SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Ducru Beaucaillou 1982

  • 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

357,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
357,60 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 91/100

James Suckling
Noté 93/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

 
Notation Quarin
Noté 17.5 en 1999-08 en bouteille au château
Coloré. Légèrement évoluée et d'une bonne intensité. Humus, truffe sur un fond fruité très mûr avec une touche de cèdre et réglisse. Appétent. Très séduisante de par la texture pulpeuse, tendre et charnue. Toutefois, on pourrait attendre encore plus de chair au centre si l'on se montre exigeant. La tanicité reste douce, savoureuse et aromatique, avec une bonne rémanence en finale. Bu à table en août 99, je l'ai d'abord très apprécié avant l'entrecôte, et ce, malgré une température élevée. De suite après la viande, le vin a manqué de puissance et il a fallu en boire plus pour qu'il serre la bouche (astucieux pour vider la bouteille). Et finalement, l'air lui a donné de l'allure. A boire avec une grande facilité.
Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 183
Jun 2009
Robert Parker 96
A tasting revealed one of the all-time great Ducrus, probably matched or eclipsed by several recent vintages (i.e., 2003, 2005, 2006, and 2008). The 1982 is still 5-8 years away from full maturity, but it exhibits a dense ruby/plum/garnet color to the rim as well as a sweet perfume of forest floor, spice box, cedar, and copious quantities of black fruits. Medium to full-bodied and beautifully pure with sweet tannins, this wine has aged more slowly than I initially expected. It is the finest Ducru Beaucaillou produced after the 1961 and before the 2003.
Notation Wine Spectator
Score: 91
Issue: Nov 30, 1998
This Ducru '82 has always been a beauty. Dark ruby in color, with a slight amber edge. Very fresh and floral, with loads of berry and rose character. Medium-bodied, with a good balance of soft tannins and a caressing finish.--1982 Bordeaux horizontal. Drink now. –JS
Commentaires
La robe est voluptueuse, de couleur foncée. Le bouquet, incroyablement riche, révèle des arômes de mûres et de cerises.

En bouche, ce vin corsé présente une attaque à la fois franche et veloutée, suivie par une longue finale sur les baies.

Fort bien équilibré, le Château Ducru-Beaucaillou 1982 est un millésime plein de charme qui possède encore une belle capacité à vieillir.

Ducru Beaucaillou

Commentaires du Château
Nommé ainsi grâce au terroir caillouteux qui l’entoure, le château Ducru-Beaucaillou, Deuxième Grand Cru Classé, a su utiliser ce dernier, qui lui offre drainage et maturité des raisins, pour en tirer un vin exceptionnel, mûr, ample et armé de tanins fondus. Parmi les Saint-Julien les plus représentatifs de l’appellation, il propose de grands vins qui se dégustent sur la durée, il lui faudra au moins une dizaine d’années pour qu’il dévoile son véritable potentiel…
Histoire du Château
Le domaine fut créé lors de la division du grand domaine de Beychevelle à la fin du 17e siècle. Un siècle plus tard, c’est Bertrand Ducru qui en fait l’acquisition. C’est lui qui fait agrandir le vignoble et amplifie grandement la notoriété de ses vins. Il donnera donc son nom au Château, suivi bien sûr de « Beaucaillou », qualifiant le terroir du domaine, jonché de gros et beaux cailloux.

La fille de Ducru vend le domaine à un irlandais, Nathaniel Johnston, qui marquera son histoire. En effet son régisseur utilisera une bouillie arborant un aspect bleu vert effroyable pour décourager les voleurs. Il remarque rapidement que sur les ceps traités qu’il n’y a pas d’attaque de mildiou : la bouillie bordelaise est née !

Le début du siècle dernier est difficile pour les châteaux bordelais, la prohibition aux États-Unis sur un fond de crise économique force Johnston a se séparer du domaine. Francis Borie reprend le domaine en 1928 et lance un programme important de replantation et de reconstruction. Lorsqu’il décède et laisse le château à son fils, Jean-Eugène Borie, en 1953, le vin de Ducru Beaucaillou, élevé au rang de Deuxième Grand Cru Classé un siècle auparavant, a regagné ses qualités d’antan. En 1978, François-Xavier Borie vient épauler son père à la tête du domaine.

Aujourd’hui

Depuis le millésime 2003 c’est Bruno-Eugène Borie, le fils cadet de Jean-Eugène, qui dirige le domaine. Il est épaulé par le maître de Chai René Lusseau pour les vinifications. Le travail remarquable réalisé par la famille Borie porte ses fruits. Les derniers millésimes ont été très bien reçus par les critiques, notamment le millésime 2009 qui a obtenu une note parfaite 100/100 de la part du critique américain Robert Parker.