SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Evangile 2014

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

129,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
129,60 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 95/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 93/100

Vinous
Noté 91+/100

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

     
Notation RobertParker.com
The 2014 Château L'Evangile comes racing out of the blocks on the nose with plenty of black cherry, blueberry, cold stone and black truffle scents, quintessentially Pomerol with impressive delineation and focus. The palate is medium-bodied with a slightly grainy texture, lovely black fruit here laced with Earl Grey, spice and sage, quite intense and fanning out gloriously towards the long finish. This seems to have gained precision after bottling and I did warn that it may merit a higher score. This is a deeply impressive L'Evangile that might challenge Lafite-Rothschild in the long term. Chapeau!

Château l’Évangile 2014 surgit avec son nez riche de cerises noires, myrtilles, pierres sèches et douces notes de truffe noire ; typique des vins de pomerol. La bouche est corsée (…) et des saveurs de fruits noirs mêlées à des notes d’épices, de sauge et d’earl grey se diffusent magnifiquement sur une longue finale. Voici un impressionnant Evangile qui peut défier Lafite-Rothschild dans le temps. Chapeau !
Notation Wine Spectator
This alluring red features velvety tannins carrying notes of crushed plum, warm blackberry preserves and dark licorice, gaining muscle through the charcoal-scored finish. There's a deep tug of warm earth throughout, and this needs a little time to stretch out.
Notation James Suckling
The blackberry, mushroom and oyster-shell character really comes out. This Château L'Evangile is full body and flavors of dark chocolate, walnuts and concentrated berries. Structured. Bitter-chocolate aftertaste.
Notation Quarin
La politique de replantation de Château L'Evangile avait éliminé beaucoup de cabernet franc. Voici ceux plantés en 2006 de retour dans l’assemblage avec une proportion de 18 %. Couleur intense et belle. Nez frais et fruité. Bouche ronde, juteuse, soyeuse, savoureuse avec un goût de fruits noirs et des tannins finement enveloppés. Vin fidèle à l’identité du cru avec le charme comme figure de proue. Bonne longueur.
Notation Jancis Robinson
Tasted blind. Rich and exciting on the nose. Juicy and vibrant. Not heavy but with really good zest and length. Super-clean.

Evangile

Commentaires du Château
Un pomerol par les propriétaires de Château Lafite ne peut tendre que vers l’excellence. Les maîtres du cabernet dans le Médoc sont aussi habiles avec le merlot, surtout lorsque ce dernier s’épanouit dans son terroir de prédilection. Leurs vins sont caractérisés par une bouche opulente, submergée par une énorme masse de fruit. On retrouve du cassis, de la prune, des épices… le pomerol dans son état le plus voluptueux.
Histoire du Château
C’est la famille Léglise qui créa le domaine durant le 18ème siècle, à l’époque il portait le nom de Fazileau. C’est durant la première moitié du 19eme siècle que la propriété, appartenant alors à l’avocat Isambert, prend le nom de L’Evangile. Paul Chaperon achète le château en 1862, c’est lui qui hisse le domaine au niveau d’excellence qu’il connaît encore aujourd’hui. Sa notoriété lui vaut d’être répertorié dans le fameux guide Cocks Féret en 1868, il y est considéré comme un premier cru du haut Pomerol. Au décès de Paul Chaperon, ses descendants vont conduire la propriété jusqu’en 1990, date à laquelle la propriété est rachetée par les Domaines des Barons de Rothschild. L’influence des nouveaux propriétaires se traduit d’abord par une sélection plus affinée du grand vin et la création du Blason de L’Évangile comme second vin. L’élan des Rothschild amène aussi à restaurer le vignoble et rénover le cuvier et les chais.

Aujourd’hui

De nos jours, le vignoble est géré par Eric Kohler, Directeur Technique des Châteaux Bordelais, assisté de Jean Pascal Vazart, Responsable d’Exploitation.
Depuis 1995 un enchainement de millésimes exceptionnels récompense les efforts et les investissements des propriétaires, parmi lesquels il faut notamment distinguer les 1995, 1996, 2000 et un exceptionnel 2009 (100/100 Parker)