FOIRE AUX VINS : TOP DÉPART ! JUSQU'À -25% SUR PLUS DE 180 VINS

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 1995

1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge

Lafite Rothschild 1995 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

822,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Quantité : 12

Quantité Prix total
9 864,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 95/100

Wine Spectator
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 92/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

Notation RobertParker.com

The 1995 Lafite-Rothschild (only one-third of the harvest made it into the final blend) is a blend of 75% Cabernet Sauvignon, 17% Merlot, and 8% Cabernet Franc. The wine was showing spectacularly well when I tasted it in November, 1997. It exhibits a dark ruby purple color, and a sweet, powdered mineral, smoky, weedy cassis-scented nose. Beautiful sweetness of fruit is present in this medium-bodied, tightly-knit, but gloriously pure, well-delineated Lafite. The 1995 is not as powerful or as massive as the 1996, but it is beautifully made with outstanding credentials, in addition to remarkable promise. Anticipated maturity: 2008-2028.

Notation James Suckling

98 / 100

I pulled this lone bottle out of my cellar at the last minute to remind some Italian vintners of the great quality of the 1995 Bordeaux vintage. They seem to be finally opening up! What a red with incredible depth and finesse. Cedar, cigar box and toabaaco character with currants and fresh tobacco undertones. It's full-bodied yet tight and dense. Precision. So refined and intense. Such freshness and beauty. Drink or hold.

Notation Wine Spectator

Intense aromas of blackberries, black licorice and currants, with mineral undertones. Full-bodied, with a solid core of tannins and a long, silky finish. Still holding back, but is concentrated and powerful. The 1996 is always talked about, but I think this is superior and will be in the future.

Notation Jancis Robinson

Blaickish ruby with hardly any suggestion of ageing. That very refined lift of Lafite on the nose – oyster shells? Very elegant indeed – no dry tannins. Complete and with enough juice. A very fine Lafite. Lovely graphite finish – sinewy. No heaviness at all. And the tannins are SO well managed!

Notation Quarin

Couleur sombre, intense et légèrement évoluée. Nez fruité, offrant un début de bouquet. Bonne intensité. Note de goudron. Entrée en bouche un peu discrète, puis le vin fond avec beaucoup de goût et un corps normal qui se relâche un peu en finale. Persistance délicatement sèveuse. Aspect raffiné.

Lafite Rothschild

Commentaires du Château

Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.

Histoire du Château

Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …