SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Haut-Brion 2006

  • 1er Grand cru classé Pessac-Léognan, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

462,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
462,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

   
Notation RobertParker.com
Rating : 96 / 100
Drink Date : 2018 - 2045
Reviewed by : Neal Martin
Issue Date : 30th May 2016

Tasted at Bordeaux Index's annual 10-Year On tasting in London. The 2006 Château Haut-Brion has a more ostentatious bouquet than the comparatively reserved La Mission: quite feisty blackberry, briary, kirsch and red plum scents, hints of leather and sage tucked just underneath. This is a bouquet determined to make an impression! The palate is medium-bodied with supple tannin, well-judged acidity, a gentle build to a concentrated, earthy, truffle-tinged finish that lingers long in the mouth. This seems to have the upper-hand over the La Mission and probably has a longer future. A thoroughbred from Jean-Philippe Delmas and his team. Tasted January 2016.
Notation Quarin
Noté 17.75/20 en 2008-03 en barrique au château
Couleur vive, intense, belle. Nez très aromatique, mûr, pur, fin, fruité, profond. Le vin caresse dès l'entrée en bouche puis s'installe au milieu et évolue sur une texture tannique serrée et particulièrement minutieuse. De surcroît, il se montre riche en seconde partie du palais. Il s'achève long, savoureux, puissant, noble avec beaucoup de goût et un brin d'austérité. A ce rythme, sa note pourrait encore monter en bouteille.
Notation Wine Spectator
Offers subtle and complex aromas, with violet, cedar and blackberry. Full-bodied, with ultrafine tannins and a very long finish. Tight and curled up in a ball. Best after 2015. –JS
Score: 94
Issue: Mar 31, 2009
Notation RVF
Noté 19/20
Un Haut-Brion de haut vol, au potentiel de garde remarquable : nez racé, complexe, fumé, minéral, fruits très mûrs ; bouche dense, avec de beaux tanins serrés, de la fraîcheur et une allonge magnifique. A attendre encore cinq ans.
(La Revue du Vin de France, nov 2009)
Commentaires
Notes du Château : Elégance serait le mot qui caractérise au mieux ce vin. Il existe des vins évidents venant spontanément vers vous et ceux dont la retenue vous oblige à faire la connaissance. Château Haut-Brion 2006 fait partie sans aucun doute de cette dernière catégorie. La couleur est très profonde. Le nez d'abord réservé se livre à vous doucement. Des notes minérales sont suivies par celles de fruits rouges, puis le terroir avec une dominante de grains de café fraîchement torréfiés. Sans vous en rendre compte, ce vin vous charme par son incroyable complexité. La bouche est comme de la soie. Une extraction des tanins adaptée à ce millésime a permis d'obtenir des tanins d'une étonnante suavité. La fraîcheur porte ces tanins vers une longueur sans fin. Il faudra sans doute être patient pour pouvoir dans le futur profiter pleinement du potentiel de ce grand millésime de château Haut-Brion.

Haut-Brion

Commentaires du Château
Le Château Haut-Brion est la seule propriété hors Médoc à intégrer le classement de 1855. Bien que son caractère diffère de ses cousins médocains, le potentiel de son terroir de graves n’a rien à leur envier. Produisant des vins dits plus maigres que les autres premiers, le style du Château Haut-Brion est définitivement plus digeste et soyeux, surtout dans sa jeunesse. Muni de tanins très murs et d’une grande finesse aromatique, cet immense Pessac exhibe à maturité des notes qui s’étendent du gibier au sous-bois, en passant par les épices, un bouquet résolument séducteur.
Histoire du Château
Le nom de Haut-Brion est le premier a être mentionné dans l’histoire du Bordelais comme un cru reconnu. Alors que l’on pensait que le fonctionnaire londonien Samuel Pepys était le premier à l’avoir évoqué dans ses écrits en 1663, des recherches très récentes prouvent que le nom d’ « Aubrion », remonte à 1521 ! En ces temps le domaine est sous la direction de la famille de Pontac qui, consciente du potentiel de ce terroir fabuleux, met en œuvre de nouvelles techniques de vinification telles que l’ouillage et le soutirage, avec l’objectif de donner au vin la possibilité de se bonifier avec l’âge.

Le domaine reste dans les mains de la famille de Pontac jusqu’au début du 19e siècle où le célèbre ministre des Affaires étrangères de Napoléon, Monsieur de Talleyrand, en fait l’acquisition. Son illustre propriétaire servait alors le grand vin d’Haut-Brion lors de grandes occasions, par conséquent le prestige du château s’en voyait décuplé.

Un demi-siècle plus tard, la seconde exposition universelle révèle au monde entier le classement de 1855 des crus de Bordeaux, bien évidemment Château Haut-Brion figure parmi les quatre meilleurs… Le succès du domaine des graves n’avait surpris personne, car il était, depuis longtemps, apprécié et acclamé par les plus fins palais, comme l’ambassadeur américain Thomas Jefferson qui ne tarissait pas d’éloges sur ce cru.

Aujourd’hui

L’histoire moderne du château commence en 1935 avec l’arrivée de Clarence Dillon, grand financier new-yorkais, à sa tête. Alors qu’il désirait mettre la main sur le Château Cheval Blanc, son impatience et des conditions climatiques défavorables,l’amènent à se tourner vers Haut-Brion. De nos jours, le château est encore dirigé par la société « Domaine Clarence Dillon SAS ». L’implication et les investissements de la famille Dillon durant le siècle dernier ont permis à Haut-Brion de garder son image de Premier Grand Cru Classé, produisant chaque année l’un des meilleurs vins du monde…