SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Ducru Beaucaillou 2008

  • 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

153,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 4

Quantité Prix total
153,60 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 95+/100

Wine Spectator
Noté 92/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 89/100

La Revue du Vin de France
Noté 18.5/20

Jancis Robinson
Noté 17/20

     
Notation Quarin
Note moyenne sur 20 : 17
Note moyenne sur 100 : 92
Noté 16.75 - 17 en 2009-04 en barrique au château
Couleur sombre et intense. Nez fruité, frais, aromatique, fin, avec une note de framboise et de réglisse. L'entrée en bouche est bien définie. Le vin se développe fruité, charnu. Le corps mélange des notes grasses et des notes un peu plus austères. Etonné par cette austérité inhabituelle à Ducru depuis 2005, je m'en suis ouvert à Bruno Borie. Aussitôt, il a fait le lien avec le fait que l'assemblage de tous les tonneliers avait été fait la veille. Je sais qu'un vin remué met trois semaines à se remettre. Donc, M René Lusseau, maître de chai a été prendre un échantillon d'un seul tonnelier à la barrique. Et j'ai retrouvé la texture moelleuse du Ducru. Ce qui fait grimper la note. Bonne longueur savoureuse, sur un tanin enveloppé. L'élevage nous dira la suite. L'assemblage se compose de 85 % cabernet sauvignon, 15 % merlot. Rendement 30 hl/ha. Alcool 13,1°.
Notation RVF
Bruno Borie a une fois encore donné une dimension exceptionnelle à Ducru-Beaucaillou. Le vin est riche en couleur et possède une sève impressionnante. Grande tenue de tanins en bouche mais avec une rondeur et une suavité extraordinaires. Racé et d'une fraîcheur subtile, il est l'une des plus grandes réussites du Médoc.
Noté 18-19/20
(Avril 2009)
Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 182
Apr 2009
Robert Parker (96-98)
In Bruno Borie’s words, the 2008 Ducru Beaucaillou is “well above 2004, with much more structure than 2007, and more sensuality than 2006.” I would add that it is even better than that, and as profound as the 2005. Approximately 33% of the crop made it into Ducru, which came in at 13.1% natural alcohol. This 85% Cabernet Sauvignon and 15% Merlot blend reveals a dense opaque purple color as well as a gorgeously sweet bouquet of spring flowers, creme de cassis, blackberry liqueur, licorice, espresso roast, and spice. A testament to the density and richness of this wine is the fact that no oak is apparent in the aromas or flavors. The wine is unctuously textured, but analytically, it has a good level of total acid and sound pH. This fabulous offering will age effortlessly for 30-40+ years.

Bruno Borie deserves accolades for the remarkable things he has accomplished at Ducru Beaucaillou over the last few years.
Notation Wine Spectator
Score: 90-93
Fabulous nose of crushed blackberries, minerals and raspberries, with hints of licorice. Full, with very fine tannins and a racy finish. I love the precision of the tannins and the long finish. —J.S. (April 2009)

Ducru Beaucaillou

Commentaires du Château
Nommé ainsi grâce au terroir caillouteux qui l’entoure, le château Ducru-Beaucaillou, Deuxième Grand Cru Classé, a su utiliser ce dernier, qui lui offre drainage et maturité des raisins, pour en tirer un vin exceptionnel, mûr, ample et armé de tanins fondus. Parmi les Saint-Julien les plus représentatifs de l’appellation, il propose de grands vins qui se dégustent sur la durée, il lui faudra au moins une dizaine d’années pour qu’il dévoile son véritable potentiel…
Histoire du Château
Le domaine fut créé lors de la division du grand domaine de Beychevelle à la fin du 17e siècle. Un siècle plus tard, c’est Bertrand Ducru qui en fait l’acquisition. C’est lui qui fait agrandir le vignoble et amplifie grandement la notoriété de ses vins. Il donnera donc son nom au Château, suivi bien sûr de « Beaucaillou », qualifiant le terroir du domaine, jonché de gros et beaux cailloux.

La fille de Ducru vend le domaine à un irlandais, Nathaniel Johnston, qui marquera son histoire. En effet son régisseur utilisera une bouillie arborant un aspect bleu vert effroyable pour décourager les voleurs. Il remarque rapidement que sur les ceps traités qu’il n’y a pas d’attaque de mildiou : la bouillie bordelaise est née !

Le début du siècle dernier est difficile pour les châteaux bordelais, la prohibition aux États-Unis sur un fond de crise économique force Johnston a se séparer du domaine. Francis Borie reprend le domaine en 1928 et lance un programme important de replantation et de reconstruction. Lorsqu’il décède et laisse le château à son fils, Jean-Eugène Borie, en 1953, le vin de Ducru Beaucaillou, élevé au rang de Deuxième Grand Cru Classé un siècle auparavant, a regagné ses qualités d’antan. En 1978, François-Xavier Borie vient épauler son père à la tête du domaine.

Aujourd’hui

Depuis le millésime 2003 c’est Bruno-Eugène Borie, le fils cadet de Jean-Eugène, qui dirige le domaine. Il est épaulé par le maître de Chai René Lusseau pour les vinifications. Le travail remarquable réalisé par la famille Borie porte ses fruits. Les derniers millésimes ont été très bien reçus par les critiques, notamment le millésime 2009 qui a obtenu une note parfaite 100/100 de la part du critique américain Robert Parker.