SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 1990

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

936,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 2

Quantité Prix total
936,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 95/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Vinous
Noté 90/100

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

 
Notation RobertParker.com
Interestingly, a bottle of 1990 Lafite Rothschild I pulled from my cellar for a video blog on my web site was still buttoned down, tight, and even with extended decanting was not showing as much as I would have hoped. However, a bottle tasted, of all places, in Seoul, Korea in February, was only a few points short of perfection. That amazing performance motivated me to pull another bottle out of my cellar and follow it over the course of two days. Sure enough, by the second day the wine was roaring from the glass. The 1990 Lafite has turned out far better than my early assessment. While it still possesses some firmness, and performs like a late adolescent in terms of its evolution, it boasts gorgeous aromas of cedar, tobacco leaf, cassis, and lead pencil shavings. The explosive aromas are followed by a fleshy, full-bodied wine that should hit its peak in 5-8 years, and last for 25-30 more.
Notation Wine Spectator
Very serious fruit, with juicy berry, tobacco and cedar character. Slightly more body than the 1989, but they are very close in character. I would give this a little more time. '89/'90 Bordeaux non-blind horizontal.
Notation Quarin
Première partie de la dégustation à l'aveugle par série de trois vins (Mouton, Latour et Lafite) dans les millésimes et l'ordre suivants : 1994, 1988, 1995, 1996, 1986, 1990 et 1989. Rouge sombre. Bonne intensité. Reflets noirs. Nez net. Intensité moyenne. Fruité. Incroyablement frais pour l'année. Mûr. Encre. Cassis. Agitation. Pareil. Cèdre. Grand. Puissant. Bouche puissante, fraîche, juteuse, énergique et très, très savoureuse. Voici un vin qui évolue avec densité, maturité et qui a su garder la fraîcheur. Belle longueur puissante sur un grain de tanin raffiné et long. C'est grand. On peut le servir et avant 2030. Une bouteille sortie de la même caisse que le commentaire fait en 2001.
Notation Jancis Robinson
Dark ruby. Lively, fresh and transparent at first with the soaraway refined scent of a Lafite. Then it took on the typical concentrated rich and velvety character of a fine 1990. Long. Impressive.

Lafite Rothschild

Commentaires du Château
Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …