SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafite Rothschild 2011

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

600,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
600,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 90-93/100

Wine Spectator
Noté 94/100

James Suckling
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

La Revue du Vin de France
Noté 18/20

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

     
Notation RobertParker.com
"A blend of 80% Cabernet Sauvignon and 20% Merlot (harvested between September 3-21), the 2011 Lafite Rothschild came in at 12.6% natural alcohol (considerably lower than in 2010 and 2009). Exhibiting a deep ruby/purple color, lots of crushed rock, red and black currant, forest floor and underbrush characteristics, moderate tannin and medium body, it is built somewhat along the lines of the 1999 and 2001. It should be a 20- to 25-year wine, but it is not at the level of the 2008, 2009 and 2010. Fresh acids give the wine a somewhat more clipped feeling than most great Lafites have exhibited. Nevertheless, there is a lot of freshness and vibrancy to this vintage."
Notation James Suckling
"Love the nose on this, with sweet tobacco, delicate currant, cedar and blackberry. Full body with integrated tannins and a juicy, fruity, subtle finish. The texture to this wine is beautiful. Better than I remember from barrel. Try in 2019. "
Notation Wine Spectator
"This delivers pronounced tobacco and bay leaf notes up front, with a core of steeped plum and currant fruit and a fleshy edge through the charcoal-lined finish. There's some serious buried minerality, which should emerge with cellaring. Best from 2018 through 2031."
–JM
Notation Quarin
"En septembre, le Médoc viticole s'inquiétait en voyant que le 21 septembre Lafite avait fini les vendanges quand d'autres commençaient à peine les merlots. Beaucoup de professionnels imaginaient une forte pression du botrytis. A cette remarque Charles Chevalier, directeur, m'a simplement répondu, serein : c'était mûr. Effectivement ce vin est délicieux et pourrait se révéler comme le meilleur du Médoc en fin d'élevage. Une grande réussite.
Couleur sombre, intense, belle. Nez fin, fruité, subtil, pur, frais et floral. Beau. Très belle entrée en bouche ample, et le vin se développe serré, tramé, très savoureux sur un magnifique toucher de bouche. Fondant, et puissant, il s'achève savoureux et très long avec beaucoup de goût. Du grand vin fin qui fait rêver les papilles. Superbe. Assemblage : 80% de cabernet sauvignon et 20% de merlot. Degré d'alcool : 12°7, pH : 3.75, IPT : 71 comme en 2010. Sélection : 37% de la récolte."

Lafite Rothschild

Commentaires du Château
Même s’il est inutile de refaire une classification des Premiers Grands Crus Classés, de nombreux professionnels et amateurs du vin s’accordent à dire que Château Lafite Rothschild occupe la première place. Le mot qui qualifie certainement le mieux ce domaine légendaire serait « perfection ». Véritable exemple d’équilibre, ce cru est définitivement le plus fin des Pauillac. Moins robuste que Château Latour ou Château Mouton Rothschild, il se distingue par une élégance sans pareil et une fraîcheur aromatique surprenantes. Un Château qui a donné ses lettres de noblesse au cabernet-sauvignon, grâce à un terroir d’exception, et ce dernier le lui rend bien.
Histoire du Château
Le Château Lafite Rothschild produisait du vin depuis trois siècles avant que la famille de Ségur en fasse l’acquisition en 1670. Sous l’élan de ses ambitieux propriétaires, le vin de Lafite connait un succès retentissant dans les hautes sphères de la société française. On retrouve les bouteilles du cru bordelais à Versailles où la cour ne jure que par celui que l’on nomme « le vin du roi ».

Le sort du château se retrouve, quelques années après le fameux classement de 1855, entre les mains d’une famille qui va marquer l’histoire du vin français pour toujours : les Rothschild. Le Baron James est le premier Rothschild à la tête de Lafite, mais c’est après la Seconde Guerre mondiale que le domaine connait un véritable tournant sous l’impulsion du Baron Élie. Ce dernier réhabilite et agrandit le domaine tandis que ses démarches modernes en terme de communication comme l’organisation de « Tasting » à Londres permettent à Lafite Rothschild de regagner sa place sur le marché des vins.

Le Baron Éric, neveu d’Élie, prend les rênes en 1974, de ce Premier Grand Cru Classé et entreprend plusieurs chantiers. Le travail de replantation est doublé d’amendements (procédé permettant d’ajuster la composition du sol pour obtenir un meilleur fonctionnement naturel de ce dernier) ainsi que de la construction d’un chai de vieillissement révolutionnaire conçu par l’architecte catalan Ricardo Bofill.
Durant les années 80 et 90, les vins du Médoc franchissent un cap de plus grâce à des millésimes d’exception comme 1982, tant apprécié par le célèbre critique américain Robert Parker.

Aujourd’hui

Le passage du siècle s’est fait dans la sérénité, les millésimes d’exceptions s’enchaînent et inscrivent les grands vins du Château Lafite Rothschild dans les annales, on parlera encore longtemps de 2000, 2005, 2009, 2010 …