SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Margaux 2015

  • 1er Grand cru classé Margaux, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

1 560,00 € TTC | HT

bouteille
par 6 bouteilles

Quantité Prix total
9 360,00 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 99/100

Wine Spectator
Noté 99/100

James Suckling
Noté 100/100

Jean Marc Quarin
Noté 100/100

Vinous
Noté 99/100

Jancis Robinson
Noté 19/20

     
Notation RobertParker.com
The 2015 Chateau Margaux is a blend of 87% Cabernet Sauvignon, 8% Merlot, 3% Cabernet Franc and 2% Petit Verdot. Medium garnet-purple colored, the nose features oh-so-seductive notes of warm blackberries, cassis and black forest cake with touches of forest floor, sandalwood, anise and cigar boxes plus a waft of lavender. Medium to full-bodied, it delivers taut, muscular, densely packed black fruits and exotic spice flavor layers supported by a very firm backbone of grainy tannins with oodles of freshness and a long, savory finish. It is tightly knit and a little reticent at this very youthful stage; afford it at least 15 years in the cellar, and it will open out into a classic Chateau Margaux of incredible proportions. Readers may be interested to know that this wine is beautifully packaged in a special commemorative bottle honoring winemaker Paul Pontellier, who passed away in 2016. The gold-etched black bottle bears the message, “Hommage à Paul Pontellier” at the bottom. This 2015 is an achingly beautiful swan song from an incredibly gifted winemaker, taken from us too soon. In my view, this alone makes this vintage more than worth the investment for the many lovers of history in a bottle.
Notation Wine Spectator
Sublime, with captivating sandalwood, black tea and mesquite aromas that infuse the core of gently steeped red and black currant and raspberry fruit. The structure is seamless and thoroughly embedded throughout, letting warm tar, lilac, juniper and iron notes display themselves at will through the finish. The finish is about as long as it gets, with echoes of fruit and warm earth that should prove haunting when this reaches full maturity. Best from 2030 through 2050. 10,833 cases made. — JM
Notation James Suckling
This is a haunting young wine that shows you a subtle and hidden strength on the nose with rose petals, currants, currant leaves, stones and plums. Wonderful ripeness yet brightness, too. Takes your breath away with the intensity and structure. Full-bodied, powerful and muscular, yet there's an agile undertone to the whole thing. Compact and condensed. A new legend for Margaux. The 1961 that didn’t happen. Try in 2024.
Notation Quarin
Couleur sombre, intense et belle. Nez intense, fin, fruité, pur, avec une ambiance aromatique différente des autres millésimes, plus proche de l’encens et des épices, plus éloignée des fleurs. Moelleux à l’attaque et de suite dense, le vin fond au palais, extrêmement savoureux. Riche en milieu de bouche, il stagne, puis se met à fondre avant de s’achever très long, très puissant, noble et incrachable. Tannicité un brin plus prononcée que sur d’autres années.
Notation Jancis Robinson
Tasted blind. Blackish crimson. Heady, rich, right-bank sort of aroma. Thick and sweet. Flattering and concentrated but without lift or that much freshness. Rather edgy and awkward.

Château Margaux

Commentaires du Château
Le Château Margaux a depuis toujours fait partie des plus grands domaines du Médoc. Seul Premier Grand Cru Classé sur la commune de Margaux, il reste un des noms les plus évocateurs du vignoble bordelais. Les vins de longue garde qui y sont produits sont parfumés, élégants et réputés pour allier finesse et puissance. On y retrouve des arômes profonds de cassis et de mûre avec lesquels se mêlent, après quelques années, des senteurs plus évoluées de tabac et de cèdre. Le nom de Margaux transcende son vin et évoque le raffinement suprême, on parle ici d’un des symboles de la culture française…
Histoire du Château
Le Château Margaux règne incontestablement sur le sud du Haut Médoc depuis le 17e siècle. Premier « claret » que l’on retrouve dans la fameuse maison d’enchères Christie’s, il est aussi premier de la classe lors du classement de 1855 lorsqu’il obtient, en plus de son titre de Premier Grand Cru Classé, la note parfaite de 20/20. Tourné vers l’excellence dès ses premiers pas, le Château Margaux surmonte les crises (guerres, phylloxéra) grâce à des investissements importants de ses propriétaires tour à tour fascinés par le potentiel infini de ce terroir.

La famille Ginestet, déjà propriétaire du Cos d’Estournel et du Clos Fourtet, acquiert le domaine en 1949, mais la crise pétrolière et ses répercussions sur le marché du vin de Bordeaux les contraignent à vendre le domaine à André Mentzelopoulos en1977.

Restructuration du vignoble, sélection parcellaire, élevage sous fûts de chêne neufs sont quelques-uns des chantiers qu’il entreprend, mais dont il ne verra malheureusement pas le résultat. Après son décès en 1980, sa fille Corinne Mentzelopoulos reprend alors les rênes du Château Margaux. L’élan spectaculaire insufflé par André Mentzelopoulos redonne à Margaux ses lettres de noblesse, alors qu’un évènement sans pareil va faire exploser le cours du Bordeaux : le millésime 1982.

Aujourd'hui …

Depuis les années 1980 Margaux est au sommet du monde du vin et continue chaque année de nous offrir des vins d’exception comme les millésimes 2009 et 2010 qui laissent les œnophiles rêveurs…
Paul Pontallier, qui a été directeur du château Margaux pendant plus de 30 ans avant de nous quitter subitement en 2016, confiait son étonnement pour le fantastique millésime 2009 : « Je n’avais jamais dégusté un vin comme le 2009. Cette réussite tient du mystère, il est tellement pur que cela semble religieux. »
Corinne Mentzelopoulos, épaulé par les conseils de l’œnologue bordelais Jacques Boissenot, propulse le château Margaux vers des vins « plus margalais » où la sensibilité et l’harmonie prennent le pas sur la concentration et la richesse.