SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lafleur 1997

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

300,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 1

Quantité Prix total
300,00 € TTC

Notations

Wine Spectator
Noté 89/100

Jean Marc Quarin
Noté 90/100

Jancis Robinson
Noté 17/20

     
Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 128
Apr 2000
Robert Parker 88
Drink: 2006 - 2015
The dark ruby-colored 1997 is impossibly tannic, with a tough texture and lean constitution. Paradoxically, the wine has weight, ripeness, and richness, but its dry, astringent finish is reminiscent of a 1998 Medoc. This wine's development is questionable, and I have serious reservations about its ratio of tannin to fruit. It may turn out to be excellent, but patience will be required. Anticipated maturity: 2006-2015.
Notation Wine Spectator
Score: 89
Issue: Jan 31, 2000
A solid wine. Good dried cherry and berry aromas follow through to a medium-bodied palate, with light tannins and a fruity finish. Perhaps not as impressive as in barrel.

Lafleur

Commentaires du Château
Les experts en vin et de l’AOC Pomerol s’accordent tous pour classer Château Lafleur comme l’un des meilleurs Pomerol aux côtés du sublime Pétrus. Il est moins connu que d’autres grands châteaux de l’appellation, car sa production est extrêmement limitée. Quelques privilégiés peuvent donc apprécier ce délicieux nectar, connu pour avoir un style voluptueux, sensuel aux tanins soyeux et veloutés.
Histoire du Château
Comme pour la plupart des châteaux de Pomerol, l’histoire de Lafleur n’est pas très ancienne. Vers 1870, la veuve Greloud lègue à son fils Henry le domaine « le Gay ». Celui-ci en sélectionna les meilleures parcelles pour créer une nouvelle exploitation : Lafleur. Le vin de ce nouveau domaine gagne alors rapidement en renommée. Il est d’ailleurs considéré comme le troisième meilleur Pomerol, après Petrus et Vieux Certan.
Le vignoble est ensuite racheté par André Robin, qui décida de primer sur la qualité plutôt que sur la quantité. Ses héritiers, Jacques et Sylvie Guinaudeau, représentant la 5ème génération, reprennent en 1982 le vignoble exploité à l’époque en fermage. En 2002, c’est François Janoueix, négociant et vinificateur chevronné, qui reprend la gestion du domaine et exploite la qualité de ce merveilleux terroir pour nous offrir des vins de longue garde.