Profitez de 15% de remise sur l'ensemble des cuvées du Domaine Saint Andrieu

Prix HT
Prix TTC
Derniers vins consultés :

Pavie 2008

1er Grand cru B classé Saint-Emilion, Bordeaux rouge

Pavie 2008 1er Grand cru B classé Saint-Emilion, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

276,00 € TTC | HT

Bouteille

Quantité : 0

Notations
Robert Parker
Noté 94+/100

Wine Spectator
Noté 93/100

James Suckling
Noté 96/100

Jean Marc Quarin
Noté 92/100

La Revue du Vin de France
Noté 19/20

Vinous
Noté 89/100

Jancis Robinson
Noté 16.5/20

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation Quarin

Note moyenne sur 20 : 17
Note moyenne sur 100 : 92
Noté 17 en 2009-04 en barrique au château
La couleur est sombre et de bonne intensité. Le nez se montre particulièrement éclatant, très fruité, crémeux, aromatique et fait la différence avec ses pairs. Entrée en bouche suave, puis le vin offre une bonne corpulence, du goût et une présence tactile crémeuse, particulièrement hédoniste. Très savoureux, complet, il s'achève long, puissant et profond, sur un très beau grain de tannin. C'est un grand succès de l'année. Ce vin combine une grande énergie (PH bas égal à 3,3) et en même temps une réelle maturité de fruits. Nouveauté : devant ce résultat répété, j'ai interrogé la propriété pour savoir ce qu'ils pouvaient avoir changé. Effectivement, un système de pigeage a été installé dans les chais. A noter que Larcis Ducasse a bénéficié du même changement.

Notation RVF

Promu Premier grand cru classé lors de la dernière révision du classement en 2006, finalement annulée, le cru aurait largement mérité ce rang, comme en témoigne ce 2008 de toute beauté. Il possède une générosité de fruit, une énergie et une ampleur en bouche superbes. Quel moelleux et quelle suavité dans les tanins, avec une finale soyeuse à souhait, qui se déploie par paliers ! Une superbe touche minérale, légèrement saline, le souligne. Il lui faudra quelques années pour donner tout son potentiel. Un must et une des grandes réussites du millésime. Noté 18-19/20, avril 2009.

Notation RobertParker.com

Wine Advocate #194
May 2011
Robert Parker 95
Drink: 2013 - 2028


A remarkable success in this vintage, Pavie’s 92 acre vineyard situated on the limestone soils of the spectacular south-facing Cote Pavie (one of the greatest terroirs of Bordeaux) was cropped at 30 hectoliters per hectare. A blend of 70% Merlot, 20% Cabernet Franc and 10% Cabernet Sauvignon, with an atypical (for a 2008) alcohol level of 14.5% that is higher than in its 2010 counterpart, the opaque purple-colored 2008 exhibits sweet, smoky barbecue notes intermixed with creme de cassis, black cherry, toast and crushed chalk. Deep, intense and full-bodied with surprisingly civilized tannins for such a young Pavie, it reveals wonderful breadth of flavor, a savory texture and a layered mouthfeel. It should drink beautifully in 2-4 years and keep for 25 or more.

Notation Wine Spectator

Score: 90-93
Flowers such as violets galore on the nose. Ripe fruit too. Full-bodied, with bright fruit and citrusy acidity. Long and racy. Really bright and wonderful. —J.S. (April 2009)

Pavie

Commentaires du Château

S’il doit y avoir une vérité indéniable, c’est qu’il est nécessaire d’avoir un grand terroir pour produire un grand vin. Situé sur la pente sud de la ville de Saint-Emilion sur un sol de calcaire blanc friable et un sous-sol argilo calcaire plus épais, le château Pavie offre au merlot son terroir de prédilection. Les vins ont une texture veloutée, beaucoup de souplesse et un goût chaleureux. Dans sa jeunesse, il nous propose des arômes de griotte, de prune et de chêne alors qu’en vieillissant sa palette aromatique décline des flaveurs plus évoluées : du tabac, du cèdre et de la noisette grillée.

Histoire du Château

Si l’on ne voit le nom de Pavie qu’à partir du 19e siècle, il faut savoir que la vigne arbore la côte de Saint-Emilion (où se trouve le vignoble actuel) depuis le IVe siècle. Durant la seconde moitié du 19e, le domaine est divisé et change plusieurs fois de propriétaires pour finalement donner naissance aux trois Pavie que nous connaissons aujourd’hui : Pavie, Pavie Macquin et Pavie Decesse. Le négociant bordelais, Ferdinand Bouffard, hérite du domaine en 1873, et développe la production d’un vin dont la qualité fut reconnue. Lorsqu’il décède en 1912, c’est Albert Porte qui devient le propriétaire, il unifie les domaines pour créer enfin le château Pavie. Le négociant Alexandre Valette, déjà propriétaire de Troplong Mondot, rachète le domaine en 1943. En 1955, les vins de Saint-Emilion sont classés pour la première fois, le château Pavie accède au rang de Premier Grand Cru Classé B. En 1998 c’est Gérard Perse, un grand passionné, qui rachète le domaine. Déjà propriétaire du château Monbousquet depuis 1993, il rêvait de Pavie, dès que l’occasion s’est présentée, il l’a naturellement saisie. Après une rénovation immédiate des chais de vieillissement, obsolètes à son goût, Gérard vinifie ses premiers millésimes, il veut obtenir un vin dans lequel la pureté du fruit domine. Quelques années plus tard, Parker attribue la note parfaite (100/100) au millésime 2003 et le classe parmi les 100 meilleurs vins au monde.

Aujourd’hui

En 2012, c’est la consécration, après la révision du classement des crus de St-Emilion, le Château Pavie (avec l’Angélus) accède au range de premier grand cru classé A. L’effort et le perfectionnisme de la famille Perse sont récompensés. Dans un esprit de continuité et pour toujours tirer le meilleur de cette fabuleuse « côte » Pavie, Gérard investit dans un somptueux nouveau chai. À travers la famille Perse, la légende de Pavie continue, s’approchant chaque année un peu plus de la perfection.