SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Gruaud Larose 2006

  • 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

66,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Wine Spectator
Noté 90/100

Jean Marc Quarin
Noté 93/100

La Revue du Vin de France
Noté 17/20

Jancis Robinson
Noté 16/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation Quarin
Noté 16.5 en 2008-03 en barrique au château
La notation est en hausse depuis les primeurs. A ce moment-là je signalais des tannins finement extraits, aujourd'hui le vin se présente tendre, très fruité, savoureux, avec beaucoup de goût et de l'énergie en finale. Il est ascendant en bouche et sans aucune dureté tannique. Cet affinage m'apparaît assez nouveau sur le cru. C'est très bon. On pourra le goûter dès la mise en bouteille et avant 2025-2030.
Notation Wine Spectator
Score: 90
Issue: Mar 31, 2009
Shows plum and raspberry aromas, with hints of flowers. Full-bodied, with super well-integrated tannins and pretty fruit on the middle palate. All there in balance and finesse. Best after 2013. –JS
Notation RVF
Noté 2**

Gruaud Larose

Commentaires du Château
Depuis le début de son histoire, le vignoble de Gruaud a produit un vin excellent de manière très régulière. La densité et la structure de ce Deuxième Grand Cru Classé en sont ses principales qualités. Connus pour être fermes et tanniques, les Saint-Julien sont des vins de grande garde qui mettent plusieurs années à s’ouvrir. Les grands millésimes de Gruaud-Larose savent vivre longtemps et on peut y apprécier une grande richesse, une belle chair et une texture veloutée.
Histoire du domaine
C’est en 1757 que Joseph Stanislas Gruaud rassembla les trois crus Ténac, Sartaignac et du Merle sous le nom de Gruaud. Un château légendaire est alors né. Lorsqu’il meurt en 1771, il lègue sa propriété à Monsieur de Larose, lieutenant général de la sénéchaussée de Guyenne. Le nom du nouveau propriétaire est ajouté à celui du château pour finalement donner « Gruaud-Larose ». Le 28 novembre 1795 Monsieur de Larose meurt et la propriété est rachetée par messieurs Sarget, Balguerie et Verdonnet. En 1855 le château figure parmi les meilleurs Saint-Julien et accède au rang de Deuxième Grand Cru Classé lors de l’exposition universelle de Paris. Dix ans plus tard le château est divisé entre les héritiers Sarget et Balguerie pour donner deux propriétés : Gruaud Larose-Bethmann et Gruaud Larose-Sarget. Entre 1917 et la seconde guerre mondiale, Désiré Cordier rachète les parts des deux châteaux. Reconstitué, le domaine couvrira alors 137 hectares dont 68 seront en vignes.

Aujourd’hui

L’histoire moderne de Gruaud-Larose est marquée par des rachats consécutifs de plusieurs gros investisseurs comme La compagnie de Suez en 1983, Alcatel Alsthom en 1993 et la famille Merlaut en 1997. C’est le fils de Jacques, Jean Merlaut qui dirige aujourd’hui la propriété. Cette famille depuis toujours ancrée dans le négoce ne possède pas moins de neuf châteaux dont plusieurs sont de crus classés renommés.