L'OFFRE DE NOËL EST DISPONIBLE ! JUSQU'À 20% DE REMISE SUR PLUS DE 100 RÉFÉRENCES

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Cos D'Estournel 1994

2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge

Cos D
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

108,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Notations
Robert Parker
Noté 91/100

Wine Spectator
Noté 91/100

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation Wine Spectator

Score: 91
Issue: Jan 31, 1997
Designation: Highly Recommended
Outstanding quality for the vintage. A full-bodied Bordeaux that offers wonderful aromas of tobacco, berry and cedar, loads of refined tannins and a long, flavorful finish. Better from 2000. –JS

Notation RobertParker.com

Wine Advocate # 109
Feb 1997
Robert Parker 91
Drink: 2003 - 2025
A word of admiration and praise is in order for Bruno Prats. One of St.-Estephe's most forward thinking producers, Prats is never content with merely making outstanding wine. Over the last few years he has improved Cos d'Estournel, already one of the great wines of Bordeaux, by eliminating any filtration at bottling, and replacing the standard paper label with one made of plastic so it will not disintegrate in damp, humid cellars. Additionally, the quality of his wines in such difficult vintages as 1992 and 1993 has been remarkable. Readers should also note that a second wine, the beautifully packaged Les Pagodes de Cos, has been implemented with the 1994 vintage. It appears to be a fine second wine. While tasting through Cos d'Estournel's wines, it was interesting to taste the unfiltered 1994 against the same cuvee of wine that was put through the normal filtration. The filtered cuvee was an excellent wine (I rated it 88), but as Bruno Prats and several other people at the tasting could easily see, it had less opacity, color, and aromatic interest, and far less volume and mid-palate. Most Bordeaux chateaux continue to do too much fining and filtering, but some of the more seriously run estates are curtailing the most abusive clarification procedures, and are finally opening their minds to the negative impact too much fining and filtration can cause. Sadly, most of my colleagues have fallen hook, line, and sinker for the standard response from oenologists and producers on this issue ... "fining and filtration have no effect on a wine."

Cos d'Estournel's unfiltered 1994 is one of the top wines of the vintage. It boasts an opaque blue/black/purple color, as well as a fabulously sweet nose of black fruits, licorice, pain grillee, and Asian spices. Full-bodied, with sweet, opulent fruit that reveals none of the vintage's tough tannin, this remarkably rich, well-balanced, classic wine will prove to be uncommonly long-lived. Anticipated maturity: 2003-2025. Cos d'Estournel is clearly producing wines that are often of first-growth potential.

Cos d'Estournel

Commentaires du Château

Entre Pauillac et St-Estèphe, la colline de Cos s’élève à vingt mètres au-dessus de la gironde, elle profite d’un microclimat qui évite les excès, chaud comme froid, des températures. Sur un socle de calcaire, les graves déposées lors du quaternaire permettent un drainage parfait qui, couplé à ce climat si spécial, constituent le terroir parfait pour amener le cabernet sauvignon à une maturité homogène. Les millésimes de Cos d’Estournel sont incroyablement réguliers en terme de qualité. Leurs vins possèdent une richesse et une grande profondeur de fruit, qui équilibrée par des tanins mûrs et très fins permettent une bonification longue qui peut durer, pour les meilleurs, plusieurs décennies.

Histoire du Château

L’histoire du Cos est indissociable de celle de Louis Gaspard Marquis d’Estournel, car cet homme , né sous le roi Louis XV et mort durant le Second Empire , n’eut qu’une passion dans sa vie : Cos D’Estournel. Il reconnait rapidement le potentiel des vignes dont il hérite en 1811, celles-ci se situent près du village de Cos. Le vin de Cos d’Estournel qu’il vinifie à part, remporte très vite un franc succès en France comme à l’étranger. La portée de cette réussite s’étend jusqu’en Inde, ce qui lui vaut le surnom de Maharadja de Saint-Estèphe. Célébrant ses conquêtes lointaines il agrémente ses chais de pagodes exotiques, qui donneront, plus tard, le nom du second vin du château.

En 1853 le marquis quitte ce monde alors que son domaine fut, un an auparavant, vendu au banquier londonien Martyns. Il ne vit donc pas la consécration de son château au rang de second grand cru classé lors de l’exposition universelle à Paris en 1855.

En 1889 les frères Hostein acquièrent le domaine qu’ils revendent ensuite à Fernand Ginestet, grande figure du négoce bordelais, en 1917.

Aujourd’hui

Les descendants de Ginestet cèdent le domaine à Monsieur Michel Reybier en 2000.
Depuis le millésime 2005, le Château produit un vin blanc « Cos d’Estournel blanc », en petite quantité. Sous l’impulsion de ce nouveau propriétaire, un nouveau chai et un nouveau cuvier, signé par l’architecte Jean-Michel Wilmotte, sont inaugurés en 2008.

Son dernier propriétaire, tout comme son premier, Louis Gaspard D’Estournel, poursuit cette œuvre avant-gardiste toujours à la recherche de l’excellence…