FOIRE AUX VINS : TOP DÉPART ! JUSQU'À -25% SUR PLUS DE 180 VINS

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Montrose 1990

2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge

Montrose 1990 2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

636,00 € TTC | HT

bouteille
par 12 bouteilles

Quantité : 12

Quantité Prix total
7 632,00 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 100?/100

Wine Spectator
Noté 94/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 18/20

Notation Quarin

Noté 15 en 2004-11 en bouteille chez un particulier
Robe rouge sombre, d'intensité moyenne à bonne, évoluée. Le nez a des notes de soupe de légumes, très, très sauvage. L'entrée en bouche est grasse, se développant sur un toucher caressant. Très riche au milieu, très volumineux, ce vin d'aspect rustique s'achève sur une longueur normale et un grain de tanin rustique et simple. Et pourtant, il y a de la réglisse et des fleurs dans la persistance. A revoir.

Notation RobertParker.com

Wine Advocate # 109
Feb 1997
Robert Parker 100
Drink: 2007 - 2037
In several tastings last year, the 1990 Montrose clearly revealed its incredible complexity and massive character. I was especially pleased when, at a large lecture I gave in London at the end of March, the 1990 Montrose, in very tough company (Cheval Blanc 1989 and 1990, Pichon-Lalande 1989 and 1990, Certan de May 1989 and 1990), proved the over-whelming choice of a crowd of nearly 400 British tasters. The wine is remarkably rich, with a distinctive nose of sweet, jammy fruit, liquefied minerals, new saddle leather, and grilled steak. In the mouth, the enormous concentration, extract, high glycerin, and sweet tannin slide across the palate with considerable ease. It is a huge, corpulent, awesomely-endowed wine that is still relatively approachable, as it has not yet begun to shut down and lose its baby fat. It thoroughly embarrassed the 1989, itself an exceptional wine. The 1990 needs 10 more years of cellaring; it should last for 25-30, possibly 40-50 years.

Notation Wine Spectator

Score: 94
Issue: Web Only - 2006
Dark in color with decadent aromas of ripe fruit, earth and amazing mint and spearmint undertones, yet there's also an underlying meaty funkiness. Full-bodied, with layers of very ripe fruit and velvety tannins. Massive and caressing. A big, powerful wine. Like velvet.--Non-blind Château Montrose vertical. Drink now. –JS

Montrose

Commentaires du Château

Certainement un des crus classés les mieux situés du Médoc, à un jet de pierre de l’estuaire, son vignoble profite du microclimat stable généré par ce large cours d’eau. Par conséquent les baies arrivent à une maturité homogène quelques jours avant les vignobles voisins. Un avantage naturel considérable qui permet à Montrose d’obtenir une grande qualité avec beaucoup de régularité. Les vins proposent des arômes de cassis très mûrs qui avec le temps se déclinent sur des nuances exquises de cuir, de bois de cèdre et d’épices.

Histoire du Château

L’histoire de tous les grands châteaux bordelais se croise par le biais d’une personne très importante dans l’histoire bordelaise, Alexandre de Ségur, surnommé aussi le prince des vignes. Alors qu’il hérite de Mouton, Lafite et Latour, son fils Nicolas entre en possession de Calon dont il déclare « je fais déjà du vin à Latour, Lafite, mais mon cœur est à Calon ». Il établit donc un niveau d’excellence à atteindre pour ce terroir de Saint-Estèphe, dont il a déjà repéré le potentiel.

Le domaine passe ensuite dans les mains de la famille Dumoulin, dont le fils va remarquer un coin oublié couvert de bruyères à la floraison rose. Persuadé du potentiel de cette lande il la fait défricher et la plante en vignes. Un château s’y construit ensuite, vous l’avez compris il s’agit de la naissance de Montrose. Lorsque les Dumoulin vendent Calon en 1824, ils conservent judicieusement le château Montrose. Trente-et-un ans plus tard lors du classement de 1855, ils obtiendront tous deux le rang de Second Cru Classé.
Cinq ans plus tard, la famille se défait du domaine au profit de Mathieu Dollfus, qui s’investit autant humainement que financièrement dans le domaine. Il aménage des ateliers, maisons pour les vignerons, parc à bœufs, le château Montrose est finalement presque un petit village.

En 1896 un nouveau propriétaire Louis Victor Charmolüe arrive. Il faut noter que ce dernier est né au château Figeac à Saint-Emilion, une référence, bien sûr, de très bon augure. La famille Charmolüe tiendra le domaine jusqu’en 2006.

Aujourd’hui

Depuis 2006, ce sont les frères Martin et Olivier Bouygues qui dirigent le château Montrose. Un grand projet de rénovation va rapidement suivre (2007-2013), un nouveau chai est construit et le château possède désormais les meilleurs équipements viti-vinicoles.
Dans la continuité de leurs prédécesseurs, Martin et Olivier Bouygues désirent continuellement valoriser ce terroir exceptionnel.

Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Montrose 1990
Saint-Estèphe
636,00 €
Montrose 1990
Saint-Estèphe
636,00 €  604,20 €
Montrose 1990
Saint-Estèphe
636,00 €
la Mission Haut- Brion 1990
Graves
744,00 €
Margaux 1985
Margaux
588,00 €
Latour 1985
Pauillac
528,00 €
Cheval Blanc 1985
Saint-Emilion
540,00 €  486,00 €
Margaux 1985
Margaux
588,00 €  558,60 €
Margaux 1986
Margaux
612,00 €
Margaux 1986
Margaux
612,00 €
Latour 1986
Pauillac
528,00 €  501,60 €
Mouton Rothschild 1989
Pauillac
516,00 €
Clinet 1989
Pomerol
648,00 €  615,60 €
Latour 1989
Pauillac
528,00 €
Latour 1989
Pauillac
528,00 €  501,60 €