SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Latour 1993

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille
  • Etat : Etiquette très légèrement abimée

432,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 90/100

Wine Spectator
Noté 89/100

James Suckling
Noté 90/100

     

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
"A terrific wine for the vintage, Latour's 1993 reveals an opaque purple color, a backward, cedar, black walnut, cassis, and earth-scented nose, medium to full body, gorgeously rich, concentrated fruit, moderately high tannin (but no astringency), and a sweet, long, powerful finish. The wine does not possess any of the vegetal, green pepper characteristics of the vintage, nor any hint of hollowness or harshness. This wine may prove to merit an even higher rating. Is this vintage the modern day clone of the 1967 and 1971? Anticipated maturity: 2007-2025. "
Notation Wine Spectator
"Very friendly for a young Latour. Lots of plum, Merlot character in this wine. Medium- to full-bodied, with fleshy fruit and soft and juicy tannins. Sweet fruit aftertaste"
Notation James Suckling
"Slightly oxidized with a coffee and spice character, as well as fruit. Medium body. Tea, tobacco and some fruit. "
Commentaires
Résultat satisfaisant en dépit des conditions climatiques difficiles : bien qu'encore un peu fermé, Château Latour possède un nez déjà complexe, développant des arômes de pruneaux et de fruits confits, avec une note de havane. En bouche, le vin éclate de fraîcheur et de fruit. Sans être un monstre de concentration, c’est un vin très équilibré, avec une structure ronde et soyeuse et une finale étonnamment persistante. Un vin qui allie une certaine densité et beaucoup de charme. (dégustation : mai 2000)

Apogée et conseil pour le service : de 2002 à 2015. Aérer 1/2 heure avant le service.

Latour

Commentaires du Château
Situé à la limite de Pauillac et de Saint-Julien, la tour de Saint Maubert s’élève, inébranlable, depuis plus de 600 ans. Symbole mondialement connu du Château Latour, cette bâtisse est à l’image des vins du domaine, qui, comme elle, traversent les âges. La marque de fabrique de ce Premier Grand Cru Classé est définitivement sa richesse. Une expression très authentique du cabernet sauvignon qui se traduit par des vins amples et très tanniques. Assez farouche dans sa jeunesse, les vins du Château Latour s’ouvrent doucement, mais sûrement. Son endurance hors pair permet aux grands millésimes d’évoluer très longtemps pour finir sur des spectres aromatiques très complexes : noisette fraîche, cuir, cassis, graphite. Le grand vin de garde par excellence…
Histoire du Château
Le Château Latour doit son nom à la tour de Saint Maubert, construite par les Anglais pour protéger l’estuaire durant la guerre de Cent Ans. Le domaine ne se tourne vers l’exploitation vitivinicole que plus tard lorsque la Famille de Ségur en fait l’acquisition en 1695. Surnommé « le Prince des vignes », le marquis Nicolas-Alexandre de Ségur qui possédait alors Mouton et Lafite, a pour objectif de satisfaire la demande de la haute société anglaise. Le marquis améliore son vin de telle sorte que son prix en sera multiplié par cinq durant le 17e siècle.

Les descendants des de Ségur gardent la majorité des actions de la propriété et créent en 1842 la première société civile agricole. C’est en 1962 que le domaine change de mains lorsqu’une société anglaise, Pearson rachète la majorité des parts. Une autre compagnie britannique, Allied Lyons reprend le contrôle en 1989 jusqu’à ce que le château Latour revienne finalement à un propriétaire français en 1993, l’homme d’affaires François Pinault.

Le grand succès du domaine est dû à l’emplacement de ses vignes, 47 hectares d’un seul tenant appelés « l’enclos » situé entre Léoville Las Cases et Pichon Longueville. Reposant sur une croupe de graves Garonnaises très proche de la Gironde, ce sol très bien drainé est très profond et chaud, l’emplacement idéal pour obtenir le meilleur cabernet sauvignon du monde.

Aujourd’hui

Sous l’impulsion de François Pinault, le château Latour entame de grands travaux : nouveaux chais, salle de dégustation, nouvelle ligne architecturale du bâtiment principal. Les travaux s’achèvent en 2003 et une nouvelle équipe technique est mise en place sous les ordres de Frédéric Engerer, gérant depuis 1998. Constamment en recherche d’harmonie et de précision, le château Latour expérimente de nouvelles méthodes comme la biodynamie, déjà adoptée par plusieurs grands noms du Médoc.