SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Montrose 2000

  • 2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

186,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 94+/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 17.5/20

 

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation RobertParker.com
Tasted at the vertical in London, the question was whether the 2000 Montrose would be paradigmatic of a vintage whereby the wines have remained sullen and broody in their youth. On this occasion, to my surprise I found it more open than the 2005 (which admittedly is not saying that it's open for business!). It is a blend of 63% Cabernet Sauvignon, 31% Merlot, 4% Cabernet Franc and 2% Petit Verdot picked from 22 September to 7 October. I afforded it a couple of hours in the glass and it responded with plenty of pure ripe blackberry and raspberry fruit, hints of cold slate and even charcoal emerging with time. The palate is not as complex as the aforementioned 2005, yet there is wonderful backbone and focus; towards the finish there is a sense of suppleness and refinement that might make this absolutely delicious in 5-7 years' time. Perhaps the 2000 has been usurped by subsequent releases in 2005, 2009 and 2010, but do not be surprised if it evolves into a regal Montrose.

Dégusté lors de la verticale du château à Londres, la question était de savoir si le Montrose 2000 serait le paradigme d'un millésime où les vins sont restés maussades et sombres dans leur jeunesse. A cette occasion, à ma grande surprise, je l'ai trouvé plus ouvert que le 2005 (ce qui ne veut pas dire qu'il n'est pas ouvert !). C'est un assemblage de 63 % de cabernet sauvignon, 31 % de merlot, 4 % de cabernet franc et 2 % de petit verdot récolté du 22 septembre au 7 octobre. Je lui ai accordé quelques heures d'aération dans le verre et il a offert beaucoup de mûres pures et de framboises, des notes d'ardoise froide et même de charbon de bois qui se dévoilent avec le temps. La bouche n'est pas aussi complexe que celle de 2005, mais elle est merveilleusement charpentée et concentrée ; vers la finale, il y a un sentiment de souplesse et de raffinement qui pourrait la rendre absolument délicieuse dans 5 à 7 ans. Le 2000 a peut-être été usurpé par des sorties ultérieures en 2005, 2009 et 2010, mais ne soyez pas surpris s'il se transforme en un Montrose royal.
Notation Wine Spectator
This has a relatively polished feel, with rounded tannins, though they are substantial enough to give the core of tobacco, black currant paste and warmed fig flavors a nice loamy tug through the finish. Rather refined and with noticeably more depth than AOC colleagues in this vintage, with a very alluring hint of fresh bay at the very end.--Blind 2000 Bordeaux retrospective (December 2015).
Notation James Suckling
Just starting to open, it shows beautiful spices and dark fruit on the nose and palate. It’s full-bodied with ultra-fine, integrated tannins and an extremely complex, refined finish.
Notation Quarin
Dégusté à l'aveugle et décanté. Cette bouteille performe mieux que celle goûtée en 2007 bien que le nez soit encore relativement discret. Entrée en bouche moelleuse. Le vin est velouté, charnu, avec du goût, un tannin un brin ferme en finale. Toutefois le vin se présente très aromatique, avec des goûts d'encre, de bois et de fruits dans la persistance.
Notation Jancis Robinson
Tannins starting to soften but this is still a vigorous wine that most traditional claret lovers would want to age a bit longer.
Notation Jeb Dunnuck
NOTE : 96/100
The 2000 Montrose is a straight-up gorgeous bottle of wine that while, still young, is offering up tons of pleasure. Classic Saint Estèphe notes of blackcurrants, damp earth, tobacco leaf, cedar, and hints of truffle all emerge from this dense, concentrated, powerful red that has the classic 2000 structure and richness. With sweet tannins, full body, impeccable balance, and a great, great finish, it’s at the early stages of its drink window and has another 3+ decades of longevity ahead of it.
Notation Bettane & Desseauve
NOTE : 18/20
Une robe pourpre d’une admirable luminosité, un bouquet noblement épicé et un corps superlatif, avec une petite touché d’austérité. Grand vin, digne de sa célébrité dans le millésime.Bettane & Desseauve – Spécial Foire aux Vins 2014 – Alain CHAMEYRAT
Notation RVF
NOTE : 18/20
Encore serré au nez, avec des notes de fruits, mais aussi de havane et de poivre. La bouche est très dense, vibrante et profonde. Un grand vin sur la réserve.

Montrose

Commentaires du Château
Certainement un des crus classés les mieux situés du Médoc, à un jet de pierre de l’estuaire, son vignoble profite du microclimat stable généré par ce large cours d’eau. Par conséquent les baies arrivent à une maturité homogène quelques jours avant les vignobles voisins. Un avantage naturel considérable qui permet à Montrose d’obtenir une grande qualité avec beaucoup de régularité. Les vins proposent des arômes de cassis très mûrs qui avec le temps se déclinent sur des nuances exquises de cuir, de bois de cèdre et d’épices.
Histoire du Château
L’histoire de tous les grands châteaux bordelais se croise par le biais d’une personne très importante dans l’histoire bordelaise, Alexandre de Ségur, surnommé aussi le prince des vignes. Alors qu’il hérite de Mouton, Lafite et Latour, son fils Nicolas entre en possession de Calon dont il déclare « je fais déjà du vin à Latour, Lafite, mais mon cœur est à Calon ». Il établit donc un niveau d’excellence à atteindre pour ce terroir de Saint-Estèphe, dont il a déjà repéré le potentiel.

Le domaine passe ensuite dans les mains de la famille Dumoulin, dont le fils va remarquer un coin oublié couvert de bruyères à la floraison rose. Persuadé du potentiel de cette lande il la fait défricher et la plante en vignes. Un château s’y construit ensuite, vous l’avez compris il s’agit de la naissance de Montrose. Lorsque les Dumoulin vendent Calon en 1824, ils conservent judicieusement le château Montrose. Trente-et-un ans plus tard lors du classement de 1855, ils obtiendront tous deux le rang de Second Cru Classé.
Cinq ans plus tard, la famille se défait du domaine au profit de Mathieu Dollfus, qui s’investit autant humainement que financièrement dans le domaine. Il aménage des ateliers, maisons pour les vignerons, parc à bœufs, le château Montrose est finalement presque un petit village.

En 1896 un nouveau propriétaire Louis Victor Charmolüe arrive. Il faut noter que ce dernier est né au château Figeac à Saint-Emilion, une référence, bien sûr, de très bon augure. La famille Charmolüe tiendra le domaine jusqu’en 2006.

Aujourd’hui

Depuis 2006, ce sont les frères Martin et Olivier Bouygues qui dirigent le château Montrose. Un grand projet de rénovation va rapidement suivre (2007-2013), un nouveau chai est construit et le château possède désormais les meilleurs équipements viti-vinicoles.
Dans la continuité de leurs prédécesseurs, Martin et Olivier Bouygues désirent continuellement valoriser ce terroir exceptionnel.