L'OFFRE DE NOËL EST DISPONIBLE ! JUSQU'À 20% DE REMISE SUR PLUS DE 100 RÉFÉRENCES

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Evangile 1990

Pomerol, Bordeaux rouge

Evangile 1990  Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

330,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Notations
Robert Parker
Noté 93/100

Wine Spectator
Noté 95/100

Jean Marc Quarin
Noté 93/100

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com

The 1990 Château L'Evangile has not been as consistent as its 1989 counterpart (see Robert Parker's previous tasting note). Here it showed well, even if I maintain a preference for the 1989. The nose is sultry, broody and takes time to unfurl, almost reluctantly offering up sage and black truffle infused black fruit, developing a subtle aniseed-like aroma with aeration. The palate is medium-bodied with fine but firm tannin. It is not as charming as the 1989, sweeter in the mouth, fleshier perhaps. That initial rush of black fruit is usurped by red fruit towards the finish, laced with bay leaf and a pinch of white pepper. While I would broach the 1989 now, I would be inclined to reach for the 1990 with another 3-4 years. Tasted January 2016.

Notation Wine Spectator

Big and ripe. Dark ruby-garnet color. Very ripe berry, chocolate and plum aromas. Full-bodied and chewy, with lots of tannins and a very ripe fruit finish. Tight, muscular and concentrated. Needs time.--1990 Bordeaux retrospective. Best after 2005. –JS

Notation Quarin

La couleur est évoluée et le nez intense, complexe, sent le cèdre et les fruits bien mûrs. Brillant en entrée de bouche. Le vin se développe tendre, suave et aromatique, avec beaucoup de goût. Après le milieu, le corps devient plus étroit et la finale, au goût de cèdre, évoque le cabernet. L’ensemble manque un peu de richesse, mais les nuances aromatiques enchantent. Peut se boire maintenant et avant 2020.

Evangile

Commentaires du Château

Un pomerol par les propriétaires de Château Lafite ne peut tendre que vers l’excellence. Les maîtres du cabernet dans le Médoc sont aussi habiles avec le merlot, surtout lorsque ce dernier s’épanouit dans son terroir de prédilection. Leurs vins sont caractérisés par une bouche opulente, submergée par une énorme masse de fruit. On retrouve du cassis, de la prune, des épices… le pomerol dans son état le plus voluptueux.

Histoire du Château

C’est la famille Léglise qui créa le domaine durant le 18ème siècle, à l’époque il portait le nom de Fazileau. C’est durant la première moitié du 19eme siècle que la propriété, appartenant alors à l’avocat Isambert, prend le nom de L’Evangile. Paul Chaperon achète le château en 1862, c’est lui qui hisse le domaine au niveau d’excellence qu’il connaît encore aujourd’hui. Sa notoriété lui vaut d’être répertorié dans le fameux guide Cocks Féret en 1868, il y est considéré comme un premier cru du haut Pomerol. Au décès de Paul Chaperon, ses descendants vont conduire la propriété jusqu’en 1990, date à laquelle la propriété est rachetée par les Domaines des Barons de Rothschild. L’influence des nouveaux propriétaires se traduit d’abord par une sélection plus affinée du grand vin et la création du Blason de L’Évangile comme second vin. L’élan des Rothschild amène aussi à restaurer le vignoble et rénover le cuvier et les chais.

Aujourd’hui

De nos jours, le vignoble est géré par Eric Kohler, Directeur Technique des Châteaux Bordelais, assisté de Jean Pascal Vazart, Responsable d’Exploitation.
Depuis 1995 un enchainement de millésimes exceptionnels récompense les efforts et les investissements des propriétaires, parmi lesquels il faut notamment distinguer les 1995, 1996, 2000 et un exceptionnel 2009 (100/100 Parker)