SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Giscours 1995

  • 3ème Grand cru classé Margaux, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

66,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 3

Quantité Prix total
66,00 € TTC

Notations

Wine Spectator
Noté 92/100

Jancis Robinson
Noté 15.5/20

 
Commentaires
La belle robe rouge sombre est très intense, avec des reflets brillants. Le bouquet, d'une grande complexité, est aussi racé et élégant. Les notes fruitées sont nombreuses, fruits noirs (mûre, cassis, griotte), fruits rouges (framboise, groseille, cerise) et fruits confits par le soleil de l'été. La dégustation traduit une richesse de structure tout à fait exceptionnelle. Les tanins à texture serrée sont néanmoins fondus, sans agressivité. Ce GISCOURS 1995 est encore une "oeuvre inachevée", mais il est déjà marqué par la parfaite maturation du Merlot et du Cabernet-Sauvignon sur un grand terroir de MARGAUX. Potentiel de garde : 15-20 ans
Notation Wine Spectator
A very refined red. One of the best Giscours in years. Wonderful aromas of crushed raspberries, blackberries and other fruits. Full-bodied, with very fine tannins and a long, caressing finish. All in finesse. Best after 2001. –JS
Score: 92
Issue: Jan 31, 1998

Giscours

Commentaires du Château
Ce Troisième Grand Cru Classé occupe une superficie de 80ha dans le village de Labarde, partie sud de l’appellation de Margaux. Les vins de Giscours sont souvent très concentrés, musclés et solidement charpentés. Les tanins abondants lui permettent de traverser facilement les années, même lors des millésimes difficiles. Ce château de Margaux est définitivement un gage de qualité intemporel.
Histoire du Château
L’histoire de Giscours est ancienne qui remonte jusqu’au 16e siècle. Un donjon voué à la défense du Médoc s’élevait là où, de nos jours, se trouve le château Giscours. Pierre de Lhomme, alors marchand bordelais, achète en 1552 la maison noble au nom de Guyscoutz. Il décide tout de suite d’y planter des vignes, se rendant compte du potentiel formidable du village de Margaux pour la viticulture.

Plusieurs familles vont ensuite prendre part à l’aventure viticole de Giscours, transformant le petit château en véritable palais et modernisant les outils de production, du château au chai. On peut noter en particulier, la construction de la fameuse « Ferme Suzanne » ainsi que d’un parc aux essences rares aménagé par le paysagiste Eugène Bühler.

En 1995 c’est Éric Jelgersma, un homme d’affaires néerlandais qui reprend le château, débute un travail de remise en état des bâtiments ainsi que du vignoble, pas à pas, afin d’agrandir le domaine.

Après quelques semaines de vendanges à Bordeaux, Alexander Van der Beek est sous le charme, il décide de laisser le monde des banques pour celui des raisins. Ami de son père, Eric Jelgersma lui propose de le rejoindre à Giscours pour réaliser son projet de reconstruction et de revalorisation du domaine. Ses premiers pas n’ont pas été faciles mais à force de travail et de passion pour le vin, il a su s’adapter : « Bien sûr, au début, on nous a vus arriver avec méfiance. C’est tout le travail que nous avons fait pour réveiller la qualité du vin qui nous a permis de nous intégrer et de retrouver la confiance des négociants.

Aujourd'hui

Deux ans après l’acquisition de Château Giscours, Eric Jelgersma achète le château du Tertre, dont les vignes touchent celles de Giscours. Continuant sur sa lancée, l’homme d’affaires hollandais a acquis en 2012 à Arsac Château Ligondras, un cru bourgeois en appellation Margaux.
Son directeur général Alexander Van der Beek, gère aujourd’hui l’ensemble du vignoble, en gardant l’enthousiasme de ses premières vendanges.