FRAIS DE PORT OFFERTS DÈS 250 € D'ACHATS SUR LE DOMAINE DE LA VOUGERAIE MILLÉSIME 2018

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Latour 2002

1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge

Latour 2002 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

552,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 8

Quantité Prix total
552,00 €     TTC

Notations
Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

Vinous
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

Notation RobertParker.com

"The wine of the vintage? There are only 10,000 cases of this extraordinarily rich, dense 2002 that is as powerful as the 2003 (even the alcohol levels are nearly the same, 12.85%) . It is dark ruby/purple to the rim, with notes of English walnuts, crushed rocks, black currants, and forest floor, dense, full-bodied, and opulent, yet classic with spectacular aromatics, marvelous purity, and a full-bodied finish that lasts just over 50+ seconds. Huge richness and the sweetness of the tannin are somewhat deceptive as this wine seems set for a long life. Administrator Frederic Engerer seems to be more pleased with what Latour achieved in 2002 than in any other recent vintage. Hats off to him for an extraordinary accomplishment in a vintage that wouldn’t have been expected to produce the raw materials to achieve something at this level of quality. Anticipated maturity: 2012-2045. "

Notation Wine Spectator

"Loads of ripe currants, licorice and toasted oak on the nose. Subtle yet impressive. Full-bodied, with a solid core of ripe fruit and chewy tannins. Big and juicy. Deep midpalate for a 2002. This is the wine of the vintage. A solid, classic Latour that needs bottle age. Best after 2012. –JS"

Notation Quarin

"Couleur sombre, intense et légèrement évoluée. Nez discret, fruité et frais. Entrée en bouche douce puis le vin se développe très fruité au milieu et monte crescendo en finale pour s’achever long, séveux avec beaucoup de goût et de la classe dans le grain de tannin. Vin très raffiné. Bonne longueur."

Notation Jancis Robinson

"Mid crimson with a pale rim. Savoury, burly, earthy nose. Mid weight and some density. Dry finish as though the oak were still in play. Zesty. Quite intense. After 24 hours it looked even paler and more skinny. Pretty rigid but not really very Latour."

Commentaires

Le millésime 2002 restera gravé dans nos mémoires tant l'écart entre ce que nous laissait entrevoir un été tourmenté et les premières dégustations était grand. Dès la fin des fermentations alcooliques, les premiers résultats d'analyses nous montrent l'équilibre et la puissance de ce millésime.

En effet, le potentiel tannique du 2002 atteint pratiquement les niveaux du millésime 2000 en termes d'intensité colorante et de structure polyphénolique.

A la dégustation, le bon niveau d'acidité atteint par l'assemblage ajoute à la complexité aromatique et à la chair de ce vin, une sensation de puissance. Le style est caractérisé par le fruit, la finesse et l'élégance ainsi que par une structure imposante qui l'identifie à notre terroir.

Dès la fin des assemblages, nous sommes tentés de situer le caractère de ce vin dans la hiérarchie de notre cru et il obtient sans hésitation sa place devant le 2001. Certains aiment déjà comparer ce millésime au 1986.


Qualité : Potentiellement une grande année

Apogée :

Château Latour : à boire à partir de 2015
Les Forts de Latour : à boire à partir de 2010

Mise en bouteille : juillet 2004

Latour

Commentaires du Château

Situé à la limite de Pauillac et de Saint-Julien, la tour de Saint Maubert s’élève, inébranlable, depuis plus de 600 ans. Symbole mondialement connu du Château Latour, cette bâtisse est à l’image des vins du domaine, qui, comme elle, traversent les âges. La marque de fabrique de ce Premier Grand Cru Classé est définitivement sa richesse. Une expression très authentique du cabernet sauvignon qui se traduit par des vins amples et très tanniques. Assez farouche dans sa jeunesse, les vins du Château Latour s’ouvrent doucement, mais sûrement. Son endurance hors pair permet aux grands millésimes d’évoluer très longtemps pour finir sur des spectres aromatiques très complexes : noisette fraîche, cuir, cassis, graphite. Le grand vin de garde par excellence…

Histoire du Château

Le Château Latour doit son nom à la tour de Saint Maubert, construite par les Anglais pour protéger l’estuaire durant la guerre de Cent Ans. Le domaine ne se tourne vers l’exploitation vitivinicole que plus tard lorsque la Famille de Ségur en fait l’acquisition en 1695. Surnommé « le Prince des vignes », le marquis Nicolas-Alexandre de Ségur qui possédait alors Mouton et Lafite, a pour objectif de satisfaire la demande de la haute société anglaise. Le marquis améliore son vin de telle sorte que son prix en sera multiplié par cinq durant le 17e siècle.

Les descendants des de Ségur gardent la majorité des actions de la propriété et créent en 1842 la première société civile agricole. C’est en 1962 que le domaine change de mains lorsqu’une société anglaise, Pearson rachète la majorité des parts. Une autre compagnie britannique, Allied Lyons reprend le contrôle en 1989 jusqu’à ce que le château Latour revienne finalement à un propriétaire français en 1993, l’homme d’affaires François Pinault.

Le grand succès du domaine est dû à l’emplacement de ses vignes, 47 hectares d’un seul tenant appelés « l’enclos » situé entre Léoville Las Cases et Pichon Longueville. Reposant sur une croupe de graves Garonnaises très proche de la Gironde, ce sol très bien drainé est très profond et chaud, l’emplacement idéal pour obtenir le meilleur cabernet sauvignon du monde.

Aujourd’hui

Sous l’impulsion de François Pinault, le château Latour entame de grands travaux : nouveaux chais, salle de dégustation, nouvelle ligne architecturale du bâtiment principal. Les travaux s’achèvent en 2003 et une nouvelle équipe technique est mise en place sous les ordres de Frédéric Engerer, gérant depuis 1998. Constamment en recherche d’harmonie et de précision, le château Latour expérimente de nouvelles méthodes comme la biodynamie, déjà adoptée par plusieurs grands noms du Médoc.