SUIVEZ-NOUS
Prix HT
Prix TTC
Prix HT
Prix TTC
Suggestions
Dans la même gamme de prix,
nous vous suggérons
Haut-Brion 1989
Pessac-Léognan
2 220,00 €
Grands Echezeaux Grand Cru 1988
Romanee Conti
2 160,00 €
Romanée Saint Vivant Grand Cru 1993
Romanee Conti
2 280,00 €
Derniers vins consultés :

Petrus 1988

  • Pomerol, Bordeaux rouge
  • Couleur : rouge
  • Flaconnage : Bouteille

2 316,00 € TTC | HT

Bouteille

Notations

Robert Parker
Noté 91/100

Wine Spectator
Noté 95/100

Jean Marc Quarin
Noté 94/100

Jancis Robinson
Noté 18.5/20

   

Vin épuisé, ce vin n'est plus disponible.

Nous vous remercions de votre confiance et vous invitons à découvrir nos promotions en cours.

Si vous n'êtes pas redirigés dans quelques secondes sur la page d'accueil, veuillez cliquer ici

Notation Quarin
Noté 18.5 en 1994-06 en bouteille au château
Couleur rouge sombre, intense, aux reflets noirs, brillante et très homogène. Le nez est net, d'intensité moyenne, très complexe, frais, fruité, réglissé, finement goudronné et accompagné d'une touche de bois. A l'agitation, le nez est net, toujours frais et distingué avec une très grande concentration de fruits. En bouche, l'attaque est nette et souple se développant sur une structure puissante et texturée au toucher de bouche pourtant fin. Très lent développement tannique où le fruit frais domine en permanence la dégustation. Sensation tactile crémeuse. Finale juteuse, concentrée et complexe où surgissent des arômes fruités, floraux, très persistants sur un fond tannique très fin. Grand vin où se conjuguent puissance et finesse. Attendre 2000 et avant 2025.
Notation RobertParker.com
Wine Advocate # 103
Feb 1996
Robert Parker 91

The 1988 Petrus is reassuringly outstanding, but it is not a prodigious Petrus. The healthy dark ruby/purple color is followed by a young, backward wine with high tannin levels, medium body, and an inner-core of sweet, ripe fruit. It needs another 7-10 years of cellaring.

The notes for this wine are taken from the description of Series VI - Flight A of the 1995 tasting conducted in Munich by Helga and Hardy Rodenstock. Many years after the tasting from which this note derives allegations were made concerning the authenticity of old and rare bottles of wine sold by Hardy Rodenstock to collectors around the world. The matter has been the subject of numerous articles, litigation and at least one book. Mr. Parker believes that the wines served to him at this tasting were authentic so this note and the others from that specific tasting continue to be posted on eRobertParker.com.
Notation RVF
Noté 18/20
Ce qui imaginent Petrus comme un vin tapageur et opulent auraient été surpris. A l'ouverture, se dégage une sensation de soyeux et d'harmonie dans les tanins sensuels et chaleureux. Les arômes de fleurs (pivoine, rose) s'expriment avec intensité au nez et en bouche avec une parfaite suavité des tanins. 1988, à l'inverse de 1982 ou 1990, se distingue par un équilibre fin et élégant. Peut vieillir au moins dix ans.
(La Revue du Vin de France, nov 2009)

Petrus

Commentaires
Connu comme l’un des vins les plus chers et réputés de la planète, Pétrus est un des rares bordelais à ne pas utiliser l’appellation « château ». Alors que les vins ne sont pas classés à Pomerol, les amateurs et professionnels accorderaient sans mal à Pétrus la mention de « Super premier cru », si elle existait. Pétrus n’est pas un château, c’est un terroir de légende, l’inaccessible cru que seuls quelques élus ont la chance de porter à leurs lèvres.
Histoire du Château
Les premiers propriétaires connus de Pétrus furent la famille Arnaud qui posséda le domaine à partir des années 1830 jusqu’à la fin de la Première Guerre mondiale. C’est vers la fin de cette période que les vins de Pomerol gagnent en réputation. Pétrus est déjà reconnu comme le meilleur des Pomerols et ses prix avoisinent ceux des grands crus médocains. Les Arnaud créent la société civile de Pétrus et entre 1925 et 1945 les actions sont peu à peu acquises par Mme Edmonde Loubat qui devient l’unique propriétaire à la fin de la guerre. Elle confie en 1947 les droits exclusifs de commercialisation au jeune négociant bordelais Jean-Pierre Moueix. Leur coopération est très efficace et la réputation de Pétrus traverse les frontières.

En 1961, Mme Loubat décède et ses neveux se partagent la propriété. En 1964, Jean-Pierre Moueix rachète les parts de la Famille Loubat et devient donc propriétaire unique de Pétrus. Une de ses premières actions est d’enrichir le vignoble de 5 hectares de vignes rachetés au Château Gazin.

Aujourd’hui

En 2003, c’est le fils de Jean-Pierre Moueix, Jean-François, qui lui succède à la tête de la propriété. Si les Moueix possèdent le domaine depuis un demi siècle, c’est le talentueux Jean-Claude Berrouet qui a été directeur technique pendant plus de 40 ans. Son fils, Olivier, est son digne successeur depuis 2008.

Pétrus fait désormais parti des vins les plus recherchés de la planète. Son terroir si particulier et les hommes qui ont su le sublimer font de Pétrus un cru unique, exceptionnel, une légende…