Nos équipes font le maximum pour assurer la livraison de vos commandes dans les meilleurs délais.*

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Ducru Beaucaillou 2002

2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge

Ducru Beaucaillou 2002 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

126,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Notations
Robert Parker
Noté 89/100

Wine Spectator
Noté 90/100

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com

Wine Advocate #158
Apr 2005
Robert Parker 89
Drink: 2005 - 2020


It is good to see this wine showing much better from bottle than it did from barrel, where it had a certain leanness and herbaceousness. There is still a hint of dried herbs in the classy nose of red and black currants, cedar wood, and spice box. The wine has a deep ruby/purple-tinged color, excellent density, and medium body in an elegant style with a hint of road tar and sweet fruit. It should drink well young but age nicely for 12-15 years. Make no mistake about it, it has nowhere near the size, dimension, power, and intensity of the 2003. Of course, this estate is now being run by Bruno Borie, the eldest son of the late Jean-Eugene Borie. He replaced his younger brother, Xavier Borie, who remains fully responsible for Grand-Puy-Lacoste and Haut-Batailley.

Notation Wine Spectator

Score: 90
Issue: Web Only - 2008
Aromas of tobacco, currant and cigar box follow through to a full body, with silky, refined tannins and a clean, focused finish. Caressing and very pretty. Coming together now. Best after 2010. –JS

Ducru Beaucaillou

Commentaires du Château

Nommé ainsi grâce au terroir caillouteux qui l’entoure, le château Ducru-Beaucaillou, Deuxième Grand Cru Classé, a su utiliser ce dernier, qui lui offre drainage et maturité des raisins, pour en tirer un vin exceptionnel, mûr, ample et armé de tanins fondus. Parmi les Saint-Julien les plus représentatifs de l’appellation, il propose de grands vins qui se dégustent sur la durée, il lui faudra au moins une dizaine d’années pour qu’il dévoile son véritable potentiel…

Histoire du Château

Le domaine fut créé lors de la division du grand domaine de Beychevelle à la fin du 17e siècle. Un siècle plus tard, c’est Bertrand Ducru qui en fait l’acquisition. C’est lui qui fait agrandir le vignoble et amplifie grandement la notoriété de ses vins. Il donnera donc son nom au Château, suivi bien sûr de « Beaucaillou », qualifiant le terroir du domaine, jonché de gros et beaux cailloux.

La fille de Ducru vend le domaine à un irlandais, Nathaniel Johnston, qui marquera son histoire. En effet son régisseur utilisera une bouillie arborant un aspect bleu vert effroyable pour décourager les voleurs. Il remarque rapidement que sur les ceps traités qu’il n’y a pas d’attaque de mildiou : la bouillie bordelaise est née !

Le début du siècle dernier est difficile pour les châteaux bordelais, la prohibition aux États-Unis sur un fond de crise économique force Johnston a se séparer du domaine. Francis Borie reprend le domaine en 1928 et lance un programme important de replantation et de reconstruction. Lorsqu’il décède et laisse le château à son fils, Jean-Eugène Borie, en 1953, le vin de Ducru Beaucaillou, élevé au rang de Deuxième Grand Cru Classé un siècle auparavant, a regagné ses qualités d’antan. En 1978, François-Xavier Borie vient épauler son père à la tête du domaine.

Aujourd’hui

Depuis le millésime 2003 c’est Bruno-Eugène Borie, le fils cadet de Jean-Eugène, qui dirige le domaine. Il est épaulé par le maître de Chai René Lusseau pour les vinifications. Le travail remarquable réalisé par la famille Borie porte ses fruits. Les derniers millésimes ont été très bien reçus par les critiques, notamment le millésime 2009 qui a obtenu une note parfaite 100/100 de la part du critique américain Robert Parker.