SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Leoville Barton 2009

  • 2ème Grand cru classé Saint-Julien, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

114,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
114,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 94/100

Wine Spectator
Noté 95/100

James Suckling
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

La Revue du Vin de France
Noté 18.5/20

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

     
Notation RobertParker.com
Head and shoulders above its stablemate, Langoa Barton, proprietor Anthony Barton’s 2009 Leoville Barton is another massive, excruciatingly rich, tannic, potentially long-aged wine. Meant for consumers with old fashioned tastes, it boasts a dense opaque purple color as well as a bouquet of licorice, forest floor, unsmoked cigar tobacco and a hint of earth. The wine reveals tremendous denseness and richness, a broad, savory mouthfeel and elevated tannins in the finish. However, there is a sweetness to the tannins and no trace of bitterness and astringency, always a sign of a top vintage as well as fully mature grapes. Still a monolithic baby, this 2009 should be forgotten for at least a decade, and consumed over the next 30-50 years.

Dépassant son confrère, le château Langoa Barton, autre propriétaire de la famille Barton, Léoville Barton 2009 est un vin massif, d'une grande richesse, tannique et apte à un très long vieillissement. Destiné aux consommateurs aux goûts d'antan, il présente une robe pourpre opaque dense ainsi qu'un bouquet de réglisse, de sous-bois, de cigare et un soupçon de terre. Le vin révèle une densité et une richesse remarquable, une bouche ample et savoureuse et des tanins d’élevage en fin de bouche. Cependant, les tanins sont doux et sans aucune trace d'amertume et d'astringence, ce qui est toujours le signe d'un grand millésime ainsi que de raisins pleinement mûrs. Encore un bébé monolithique, ce 2009 devrait être oublié pendant au moins une décennie, et consommé au cours des 30 à 50 prochaines années.
Notation Wine Spectator
Licorice, berry, grape and currant on the nose turns to crushed fruit. Full-bodied, with very fine tannins, pretty fruit, currant and mineral. A balanced and pretty wine. Not quite the intensity and blockbuster style of the 2005, but excellent.
Notation James Suckling
A super-classic St.-Julien that only has a hint of the opulence of the vintage. The beautiful cassis fruit and elegantly dry tannins push briskly through the long and graceful finish
Notation Quarin
Couleur pourpre, intense et belle. Nez éclatant, fin, fruité, vanillé, complexe, pur et surtout vivant. Une impression très rare. Une fois encore, ce vin fin montre une bouche avec mille douceurs et beaucoup de nuances. Très savoureux, complexe au milieu, il fond en offrant un corps moelleux doublé d’une dynamique incroyable. Il s’achève savoureux et particulièrement agréable sur les tanins parfaitement enrobés et une grande longueur. Il y a une âme dans ce déroulé ! Les curieux le goûteront.
Notation Jancis Robinson
Tasted blind. Hint of sweaty socks on the nose. Then extremely opulent sweet fruit that seems rather separate from the acidity and ripe tannin. Not perfect but there are sufficient elements here to suggest it will develop into something pretty smart. Very youthful.

Léoville Barton

Commentaires du Château
Le château Léoville Barton, Deuxième Grand Cru Classé à Saint-Julien est un des plus beaux domaines de l'appellation. Ce terroir propose des vins plus charnus et amples que ceux de Pauillac, tout en gardant la légendaire finesse bordelaise. Les cabernets, principalement de vieilles vignes, assurent la production de vins de garde charpentés, bien équilibrés par le merlot qui amène beaucoup de rondeur et de fruit à l'assemblage. Les vins de Léoville-Barton sont parmi les plus puissants de l'appellation, d'une couleur presque noire. Ils sont dominés par des arômes de sous-bois, de crème de cassis avec beaucoup de longueur et une finale de torréfaction.
Histoire du Château
La famille irlandaise Barton acquit le château Langoa et une partie du grand domaine de Léoville au début du 18ème siècle. L'absence d'installations (chai, bâtiments, etc.) dans la partie du vignoble de Léoville Barton force Hugh Barton à vinifier au Château Langoa.

Très tôt les différences entre les deux domaines se font ressentir, bien que sur le même terroir bien drainé de graves reposant sur une couche argilo-calcaire. On voit bien que Langoa est plus fin et subtil, mais que la charpente de Léoville lui permet de vieillir d'une manière plus intéressante.

Anthony Barton arrive à la tête des deux châteaux en 1983, un excellent millésime qui en suivait un exceptionnel, tous deux permettant aux Barton de sublimer le grand potentiel de leurs deux châteaux. L'enthousiasme d'Anthony ainsi que de subtiles modifications dans le processus de vinification permettent bientôt à ce château de connaître le succès florissant que nous connaissons aujourd'hui.

Aujourd'hui…

Lilian Barton Sartorius, fille d'Anthony Barton, est désormais à la tête du domaine. Elle est rejoint par sa fille Mélanie et sont toutes deux secondées par François Bréhant, directeur technique de Léoville Barton et Langoa Barton. Jacques et Eric Boissenot sont tous deux au cœur de l'équipe technique et contribuent à l'essor de ce Deuxième Grand Cru Classé.