SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 1999

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

816,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Quantité : 2

Quantité Prix total
9 792,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 95/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

     
Notation RobertParker.com
"The 1999 Lafite Rothschild sports an engraved "1999" on the bottle along with an eclipse to mark that significant historical event of August, 1999. It is a quintessential offering from Lafite Rothschild. This prodigious wine is both elegant and intensely flavored, and almost diaphanous in its layers that unfold with no heaviness. An opaque ruby/purple color is accompanied by a complex bouquet of lead pencil, graphite, cedar, creme de cassis, toast, and vanilla. It is medium-bodied, with extravagant layers of richness yet little weight, and a finish that is all sweetness, ripeness, and harmony. This extraordinary Lafite increasingly appears to be a modern day clone of the majestic 1953. A mere one-third of the crop made it into the grand vin! Anticipated maturity: 2007-2030."
Notation Wine Spectator
"Delivers wonderful dark chocolate, with raspberry and currant undertones. Full-bodied, featuring soft, silky tannins and a long finish. Very tight still. Needs time. Very layered and holding back."
Notation Jancis Robinson
"Mid crimson/garnet. Such perfume and Lafite aroma! No obvious sweetness but real lift and delicacy. Racy Lafite character on the palate; this dances. Real class with some velvety texture and a bone-dry finish. Very clean and pure. It reverberates on the end – thanks to the Indian summer, we were told. Apparently this was chosen for the 150th celebration tasting because it has really started to open out since 2016."

Lafite Rothschild

Commentaires du Château
Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …