SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Latour 2010

  • 1er Grand cru classé Pauillac, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

1 260,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 100/100

Wine Spectator
Noté 99/100

James Suckling
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

Vinous
Noté 98+/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

     

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
One of the perfect wines of the vintage, Frederic Engerer challenged me when I tasted the 2010 Latour at the estate, asking, “If you rate the 2009 one hundred, then how can this not be higher?” Well, the scoring system stops at 100, (and has for 34 years,) and will continue for as long as I continue to write about wine. Nevertheless, this blend of 90.5% Cabernet Sauvignon, 9.5% Merlot, and .5% Petit Verdot hit 14.4% natural alcohol and represents a tiny 36% of their entire production. The pH is about 3.6, which is normal compared to the 3.8 pH of the 2009, that wine being slightly lower in alcohol, hence the combination that makes it more flamboyant and accessible. The 2010 is a liquid skyscraper in the mouth, building layers upon layers of extravagant, if not over-the-top richness with its hints of subtle charcoal, truffle, blackberry, cassis, espresso and notes of toast and graphite. Full-bodied, with wonderfully sweet tannin, it is a mind-boggling, prodigious achievement that should hit its prime in about 15 years, and last for 50 to 100.
Notation Wine Spectator
Unbelievably pure, with distilled cassis and plum fruit that cuts a very precise path, while embers of anise, violet and black cherry confiture form a gorgeous backdrop. A bedrock of graphite structure should help this outlive other 2010s. Powerful, sleek and incredibly long. Not perfect, but very close. Best from 2020 through 2050. –JM

Latour

Commentaires du Château
Situé à la limite de Pauillac et de Saint-Julien, la tour de Saint Maubert s’élève, inébranlable, depuis plus de 600 ans. Symbole mondialement connu du Château Latour, cette bâtisse est à l’image des vins du domaine, qui, comme elle, traversent les âges. La marque de fabrique de ce Premier Grand Cru Classé est définitivement sa richesse. Une expression très authentique du cabernet sauvignon qui se traduit par des vins amples et très tanniques. Assez farouche dans sa jeunesse, les vins du Château Latour s’ouvrent doucement, mais sûrement. Son endurance hors pair permet aux grands millésimes d’évoluer très longtemps pour finir sur des spectres aromatiques très complexes : noisette fraîche, cuir, cassis, graphite. Le grand vin de garde par excellence…
Histoire du Château
Le Château Latour doit son nom à la tour de Saint Maubert, construite par les Anglais pour protéger l’estuaire durant la guerre de Cent Ans. Le domaine ne se tourne vers l’exploitation vitivinicole que plus tard lorsque la Famille de Ségur en fait l’acquisition en 1695. Surnommé « le Prince des vignes », le marquis Nicolas-Alexandre de Ségur qui possédait alors Mouton et Lafite, a pour objectif de satisfaire la demande de la haute société anglaise. Le marquis améliore son vin de telle sorte que son prix en sera multiplié par cinq durant le 17e siècle.

Les descendants des de Ségur gardent la majorité des actions de la propriété et créent en 1842 la première société civile agricole. C’est en 1962 que le domaine change de mains lorsqu’une société anglaise, Pearson rachète la majorité des parts. Une autre compagnie britannique, Allied Lyons reprend le contrôle en 1989 jusqu’à ce que le château Latour revienne finalement à un propriétaire français en 1993, l’homme d’affaires François Pinault.

Le grand succès du domaine est dû à l’emplacement de ses vignes, 47 hectares d’un seul tenant appelés « l’enclos » situé entre Léoville Las Cases et Pichon Longueville. Reposant sur une croupe de graves Garonnaises très proche de la Gironde, ce sol très bien drainé est très profond et chaud, l’emplacement idéal pour obtenir le meilleur cabernet sauvignon du monde.

Aujourd’hui

Sous l’impulsion de François Pinault, le château Latour entame de grands travaux : nouveaux chais, salle de dégustation, nouvelle ligne architecturale du bâtiment principal. Les travaux s’achèvent en 2003 et une nouvelle équipe technique est mise en place sous les ordres de Frédéric Engerer, gérant depuis 1998. Constamment en recherche d’harmonie et de précision, le château Latour expérimente de nouvelles méthodes comme la biodynamie, déjà adoptée par plusieurs grands noms du Médoc.