Nos équipes font le maximum pour assurer la livraison de vos commandes dans les meilleurs délais.*

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Gruaud Larose 1989

2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge

- 5 %

Gruaud Larose 1989 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Niveau très légèrement bas, Fin de loge

132,00 €  125,40 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
132,00 €  125,40 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 89/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 89/100

Vinous
Noté 90/100

Notation Wine Spectator

Score: 92
Issue: Feb 28, 2005
This has lovely lead pencil and berry character, with hints of tobacco. Medium body, with fine tannins and fresh finish. Still in a holding pattern. Delicious now. '89/'90 Bordeaux non-blind horizontal. Best now. –JS

Commentaires

Le 1989 se caractérise par une couleur rouge profond, légèrement tuilée, avec beaucoup d’éclat et de vivacité.
Son nez est complexe et précis, très expressif avec des notes de sous-bois et de réglisse et une touche délicatement giboyeuse.
En bouche on retrouve beaucoup de volume, des tanins bien présents, denses et suaves, encore très frais.

Gruaud Larose

Commentaires du Château

Depuis le début de son histoire, le vignoble de Gruaud a produit un vin excellent de manière très régulière. La densité et la structure de ce Deuxième Grand Cru Classé en sont ses principales qualités. Connus pour être fermes et tanniques, les Saint-Julien sont des vins de grande garde qui mettent plusieurs années à s’ouvrir. Les grands millésimes de Gruaud-Larose savent vivre longtemps et on peut y apprécier une grande richesse, une belle chair et une texture veloutée.

Histoire du domaine

C’est en 1757 que Joseph Stanislas Gruaud rassembla les trois crus Ténac, Sartaignac et du Merle sous le nom de Gruaud. Un château légendaire est alors né. Lorsqu’il meurt en 1771, il lègue sa propriété à Monsieur de Larose, lieutenant général de la sénéchaussée de Guyenne. Le nom du nouveau propriétaire est ajouté à celui du château pour finalement donner « Gruaud-Larose ». Le 28 novembre 1795 Monsieur de Larose meurt et la propriété est rachetée par messieurs Sarget, Balguerie et Verdonnet. En 1855 le château figure parmi les meilleurs Saint-Julien et accède au rang de Deuxième Grand Cru Classé lors de l’exposition universelle de Paris. Dix ans plus tard le château est divisé entre les héritiers Sarget et Balguerie pour donner deux propriétés : Gruaud Larose-Bethmann et Gruaud Larose-Sarget. Entre 1917 et la seconde guerre mondiale, Désiré Cordier rachète les parts des deux châteaux. Reconstitué, le domaine couvrira alors 137 hectares dont 68 seront en vignes.

Aujourd’hui

L’histoire moderne de Gruaud-Larose est marquée par des rachats consécutifs de plusieurs gros investisseurs comme La compagnie de Suez en 1983, Alcatel Alsthom en 1993 et la famille Merlaut en 1997. C’est le fils de Jacques, Jean Merlaut qui dirige aujourd’hui la propriété. Cette famille depuis toujours ancrée dans le négoce ne possède pas moins de neuf châteaux dont plusieurs sont de crus classés renommés.