SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Montrose 2014
Saint-Estèphe
132,00 €  124,90 €
Figeac 2014
Saint-Emilion
129,60 €  124,90 €
Lynch Bages 2015
Pauillac
126,00 €  119,70 €
Montrose 2015
Saint-Estèphe
144,00 €
Pichon Baron 2015
Pauillac
144,00 €  136,80 €
Leoville Barton 2009
Saint-Julien
114,00 €
Pontet Canet 2015
Pauillac
114,00 €
Conseillante 2014
Pomerol
108,00 €
Calon Segur 2015
Saint-Estèphe
114,00 €  104,90 €
Leoville Poyferre 2010
Saint-Julien
132,00 €
Ducru Beaucaillou 2014
Saint-Julien
138,00 €  129,00 €
Smith Haut Lafitte 2015
Graves
117,60 €  105,90 €
Calon Segur 2009
Saint-Estèphe
112,80 €
Cos D'Estournel 2011
Saint-Estèphe
126,00 €
Cos D'Estournel 2012
Saint-Estèphe
144,00 €
Derniers vins consultés :

Montrose 2014

  • 2ème Grand cru classé Saint-Estèphe, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

132,00 €  124,90 € TTC | HT

Bouteille

Quantité Prix total
132,00 €  124,90 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 96/100

Wine Spectator
Noté 95/100

James Suckling
Noté 97/100

Jean Marc Quarin
Noté 95/100

Vinous
Noté 96/100

Jancis Robinson
Noté 17+/20

     

- 5 %

Notation RobertParker.com
(…) the 2014 Montrose builds on the promise it showed in barrel with gorgeous blackberry, raspberry, cedar and orange sorbet scents that are extremely pure and refined. The palate is medium-bodied with supple tannin, very precise acidity and layers of crisp black fruit laced with vanilla from the new oak at the moment. That will be subsumed in time. What you have here is a very precise, multi-layered, almost sensual Montrose that is going to delight many for years to come. This is highly recommended—one of the finest Left Bank wines this vintage

(…) Le Montrose 2014 tient la promesse qu'il avait faite durant les dégustations en primeurs avec de superbes arômes de mûres, de framboises, de cèdres et d'oranges. Les arômes sont extrêmement purs et raffinés. La bouche est moyennement corsée avec des tanins souples, une fraîcheur très précise et des fruits noirs croquants mêlés au vanillé de l’élevage. Cela s’estompe avec l’aération. Ce que vous avez ici est un Montrose très précis, comprenant plusieurs phases de dégustations, presque sensuel, qui va en enchanter plus d'un pendant les années à venir. C'est l'un des meilleurs vins de la rive gauche de ce millésime.
Notation Wine Spectator
This is seriously built, with an admirable core of red and black currant paste and bitter plum fruit inlaid with notes of tobacco, bay and smoldering charcoal. The finish is ramrod straight thanks to an iron girder supporting everything with ease. A tremendous effort for the vintage.
Notation James Suckling
Incredible aromas of currants, blackberries, slate and flowers. Full-bodied yet so tight and beautiful with superb polish and brightness. The length is fantastic. Truly superb.

Arômes fabuleux de groseille, de mûre et de fleurs. Corsé, avec des tannins incroyablement serrés mais déjà polis et étincelants. La longueur est fantastique. Vraiment superbe.
Notation Quarin
Couleur sombre, belle et un peu moins intense que Calon Ségur. Nez moyennement aromatique, au fruité mûr, avec une note crèmeuse et truffée. Ample dés l'attaque, moelleux en milieu de bouche, suave, serré et complet, le vin évolue juteux et noble sur une grande longueur au goût de noisette.
Notation Jancis Robinson
Rather gloriously polished and already fun. Light tannins but savoury and classic claret.

Montrose

Commentaires du Château
Certainement un des crus classés les mieux situés du Médoc, à un jet de pierre de l’estuaire, son vignoble profite du microclimat stable généré par ce large cours d’eau. Par conséquent les baies arrivent à une maturité homogène quelques jours avant les vignobles voisins. Un avantage naturel considérable qui permet à Montrose d’obtenir une grande qualité avec beaucoup de régularité. Les vins proposent des arômes de cassis très mûrs qui avec le temps se déclinent sur des nuances exquises de cuir, de bois de cèdre et d’épices.
Histoire du Château
L’histoire de tous les grands châteaux bordelais se croise par le biais d’une personne très importante dans l’histoire bordelaise, Alexandre de Ségur, surnommé aussi le prince des vignes. Alors qu’il hérite de Mouton, Lafite et Latour, son fils Nicolas entre en possession de Calon dont il déclare « je fais déjà du vin à Latour, Lafite, mais mon cœur est à Calon ». Il établit donc un niveau d’excellence à atteindre pour ce terroir de Saint-Estèphe, dont il a déjà repéré le potentiel.

Le domaine passe ensuite dans les mains de la famille Dumoulin, dont le fils va remarquer un coin oublié couvert de bruyères à la floraison rose. Persuadé du potentiel de cette lande il la fait défricher et la plante en vignes. Un château s’y construit ensuite, vous l’avez compris il s’agit de la naissance de Montrose. Lorsque les Dumoulin vendent Calon en 1824, ils conservent judicieusement le château Montrose. Trente-et-un ans plus tard lors du classement de 1855, ils obtiendront tous deux le rang de Second Cru Classé.
Cinq ans plus tard, la famille se défait du domaine au profit de Mathieu Dollfus, qui s’investit autant humainement que financièrement dans le domaine. Il aménage des ateliers, maisons pour les vignerons, parc à bœufs, le château Montrose est finalement presque un petit village.

En 1896 un nouveau propriétaire Louis Victor Charmolüe arrive. Il faut noter que ce dernier est né au château Figeac à Saint-Emilion, une référence, bien sûr, de très bon augure. La famille Charmolüe tiendra le domaine jusqu’en 2006.

Aujourd’hui

Depuis 2006, ce sont les frères Martin et Olivier Bouygues qui dirigent le château Montrose. Un grand projet de rénovation va rapidement suivre (2007-2013), un nouveau chai est construit et le château possède désormais les meilleurs équipements viti-vinicoles.
Dans la continuité de leurs prédécesseurs, Martin et Olivier Bouygues désirent continuellement valoriser ce terroir exceptionnel.