SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 1988

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

864,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 4

Quantité Prix total
864,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 96/100

Vinous
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

 
Notation RobertParker.com
"Tasted 7 Times Since Bottling With Consistent Notes Broodingly backward and in need of considerable bottle age, the 1988 is a classic expression of Lafite. This deeply-colored wine exhibits the tell-tale Lafite bouquet of cedar, subtle herbs, dried pit fruits, minerals, and cassis. Extremely concentrated, with brilliantly focused flavors and huge tannins, this backward, yet impressively endowed Lafite-Rothschild may well turn out to be the wine of the vintage! Anticipated maturity: 2000-2035. "
Notation Wine Spectator
"Beautiful and subtle on the nose, with mineral, berry, licorice and dark chocolate. Full-bodied, with supersilky tannins and a pretty balance of fruit and mint. Long and caressing. Real claret here. Everyone talks about 1989, but this is very close in quality.--'88/'98 Bordeaux blind retrospective (2008)."
Notation Jancis Robinson
"Quite deep purple. Inky. Very Cabernet nose. Smooth and more than a hint of Lafite's trademark dancing elegance. Gentle start and quite a dry finish, but very, very respectable and true to the vintage. Quite long."
Notation Quarin
"Première partie de la dégustation à l'aveugle par série de trois vins (Mouton, Latour et Lafite) dans les millésimes et l'ordre suivants : 1994, 1988, 1995, 1996, 1986, 1990 et 1989. Couleur sombre. Nez fin, fruité, avec une touche de capsule, de cassis et d'animal, distingué. A l'agitation, très cabernet sauvignon, fumé. Attaque douce, se développant sur un corps raffiné, extrêmement élégant dans son toucher. Le vin fond en bouche tout en offrant des petits tanins subtils et fins. C'est délicieux sans être très complexe en finale. Mais ce vin est si difficile à cracher ! Belle persistance aromatique. A boire et avant 2020."
Notation RVF
Noté 18.5/20
1988 est un millésime charnière pour Lafite : il marque l'engagement du château vers le style plus séduisant et complet d'aujourd'hui. A la lisière entre tradition et vision plus moderne, 1988 réunit donc cette trame tannique un rien austère, mais aussi une forme de concentration et de puissance lui apportant un statut indiscutable de grand vin. La finesse et l'élégance aromatiques confirment le potentiel du terroir. Splendide bouquet de fruits noirs, de havane avec une touche de poivre. Il est loin d'avoir dit son dernier mot.
(La Revue du Vin de France, nov 2009)

Lafite Rothschild

Commentaires du Château
Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …