SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Haut-Brion 1996

  • 1er Grand cru classé Pessac-Léognan, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

498,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 9

Quantité Prix total
498,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 95/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 91/100

Jean Marc Quarin
Noté 92/100

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

 
Notation RobertParker.com
"While in some vintages La Mission Haut-Brion and Haut-Brion can be close in quality, that is not the case in this vintage. The 1996 Haut-Brion, a blend of 50% Merlot, 39% Cabernet Sauvignon and 11% Cabernet Franc is clearly on a higher plane than the La Mission. There is something much more expansive and complete on the nose: greater depth of fruit, more harmonious with scents of underbrush, tar, black olive and this bottle perhaps less "feral" than I have noticed on previous examples. The palate is very well balanced with dark cherries, sous-bois and cedar. This is one vintage where I think the Cabernet Franc plays an important role and lends more complexity. This is a 1996 that has retained and built upon beguiling fleshiness and it will continue to evolve with style and panache. Tasted July 2016."
Notation Wine Spectator
"Gorgeous aromas of crushed berries, cigar box, black licorice and tanned leather. Full-bodied, with fine silky tannins and a medium to long finish. Seems a little tight right now. But refined and pretty. Nice for the vintage.--'95/'96 Bordeaux retrospective. Best after 2008. –JS"
Notation Jancis Robinson
"Wonderfully round and developed and subtle. More subtle than La Mission with a drier finish. Chewy end still there - and in with a fight. This does not seem to have fully unfurled yet and should make a great wine eventually. Putty and minerals. Still quite tight!"
Commentaires
Le millésime 1996 à Bordeaux :
Ce qui caractérise le plus le climat de l'année 1996 est sa grande régularité. Il n'y a pas eu de période chaude très longue à part quelques jours en juillet et les pluies sont venues tardivement au alois d'août. Beau temps la première moitié de septembre, beaucoup de pluie dans la seconde. En résumé, - un été moyen parsemé de quelques belles périodes.

Notes du Château :
Le 1996 est un vin de contraste difficile à cerner. Raisins acides mais vin souple. Degré de sucre élevé mais maturité phénolique très variable suivant les cépages. Globalement les Cabernet Franc ou Sauvignon semblent s'être mieux comportés que le Merlot. Le niveau qualitatif de ce millésime est proche de celui de l'année précédente tout en restant différent par la structure du vin. On ne retrouve pas la fermeté tannique des 1995 mais peut-être plus de souplesse dans les tanins soit l'on perçoit une très légère verdeur en fin de bouche. Les vins sont amples, d'une belle structure, d'une bonne harmonie et devraient faire une très bonne bouteille. Très bon vin dans l'ensemble. Vous pouvez l'ouvrir dès maintenant ! (2009) (Ouvrir : 2005 - 2020)

Haut-Brion

Commentaires du Château
Le Château Haut-Brion est la seule propriété hors Médoc à intégrer le classement de 1855. Bien que son caractère diffère de ses cousins médocains, le potentiel de son terroir de graves n’a rien à leur envier. Produisant des vins dits plus maigres que les autres premiers, le style du Château Haut-Brion est définitivement plus digeste et soyeux, surtout dans sa jeunesse. Muni de tanins très murs et d’une grande finesse aromatique, cet immense Pessac exhibe à maturité des notes qui s’étendent du gibier au sous-bois, en passant par les épices, un bouquet résolument séducteur.
Histoire du Château
Le nom de Haut-Brion est le premier a être mentionné dans l’histoire du Bordelais comme un cru reconnu. Alors que l’on pensait que le fonctionnaire londonien Samuel Pepys était le premier à l’avoir évoqué dans ses écrits en 1663, des recherches très récentes prouvent que le nom d’ « Aubrion », remonte à 1521 ! En ces temps le domaine est sous la direction de la famille de Pontac qui, consciente du potentiel de ce terroir fabuleux, met en œuvre de nouvelles techniques de vinification telles que l’ouillage et le soutirage, avec l’objectif de donner au vin la possibilité de se bonifier avec l’âge.

Le domaine reste dans les mains de la famille de Pontac jusqu’au début du 19e siècle où le célèbre ministre des Affaires étrangères de Napoléon, Monsieur de Talleyrand, en fait l’acquisition. Son illustre propriétaire servait alors le grand vin d’Haut-Brion lors de grandes occasions, par conséquent le prestige du château s’en voyait décuplé.

Un demi-siècle plus tard, la seconde exposition universelle révèle au monde entier le classement de 1855 des crus de Bordeaux, bien évidemment Château Haut-Brion figure parmi les quatre meilleurs… Le succès du domaine des graves n’avait surpris personne, car il était, depuis longtemps, apprécié et acclamé par les plus fins palais, comme l’ambassadeur américain Thomas Jefferson qui ne tarissait pas d’éloges sur ce cru.

Aujourd’hui

L’histoire moderne du château commence en 1935 avec l’arrivée de Clarence Dillon, grand financier new-yorkais, à sa tête. Alors qu’il désirait mettre la main sur le Château Cheval Blanc, son impatience et des conditions climatiques défavorables,l’amènent à se tourner vers Haut-Brion. De nos jours, le château est encore dirigé par la société « Domaine Clarence Dillon SAS ». L’implication et les investissements de la famille Dillon durant le siècle dernier ont permis à Haut-Brion de garder son image de Premier Grand Cru Classé, produisant chaque année l’un des meilleurs vins du monde…