Nos équipes font le maximum pour assurer la livraison de vos commandes dans les meilleurs délais.*

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Nuits Saint Georges Aux Lavières 2016

Domaine Grivot, Bourgogne rouge

Nuits Saint Georges Aux Lavières 2016 Domaine Grivot, Bourgogne rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

57,60 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 6

Quantité Prix total
57,60 € TTC

Notations
Robert Parker
Noté 89-91/100

Burghound
Noté 89-91/100

Vinous
Noté 89-92/100

Jancis Robinson
Noté 16.5+/20

Notation RobertParker.com

The 2016 Nuits Saint-Georges Aux Lavières has a clean and pure, more generous and fruit-driven bouquet than the Charmois, with blackcurrant, raspberry and hints of crushed violet. The palate is medium-bodied with supple tannin, well-judged acidity and an attractive oyster shell note that tinctures that black fruit on the finish. Very fine.

Le Nuits Saint-Georges Aux Lavières 2016 présente un bouquet clair et pur, plus généreux et fruité que le Charmois, avec des notes de cassis, de framboises et de violettes. La bouche est moyennement corsé avec des tanins souples, une belle fraîcheur bien jugée et une belle note iodée qui teinte les fruits noirs en fin de bouche. Très bien.

Notation Burghound

Moderate wood influence still allows the spicy red and dark currant aromas trimmed in warm earth to shine. There is both good volume and concentration to the lightly mineral-inflected middle weight flavors that display a sleek muscularity on the more slightly complex and persistent finale. This is quite firm and serious but even so I would describe it as more Vosne than Nuits in 2016. A quality villages.

Notation Jancis Robinson

Precocious and well integrated. Bright fruit and racy and red-cherry fruit. Good pace, quite a bit of tannin.

Domaine Jean Grivot

Histoire du domaine

Domaine Jean Grivot, la côte de Nuits perfectionniste

Parmi les seigneurs de la côte de Nuits, le domaine Jean Grivot, est toujours vu comme un perfectionniste. Hubert Grivot et sa sœur Mathilde sont la 6eme génération de ce domaine de Vosne-Romanée. Ces jeunes gens font leur début à la vigne et en cave aux côtés de leurs parents. C’est donc une propriété familiale que le domaine Jean Grivot. Hubert et Mathilde sont si jeunes que le savoir-faire se transmet sans pression.
Chez Jean Grivot si les vins sont austères dans leur jeunesse, on y travaille aujourd’hui plus de courtoisie sur la jeunesse. Etienne Grivot vinifie sur les appellations de la côte de Nuits, notamment de grands crus comme Richebourg et clos Vougeot. À la fois élégants et puissants, les vins du domaine sont donc désormais plus accessibles dans leur jeunesse. Mais ils sont surtout capables d’un long envol dans le temps. 


Une épopée familiale

La famille Grivot est originaire du Jura. Elle est venu s’installer à Arcenant, dans les hautes côtes au milieu du 17eme siècle. Puis c’est peu avant la révolution que Joseph Grivot décide de vendre ses biens à Arcenant. Il déménage alors à Vosne-Romanée. Mais c'est son fils Gaston Grivot qui est à l’origine du domaine. La première acquisition date de 1919 sur une parcelle de clos Vougeot Grand cru. C’est lui qui fera construire le magnifique portail toujours présent sur la parcelle.
D’abord amoureux devenu érudit de la vigne, Gaston n’aura de cesse d’enrichir ses connaissances. Aussi, dans les années 20, il sort parmi les premiers de l’école d’oenologie de Dijon. Ensuite, c’est le fils Jean qui succède après la guerre. Puis c’est au tour d’Etienne, le petit-fils de Gaston, de rejoindre l’aventure en 1978. Devant ce qu’il estime être un manque d’énergie des vins de domaine Grivot, Étienne réussi à convaincre son père de cesser l’usage du potassium au début des années 80. Puis il fait l’acquisition d’une parcelle de Grand cru de Richebourg.


Les années 80, nouvelle vague

Dans ce domaine transmis de père en fils, Étienne succède définitivement à son père en 1987. Puis, il se marie la même année avec Marielle Bize. De leur union naissent deux enfants, Hubert et Mathilde, dont l’énergie au vignoble n'est déjà plus à démontrer. Ces deux-là marchent doucement mais sûrement dans les pas de leurs brillants parents.