Profitez de 15% de remise sur l'ensemble des cuvées du Domaine Saint Andrieu

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Labégorce 2017

Margaux, Bordeaux rouge

Labégorce 2017  Margaux, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

25,20 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
25,20 € TTC

Notation RobertParker.com

Medium to deep garnet-purple colored, the 2017 Labégorce has quite an oaky nose to begin, giving way to scents of warm plums, pencil shavings and blackcurrant pastilles plus a waft of black olives. Medium to full-bodied, the palate delivers a lot of muscular fruit, framed by firm, chewy tannins and bold freshness, finishing a little hard.

Notation James Suckling

This has a swathe of very attractive plums and ripe red berries on offer. The palate has a very fresh array of fine tannins. Smooth and easy with a rich, deep-set drive to the finish. Drink or hold.

Notation Wine Spectator

Ripe and stylish, featuring dark plum and blackberry compote flavors, infused with singed alder and tobacco notes. The fine-grained finish has nice flow. Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc and Petit Verdot. Drink now through 2032.

Notation Jeb Dunnuck

Under the helm of Marjolaine de Coninck, who arrived from Fonplegade in 2009, this estate has been firing on all cylinders, and they've made a beautiful 2017 Chateau Labegorce. Based on 46% Cabernet Sauvignon, 40% Merlot, and the rest Cabernet Franc and Petit Verdot that spent 14 months in 45% new oak, its deep purple/plum color is followed by a complex, medium to full-bodied, seamless Margaux that has complexity as well as depth and richness. With lots of cassis fruit and notes of sandalwood and spice, they’ve done a fabulous job with the tannins, and it has a great mid-palate and outstanding purity. You’d be excused for drinking bottles today, yet it should benefit from short-term cellaring and evolve for 15 years. This estate covers 65 hectares (there are 53 hectares under vine) located just north of the town of Margaux, on the plateau just across the road from Lascombes. If you haven’t tried these wines in a while, now is an excellent time to give them another look.

Notation Jancis Robinson

Dark crimson. Rather racy and juicy on the nose. A bit fatter and chunkier than the average Margaux but a very good effort for the vintage. Some sweetness and polish even if it’s not the most classic Margaux.

Labégorce

Commentaires du Château

Situé au nord de la commune de Margaux, le Château Labégorce est un de ses crus bourgeois les plus recherchés. Dominé par le cabernet sauvignon, il développe un bouquet délicieusement fruité nuancé d’une fine minéralité. Une aubaine pour les amateurs avertis, qui trouvent en ce cru on classé une des meilleures affaires du margalais.

Histoire du Château

Le nom de Labégorce a plusieurs origines. Le nom de Gorce ou Gorsse existe depuis très longtemps dans la région de Bordeaux, et plus particulièrement dans le village de Margaux. L’existence de la Maison Noble de La Bégorce est d’ailleurs mentionnée par Edouard Ferret.
Idéalement situé sur la commune de Margaux, le Château Labégorce est un des plus beaux de la région. Il a été réalisé par l’architecte Corcelles (1765-1843). Lors de sa construction la propriété appartenait à Mme Elizabeth Weltner. En 1865, Mr Fortuné Beaucourt en fait l’acquisition. Ce nouveau propriétaire, par deux fois Maire de Margaux, surveille de près les intérêts de cette commune viticole ainsi que ceux de son château. Les plus grands soins y sont apportés et le cru jouit d’une belle réputation, si bien qu’il remporte la médaille d’or à Liège en 1905. Le vin de Labégorce marche alors en tête des crus bourgeois du Médoc.
Le château change alors plusieurs fois de mains jusqu’à ce que Hubert Perrodo, industriel français, en fasse l’acquisition en 1989. En 2002, il fait également l’acquisition du domaine L’abbé Gorsse, puis du Château Labégorce Zede en 2005. Il réunit alors les trois parties du vignoble initial.

Aujourd’hui

Après le décès brutal de Hubert Perrodo en 2006, c’est sa fille, Nathalie Perrodo-Samani qui reprend les rênes de la propriété. Aidée de l’œnologue Marjolaine Maurice de Coninck, elle gère ce superbe cru ainsi que le Château Marquis d’Alesme à Margaux.