SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Ducru Beaucaillou 2003

  • 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

192,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Quantité : 12

Quantité Prix total
2 304,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 94/100

James Suckling
Noté 97/100

Jean Marc Quarin
Noté 90/100

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

 
Commentaires
Si à l'analyse, il s'agit d'un des vins les plus puissants jamais produits à Ducru Beaucaillou, sur le plan organoleptique, il séduit par son harmonie, son élégance, sa finesse et sa longueur caractéristique du cru.

La robe est profonde. Le nez, un peu réservé au début, s'ouvre ensuite sur des notes de fruits noirs, en particulier de cerises noires. En bouche, il a une attaque fruitée, une structure serrée, ample et séduisante, et une finale suave. Il se prolonge par une longueur exceptionnelle et des retro-olfactions voluptueuses.

Au bout du compte, c'est un grand classique de Bordeaux, qui ne laisse rien à l'exotisme et qui affirme bien la prédominance du terroir et des cépages bordelais sur des conditions climatiques extra-ordinaires.
Notation RobertParker.com
Rating : 94 / 100
Drink Date : 2014 - 2029
Reviewed by : Robert M. Parker, Jr.
Issue Date : 28th Aug 2014

A hot, dry summer resulted in a tiny production of under 10,000 cases of 2003 Ducru Beaucaillou from yields of 35 hectoliters per hectare. This beauty boasts a deep plum/ruby/purple color with a touch of lightening at the edge. Aromas of licorice, creme de cassis, incense and spring flowers are followed by a full-bodied, opulent wine with loads of fruit and glycerin as well as a plush texture. It is just entering its plateau of maturity where it should remain for another 10-15 years.
Notation Bettane & Desseauve
Note : 18 / 20

Parfaitement construit, tanin noble, grande longueur, peut-être un peu moins de charme que dans les millésimes suivants, mais quelle classe !
Notation James Suckling
Score : 97 / 100
Publish Date: Tuesday, April 10, 2012

An incredible nose, with insane richness and notes of spices, leather, and sultanas. Full-bodied, with an amazing concentration of fruit and velvety tannins. A real blockbuster, lots of material here. Don’t touch it for five years, pull the cork after 2015.
Notation Wine Spectator
Score : 97 / 100
Issue Mar 31, 2006

Intense aromas of blackberry, currant and cherry. Full-bodied, with masses of big, velvety tannins and a finish that lasts for minutes. A blockbuster. A classic big, juicy claret. Best after 2012. 17,500 cases made.
–JS

Ducru Beaucaillou

Commentaires du Château
Nommé ainsi grâce au terroir caillouteux qui l’entoure, le château Ducru-Beaucaillou, Deuxième Grand Cru Classé, a su utiliser ce dernier, qui lui offre drainage et maturité des raisins, pour en tirer un vin exceptionnel, mûr, ample et armé de tanins fondus. Parmi les Saint-Julien les plus représentatifs de l’appellation, il propose de grands vins qui se dégustent sur la durée, il lui faudra au moins une dizaine d’années pour qu’il dévoile son véritable potentiel…
Histoire du Château
Le domaine fut créé lors de la division du grand domaine de Beychevelle à la fin du 17e siècle. Un siècle plus tard, c’est Bertrand Ducru qui en fait l’acquisition. C’est lui qui fait agrandir le vignoble et amplifie grandement la notoriété de ses vins. Il donnera donc son nom au Château, suivi bien sûr de « Beaucaillou », qualifiant le terroir du domaine, jonché de gros et beaux cailloux.

La fille de Ducru vend le domaine à un irlandais, Nathaniel Johnston, qui marquera son histoire. En effet son régisseur utilisera une bouillie arborant un aspect bleu vert effroyable pour décourager les voleurs. Il remarque rapidement que sur les ceps traités qu’il n’y a pas d’attaque de mildiou : la bouillie bordelaise est née !

Le début du siècle dernier est difficile pour les châteaux bordelais, la prohibition aux États-Unis sur un fond de crise économique force Johnston a se séparer du domaine. Francis Borie reprend le domaine en 1928 et lance un programme important de replantation et de reconstruction. Lorsqu’il décède et laisse le château à son fils, Jean-Eugène Borie, en 1953, le vin de Ducru Beaucaillou, élevé au rang de Deuxième Grand Cru Classé un siècle auparavant, a regagné ses qualités d’antan. En 1978, François-Xavier Borie vient épauler son père à la tête du domaine.

Aujourd’hui

Depuis le millésime 2003 c’est Bruno-Eugène Borie, le fils cadet de Jean-Eugène, qui dirige le domaine. Il est épaulé par le maître de Chai René Lusseau pour les vinifications. Le travail remarquable réalisé par la famille Borie porte ses fruits. Les derniers millésimes ont été très bien reçus par les critiques, notamment le millésime 2009 qui a obtenu une note parfaite 100/100 de la part du critique américain Robert Parker.