PRIMEURS 2018 : Plus que quelques jours pour en profiter !

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Louis Roederer Blanc de Blancs 2011

Roederer, Champagne

Louis Roederer Blanc de Blancs 2011  Roederer, Champagne
  • Couleur : blanc
  • Flaconnage : Bouteille

69,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Notations
Robert Parker
Noté 93/100

Wine Spectator
Noté 92/100

James Suckling
Noté 94/100

Vinous
Noté 90/100

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com

(...) Roederer's soon-to-be-released 2011 Blanc de Blancs offers a clear, bright, fresh and very delicate and floral bouquet with almond, hazelnut and nougat aromas. Sourced entirely in Avize (toward Cramant in the north and Oger in the south), where "Chardonnay behaved quite well that year," as Jean-Baptiste Lécaillon put it. He noted that the 2011 Blanc de Blancs comes along "like a Crémant from the Loire Valley rather than a Champagne from the Côte des Blancs" due to its low pressure. Thirty percent of the cuvée was fermented in oak (in 2017, it's 32%) to give a more rich and round style of Blanc de Blancs since the characteristic salinity comes in the finish anyway. "We like texture! That's why we pick very ripe grapes at 11% alcohol. We don't chaptalize, and—since 1930—we don't need malolactic fermentation here. We just reduce the pressure to ensure a fuller, richer flow of bubbles." In fact, the 2011 is deliciously rich and charming but also pure, highly delicate (if not tender) and lifted by an airy freshness. The finish is pure and salty and underlines the great elegance, finesse and supple lightness of the 2011. To tell you the truth, this is a damn good 2011! Disgorged in January 2018; tasted May 2018.

Notation Wine Spectator

An elegant Champagne, this is finely knit and fresh, marrying the delicate mousse and lithe acidic frame with notes of Gala apple, lemon sorbet and slivered almond, accented by hints of fleur de sel, graphite and spice. Drink now through 2028. — AN

Notation James Suckling

Four plots in Avize, a village that delivers strong character in blanc de blancs, picked later and riper. The delicate lemons and fine, chalky minerals here are impressive. Mouth-filling, vinous flesh with yellow-grapefruit and nectarine flavors. Super long, fresh and focused mineral finish. Drink or hold.

Roederer

Commentaires de la maison

Louis Roederer reste une des dernières grandes maisons familiales de Champagne. Elle effectue un travail « sur mesure » dans leurs 240 hectares de vignes, situés dans les premiers et grands crus de la Marne. Toujours à la recherche d’innovation, cette maison reste une référence de créativité dans la région. On y trouve une gamme complète, où la diversité des styles n’est égalée que par le grand plaisir qu’on a à les déguster.

Histoire de la maison

Louis Roederer hérite d’une maison de Champagne en 1833, visionnaire et entrepreneur il prend le parti d’enrichir son vignoble pour contrôler toutes les étapes de l’élaboration du vin. Il agit à contrecourant des habitudes de l’époque. En effet, en ce temps il est plus commun d’acheter les raisins aux vignerons, mais il préfère acquérir des parcelles méthodiquement en décryptant leur caractère et leur potentiel. Son successeur, Louis Roederer II, est animé par la même vision patiente du champagne, la même conception patrimoniale du domaine, la même audace instinctive. La réputation des champagnes Roederer dépasse bientôt les frontières de l’hexagone. Dès le début on retrouve alors ce nectar sur les tables américaines, anglaises et même celle du tsar de Russie. Il se trouve qu’Alexandre II affectionne particulièrement ce vin effervescent et demande à Louis Roederer II de lui faire dépêcher chaque année son meilleur champagne. Louis Roederer saisit cette chance pour créer une cuvée de prestige, sa pureté et son élégance inspirent son nom : Cristal.
Durant les années 1920, un nouvel héritier de la maison, Léon Olry Roederer, souhaite développer une cuvée équilibrée avec une qualité constante provenant d’un assemblage de plusieurs millésimes. Il décide alors de créer la cuvée « Brut Premier » qui sera le fer de lance de la renaissance de la maison Louis Roederer. Après son décès en 1933, c’est son épouse Camille qui dirige la maison.
En 1975, Jean-Claude Rouzaud, son petit-fils, prend ensuite les rênes. Œnologue et ingénieur agronome, il a donc les connaissances scientifiques pour perpétuer la tradition d’excellence aussi bien dans les vignes qu’au chai.

Aujourd’hui :

La Maison Louis Roederer est aujourd’hui entre les mains de son fils, Frédéric Rouzaud. Avec la même patience, le même esprit d’exigence et une inébranlable fidélité à sa vocation créative, la Maison Louis Roederer expédie aujourd'hui, trois-millions de bouteilles à travers le monde.