SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Nuits Saint Georges 1er Cru les Boudots 2010

  • Domaine Grivot, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

165,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 11

Quantité Prix total
165,60 € TTC

Notations

Robert Parker
Noté 92-94/100

Burghound
Noté 92/100

Wine Spectator
Noté 89/100

     
Notation RobertParker.com
The 2010 Nuits St. Georges Aux Boudots comes across as weighty and substantial, especially after the Roncieres. Black cherries, plums, graphite, menthol, flowers and deep, exotic spices meld together impressively in this totally striking wine. The Boudots boasts tremendous textural depth and intensity all the way through to the round, sensual finish. At times it comes across as very Vosne-like, hardly a surprise given that Boudots lies next to Malconsorts.

Le Nuits Saint Georges Aux Boudots 2010 s'annonce concentré et abondant, surtout après les roncières. Cerises noires, prunes, graphite, menthol, fleurs et épices profondes et exotiques se mêlent de façon impressionnante dans ce vin totalement saisissant. Les Boudots offrent une profondeur et une intensité texturale formidable jusqu'à une finition ronde et sensuelle. Il peut incarner son terroir, ce qui n'est guère surprenant étant donné que Boudots se trouve à côté de Malconsorts.
Notation Burghound
There is a touch of reduction that doesn't really particularly interfere with the expressiveness of the lightly spiced nose of ripe red currant, plum, violets and ample earth influence. The earth can also be found on the caressing middle weight flavors that are blessed with an abundance of dry extract that imparts a seductive mouth feel and buffers the moderately tannic spine. This is actually quite succulent yet the finish is sufficiently firm to suggest that this will require 10 to 12 years of cellar time first.
Notation Wine Spectator
Full of sweet cherry, oak spice and tobacco notes, this red is balanced on the firm, dry side. The dusty tannins leave an astringent feel. Best from 2016 through 2030. 70 cases imported.
Guide des meilleurs Vins de France 2013
Etienne Grivot est l’un des vignerons les plus perfectionnistes de la Côte de Nuits. Sa quête ressemble à la quadrature du cercle ? Comment concilier en effet profondeur de matière et délicatesse dans la texture ? Maturité complète du raisin et fraîcheur aromatique ? Aptitude à la très longue garde et ouverture immédiate du bouquet ? Si les vins peuvent parfois se montrer austères durant leur jeunesse, et par la même difficiles à juger. Le temps leur rend généralement grâce.

Domaine Jean Grivot

Histoire du domaine
Domaine Jean Grivot, la côte de Nuits perfectionniste

Parmi les seigneurs de la côte de Nuits, le domaine Jean Grivot, est toujours vu comme un perfectionniste. Hubert Grivot et sa sœur Mathilde sont la 6eme génération de ce domaine de Vosne-Romanée. Ces jeunes gens font leur début à la vigne et en cave aux côtés de leurs parents. C’est donc une propriété familiale que le domaine Jean Grivot. Hubert et Mathilde sont si jeunes que le savoir-faire se transmet sans pression.
Chez Jean Grivot si les vins sont austères dans leur jeunesse, on y travaille aujourd’hui plus de courtoisie sur la jeunesse. Etienne Grivot vinifie sur les appellations de la côte de Nuits, notamment de grands crus comme Richebourg et clos Vougeot. À la fois élégants et puissants, les vins du domaine sont donc désormais plus accessibles dans leur jeunesse. Mais ils sont surtout capables d’un long envol dans le temps. 


Une épopée familiale

La famille Grivot est originaire du Jura. Elle est venu s’installer à Arcenant, dans les hautes côtes au milieu du 17eme siècle. Puis c’est peu avant la révolution que Joseph Grivot décide de vendre ses biens à Arcenant. Il déménage alors à Vosne-Romanée. Mais c'est son fils Gaston Grivot qui est à l’origine du domaine. La première acquisition date de 1919 sur une parcelle de clos Vougeot Grand cru. C’est lui qui fera construire le magnifique portail toujours présent sur la parcelle.
D’abord amoureux devenu érudit de la vigne, Gaston n’aura de cesse d’enrichir ses connaissances. Aussi, dans les années 20, il sort parmi les premiers de l’école d’oenologie de Dijon. Ensuite, c’est le fils Jean qui succède après la guerre. Puis c’est au tour d’Etienne, le petit-fils de Gaston, de rejoindre l’aventure en 1978. Devant ce qu’il estime être un manque d’énergie des vins de domaine Grivot, Étienne réussi à convaincre son père de cesser l’usage du potassium au début des années 80. Puis il fait l’acquisition d’une parcelle de Grand cru de Richebourg.


Les années 80, nouvelle vague

Dans ce domaine transmis de père en fils, Étienne succède définitivement à son père en 1987. Puis, il se marie la même année avec Marielle Bize. De leur union naissent deux enfants, Hubert et Mathilde, dont l’énergie au vignoble n'est déjà plus à démontrer. Ces deux-là marchent doucement mais sûrement dans les pas de leurs brillants parents.