cabernet sauvignon à une maturité homogène. Les millésimes de Cos d’Estournel sont incroyablement réguliers en terme de qualité. Leurs vins possèdent une richesse et une grande profondeur de fruit, qui équilibrée par des tanins mûrs et très fins permettent une bonification longue qui peut durer, pour les meilleurs, plusieurs décennies.

Histoire du Château

L’histoire du Cos est indissociable de celle de Louis Gaspard Marquis d’Estournel, car cet homme , né sous le roi Louis XV et mort durant le Second Empire , n’eut qu’une passion dans sa vie : Cos D’Estournel. Il reconnait rapidement le potentiel des vignes dont il hérite en 1811, celles-ci se situent près du village de Cos. Le vin de Cos d’Estournel qu’il vinifie à part, remporte très vite un franc succès en France comme à l’étranger. La portée de cette réussite s’étend jusqu’en Inde, ce qui lui vaut le surnom de Maharadja de Saint-Estèphe. Célébrant ses conquêtes lointaines il agrémente ses chais de pagodes exotiques, qui donneront, plus tard, le nom du second vin du château.

En 1853 le marquis quitte ce monde alors que son domaine fut, un an auparavant, vendu au banquier londonien Martyns. Il ne vit donc pas la consécration de son château au rang de second grand cru classé lors de l’exposition universelle à Paris en 1855.

En 1889 les frères Hostein acquièrent le domaine qu’ils revendent ensuite à Fernand Ginestet, grande figure du négoce bordelais, en 1917.

Aujourd’hui

Les descendants de Ginestet cèdent le domaine à Monsieur Michel Reybier en 2000.
Depuis le millésime 2005, le Château produit un vin blanc « Cos d’Estournel blanc », en petite quantité. Sous l’impulsion de ce nouveau propriétaire, un nouveau chai et un nouveau cuvier, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, sont inaugurés en 2008.

Son dernier propriétaire, tout comme son premier, Louis Gaspard D’Estournel, poursuit cette œuvre avant-gardiste toujours à la recherche de l’excellence…