SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Henriot Brut Rosé
Joseph Henriot
34,80 €  33,06 €
Derniers vins consultés :

Henriot Brut Rosé

  • Joseph Henriot, Champagne
  • Couleur : rosé
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Fin de loge

34,80 €  33,06 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
34,80 €  33,06 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 89/100

Wine Spectator
Noté 90/100

James Suckling
Noté 91/100

Jancis Robinson
Noté 15.5/20

   

- 5 %

Description du vin
Le Brut Rosé Henriot se boit à l’apéritif, accompagne parfaitement des plats exotiques, des viandes rosées et des desserts aux fruits.

Le Brut Rosé de Champagne Henriot est obtenu par ajout de pinot noir vinifié en rouge à l’assemblage. Il est composé d’une majorité de pinot noir issu de la Montagne de Reims et de Chardonnay issu de la Côte des Blancs. Plus de 15 crus sont assembles : Avize, Chouilly, Mareuil sur Aÿ, Verzy, Verzenay, Avenay, Vertus, Trépail, Epernay. Le pinot meunier apporte une note delicate de fruité. 25% de vins de réserve entrent dans la composition du Brut Rosé.
Notation RobertParker.com
The Brut Rose is a surprisingly deep wine. Layers of rich, expressive fruit flow gracefully in this expressive, generous Rose. The wine has more than enough depth and sheer richness to drink well both as an aperitif and with food. It is a gorgeous effort from Henriot. Dosage is 10 grams per liter. Disgorged May 2010. Anticipated maturity: 2011-2015.
Notation Wine Spectator
A slight grain to the texture and bright acidity give this rosé Champagne a lively, zesty quality that drives the flavors of ripe black cherry, grilled plum, fig paste, mulling spices, cream and toast. Full-bodied and well-cut, with a long finish of sweet fruit.

Un grain léger à la texture et la fraîcheur vive donnent à ce champagne Henriot brut rosé un caractère vif qui accompagnent les saveurs de cerises noires mûres, de prunes grillées, de pâte de figue, d'épices, de crème et de pains grillés. Corsé et bien structuré, avec une longue finale de fruits sucrés.

Joseph Henriot

Histoire du domaine
1640 : Originaire de Lorraine, la famille Henriot s'installe en Champagne. A Reims, les Henriot sont actifs dans le négoce du drap et des vins. Petit à petit, la famille se constitue un vignoble.

1791 : Nicolas Henriot fait l'acquisition de l'Hôtel de la Douane et des Fermes Royales, un splendide bâtiment édifié en 1760 par l'architecte Legendre à la gloire du roi Louis XV.

1794 : Nicolas Henriot épouse Apolline Godinot. Ensemble, ils se passionnent pour les soins de la vigne et l’élaboration des vins de qualité.

1808 : Après le décès de son époux, Apolline Henriot décide de continuer à exploiter le vignoble et d'améliorer encore le style des vins. En 1808, cette jeune femme de 33 ans impose son nom et fonde Veuve Henriot Aîné.

1850 : Dirigée par Ernest Henriot, le petit-fils d'Apolline, la Maison se voit attribuer par le roi Guillaume III des Pays-Bas le Brevet Royal de Fournisseur de la Cour.

1880 : Paul Henriot, neveu d’Ernest Henriot épouse Marie Marguet, qui possède des vignes dans la Côte des Blancs.

1905 : Le brevet de fournisseur est accordé par François-Joseph II, Empereur d'Autriche et Roi de Hongrie à Alexandre Henriot "aussi longtemps qu'il mènera son affaire honnêtement et personnellement".

1926 : Etienne Henriot, fils de Paul, ingénieur agronome, reprend la direction de la maison. Visionnaire, il agrandit le domaine viticole de la Maison, qui couvre près de 110 hectares, toujours dans les meilleurs grands crus.

1957 : Disparition d’Etienne Henriot. Son fils Joseph Henriot, lui aussi ingénieur agronome, reprend progressivement les rênes de la Maison familiale à partir de 1962.