SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Lilian Ladouys 2014

  • Saint-Estèphe, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

19,80 € TTC | HT

bouteille
par 6 bouteilles

Quantité Prix total
118,80 € TTC

Détails Domaine
Le domaine de "Ladouys" est attesté dès le XVIème siècle. La famille Barre en sera propriétaire pendant plus de 150 ans couvrant le XVIIIe et XIXe siècle. Le vin acquiert alors une très bonne réputation : il est cité dans la première édition du "Cocks et Féret" parmi les meilleurs Saint-Estèphe. Le vignoble compte alors jusqu’à 75 ha. Les bâtiments actuels du château, notamment ses deux tours, datent de cette glorieuse période. Comme beaucoup, le domaine a du mal à survivre aux crises de la fin XIXe et de la première moitié du XXe siècle et se voit progressivement divisé jusqu’à quasiment disparaître. Il est néanmoins classé Cru Bourgeois Supérieur en 1932 (renouvelé en 2003).

Sa renaissance commence dans les années 1980 lorsque l’entrepreneur œnophile Christian Thiéblot et son épouse Lilian, qui donne alors son nom au château, l’acquièrent et y investissent lourdement. Ils doivent malheureusement l’abandonner en 1989 pour des raisons financières. La banque Natexis devient propriétaire et s’efforce de reconstituer le domaine dans sa dimension passée avec notamment l’aide de l’œnologue Georges Pauli. Suite à la réorganisation de Natexis, le château est mis en vente et est finalement racheté en 2008 par la famille Lorenzetti, fondateur de la société immobilière Foncia, désireuse de développer un pôle viticole dans le bordelais. La Direction Technique est confiée à Vincent Bache-Gabrielsen, agronome et œnologue avec pour objectif de ramener les vins au niveau de leur très glorieux passé. A cet effet, un énergique remembrement des terres a été engagé et un nouveau chai construit.

Avec son château localisé au sud de l’appellation, à proximité de Cos d’Estournel, le vignoble de 48 ha s’étend sur un très grand nombre de parcelles lui offrant une large palette des sols de l’appellation : 61% de sols graveleux dominant la Gironde, 23% de sols argilo-calcaires sur roche calcaire sur le plateau central et 16% de sablo-graveleux à l’ouest. Ceci rend certes l’exploitation difficile mais permet d’accéder à une très riche complexité. L’encépagement moyen est constitué de Cabernet-sauvignon (60%), Merlot (35%) et Cabernet franc (5%). L’âge moyen des vignes est de 40 ans et la densité de plantation varie de 8.500 à 10.000 pieds/ha.
Notation RobertParker.com
Rating : 90 / 100
Drink Date : 2019 - 2032
Reviewed by : Neal Martin
Issue Date : 28th Oct 2016

The 2014 Lilian Ladouys has an upfront blackberry and blueberry-scented bouquet, quite showy compared to its peers. All the same, it seems very pure with some luscious blackberry and bilberry scents neatly entwined with the oak. The palate is medium-bodied with firm tannin and it is a little rigid at the moment, yet it offers commendable depth and grip. Afford this 3-4 years in bottle as it feels "uptight" at the moment, but there is certainly focus and class in situ. Tasted September 2016.

Château Lilian Ladouys

Histoire du Château
Une histoire de cinq siècles

Château Lilian-Ladouys est de ceux qui ont déjà une existence marquée de plusieurs siècles. Ainsi, la propriété s’est-elle construite progressivement depuis le XVIe siècle. Ce château a connu ses heures de gloire, notamment pour avoir appartenu à la famille Barre pendant un siècle et demi à compter du XVIIIe siècle. Dans les années les plus fastes, les vins de Château Ladouys ont été cités parmi les meilleurs saint-estèphes dans la 1ère édition du Cocks et Féret, signée de Charles Cocks aujourd’hui classée parmi les livres rares.

Actuellement, le vignoble de quarante-huit hectares baigne le château dans une mer de vignes. Les deux tours du château datent de la période faste. Autre période heureuse, celle du classement en cru bourgeois supérieur en 1932, couronnement d’ailleurs renouvelé en 2003.

C’est l’entrepreneur oenophile Christian Thiéblot et son épouse Lilian qui vont redonner vie à ce château dans les années 80. Hélas, ils abandonnent l’affaire neuf ans plus tard. La banque Natexis en devient alors propriétaire, et c’est l’œnologue Georges Pauli qui en reprend les rênes. Jacky Lorenzetti, fondateur de la société immobilière Foncia, désire alors développer un pôle viticole dans le Bordelais. Il s’en porte acquéreur en 2008 et confie le direction technique à Vincent Bache-Gabrielsen, un agronome et œnologue. Les terres sont alors remembrées, et un chai flambant neuf est construit.

Situé au sud de l’appellation Saint-Estèphe, non loin du Cos d’Estournel, le vignoble s’étend sur un très grand nombre de parcelles aux sols variés. Toute la complexité des vins est issue de ces sols graveleux (61%), argilo-calcaires (23%) et sablo-graveleux (16%). Dans la tradition bordelaise, cabernet sauvignon à hauteur de 60 %, merlot à hauteur de 35 % et cabernet franc à hauteur de 5 % sont ici cultivés. Avec des vignes quadragénaires, la densité de plantation est comprise entre 8 500 et 10 000 pieds/hectares.