SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Haut-Brion 2009

  • 1er Grand cru classé Pessac-Léognan, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

828,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
828,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 98/100

James Suckling
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 96/100

La Revue du Vin de France
Noté 19.5/20

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

     
Notation RobertParker.com
"What a blockbuster effort! Atypically powerful, one day, the 2009 Haut-Brion may be considered to be the 21st century version of the 1959. It is an extraordinarily complex, concentrated effort made from a blend of 46% Merlot, 40% Cabernet Sauvignon and 14% Cabernet Franc with the highest alcohol ever achieved at this estate, 14.3%. Even richer than the perfect 1989, with similar technical numbers although slightly higher extract and alcohol, it offers up a sensational perfume of subtle burning embers, unsmoked cigar tobacco, charcoal, black raspberries, wet gravel, plums, figs and blueberries. There is so much going on in the aromatics that one almost hesitates to stop smelling it. However, when it hits the palate, it is hardly a letdown. This unctuously textured, full-bodied 2009 possesses low acidity along with stunning extract and remarkable clarity for a wine with a pH close to 4.0. The good news is that there are 10,500 cases of the 2009, one of the most compelling examples of Haut-Brion ever made. It requires a decade of cellaring and should last a half century or more. Readers who have loved the complexity of Haut-Brion should be prepared for a bigger, richer, more massive wine, but one that does not lose any of its prodigious aromatic attractions."
Notation Wine Spectator
"This enormous young wine is among the most backward of the vintage at this early stage, with iron-clad grip holding the broad, deep core of blackberry, cassis and roasted fig notes in check for now. The finish is a torrent of dense, almost compressed layers of tobacco leaf, hot paving stone, singed bay leaf and tar that will take at least a decade to massage together fully. This one is for the kids born in 2009. Best from 2020 through 2040. 10,500 cases made."
Notation James Suckling
"Every time I taste this I love it. What a nose with black truffles and raspberries with flowers. Insanely rich yet subtle. Full-bodied, with ultra fine tannins and a length that goes on forever. Super structured and intense. This is very closed now. Don't touch for 10 years. Made to age. This could well be better than the perfect 1989. "
Notation Quarin
"Couleur sombre, intense, jeune et belle. Grand nez intense au fruité frais et mûr, crémeux, complexe et profond. Superbe entrée en bouche moelleuse où le vin s’élance juteux, savoureux, un brin tendu, mais éclatant. Très belle longueur noble et subtile, sèveuse, légèrement austère, mais d’une austérité positive."
Notation Jancis Robinson
"Mid ruby. Pretty restrained on the nose. Lots of alcohol on the palate, very savoury, austere fruit. Lacking generosity and pleasure. Oak is subtle but unintegrated. A bit of a mess. (RH)"

Haut-Brion

Commentaires du Château
Le Château Haut-Brion est la seule propriété hors Médoc à intégrer le classement de 1855. Bien que son caractère diffère de ses cousins médocains, le potentiel de son terroir de graves n’a rien à leur envier. Produisant des vins dits plus maigres que les autres premiers, le style du Château Haut-Brion est définitivement plus digeste et soyeux, surtout dans sa jeunesse. Muni de tanins très murs et d’une grande finesse aromatique, cet immense Pessac exhibe à maturité des notes qui s’étendent du gibier au sous-bois, en passant par les épices, un bouquet résolument séducteur.
Histoire du Château
Le nom de Haut-Brion est le premier a être mentionné dans l’histoire du Bordelais comme un cru reconnu. Alors que l’on pensait que le fonctionnaire londonien Samuel Pepys était le premier à l’avoir évoqué dans ses écrits en 1663, des recherches très récentes prouvent que le nom d’ « Aubrion », remonte à 1521 ! En ces temps le domaine est sous la direction de la famille de Pontac qui, consciente du potentiel de ce terroir fabuleux, met en œuvre de nouvelles techniques de vinification telles que l’ouillage et le soutirage, avec l’objectif de donner au vin la possibilité de se bonifier avec l’âge.

Le domaine reste dans les mains de la famille de Pontac jusqu’au début du 19e siècle où le célèbre ministre des Affaires étrangères de Napoléon, Monsieur de Talleyrand, en fait l’acquisition. Son illustre propriétaire servait alors le grand vin d’Haut-Brion lors de grandes occasions, par conséquent le prestige du château s’en voyait décuplé.

Un demi-siècle plus tard, la seconde exposition universelle révèle au monde entier le classement de 1855 des crus de Bordeaux, bien évidemment Château Haut-Brion figure parmi les quatre meilleurs… Le succès du domaine des graves n’avait surpris personne, car il était, depuis longtemps, apprécié et acclamé par les plus fins palais, comme l’ambassadeur américain Thomas Jefferson qui ne tarissait pas d’éloges sur ce cru.

Aujourd’hui

L’histoire moderne du château commence en 1935 avec l’arrivée de Clarence Dillon, grand financier new-yorkais, à sa tête. Alors qu’il désirait mettre la main sur le Château Cheval Blanc, son impatience et des conditions climatiques défavorables,l’amènent à se tourner vers Haut-Brion. De nos jours, le château est encore dirigé par la société « Domaine Clarence Dillon SAS ». L’implication et les investissements de la famille Dillon durant le siècle dernier ont permis à Haut-Brion de garder son image de Premier Grand Cru Classé, produisant chaque année l’un des meilleurs vins du monde…